Hébergement oculaire

Daltonisme

On peut dire en toute responsabilité que l'accommodation de l'œil est l'un des mécanismes les plus importants pour la survie de l'homme.

L’ensemble du système optique de l’œil serait inefficace si l’objectif principal restait statique et une vision claire ne serait possible qu’à une distance strictement définie.

Comment ça marche

La lentille peut changer sa capacité de réfraction, devenant plus convexe ou plus plate. Ceci est réalisé par la tension ou la relaxation du muscle ciliaire. La lentille est suspendue à l’œil sur de nombreux «fils» qui forment le ligament à la cannelle. Ce paquet relie la capsule de la lentille et le muscle ciliaire.

Le mécanisme d'accommodation (modification de la puissance optique de la lentille) est mis en œuvre de la manière suivante: la tension du muscle ciliaire entraîne la relaxation de la capsule et la lentille devient plus arrondie (la puissance optique augmente), tout en relâchant le muscle ciliaire, le ligament soutient la tension habituelle de la capsule. L'adaptation se produit de manière réflexe, dès que la distance à l'objet en question change et que la clarté de l'image est perdue sur la rétine - le «focus».

Cependant, le logement de la lentille n'est pas non plus illimité. Il y a ce qu'on appelle la quasi-limite et d'autres points de vision claire. La différence entre la puissance optique nécessaire pour se concentrer sur ces points est définie comme la quantité d'accommodation.

Le rôle du système nerveux

L'accommodation de la lentille se produit, en plus du niveau du réflexe non conditionné, également sous la direction des centres nerveux dans les régions occipitale et motrice du cortex cérébral. Ici, le signal du nerf optique est transformé et transféré à l'oculomoteur, ce qui entraîne une modification du tonus musculaire accommodatif.

La physiologie du processus implique la tension / relaxation de ce muscle. Le système nerveux parasympathique provoque la contraction de la fibre musculaire et les effets sympathiques - sa relaxation et inhibe la capacité contractile du muscle ciliaire.

Réactions adaptatives complexes

Regarder des objets de près est un acte conscient et est réalisé par la volonté de l'homme. Dans ce cas, plusieurs processus se produisent qui permettent de focaliser les rayons de l'objet dans la fosse centrale de la rétine. En plus de changer la courbure de la lentille, il existe une convergence des yeux - leur réduction permet d'assurer l'intersection des axes visuels sur un objet très rapproché.

En ophtalmologie, ces troubles sont appelés myopie (une personne malvoyante a une bonne vision de près) et l'hypermétropie (l'hypermétropie est une bonne vision éloignée).

Changements pathologiques

Les troubles de l'accommodation peuvent être des types suivants: spasme, paralysie, presbytie.

Parler de la paralysie de la capacité d'accommodation de l'œil implique son absence totale. La principale cause des violations est la défaite de substances toxiques ou de drogues affectant la transmission de l'influx nerveux, la paralysie du nerf oculomoteur, d'autres maladies neurologiques.

L'accommodation excessive est un spasme du muscle ciliaire qui se produit lorsque l'œil tente de regarder quelque chose de très près ou dans des conditions de faible luminosité. La fatigue générale du corps, le travail mental prolongé, le manque d'oxygène, la mauvaise position du cou et de la tête peuvent également provoquer des spasmes spontanés.

En outre, cette affection peut être provoquée par les puissants médicaments miotiques, utilisés pour traiter le glaucome.

Souvent, les enfants et les adolescents ne parlent pas de spasme, mais de la faiblesse de l'accommodation, qui peut être congénitale ou acquise en cas de surmenage constant - écriture et lecture - à proximité des yeux, intoxication et maladies du système nerveux central.

En règle générale, la presbytie est un trouble apparu avec l'âge, dans lequel les mécanismes physiologiques de l'accommodation sont perdus en raison de modifications dystrophiques des muscles ciliaires de l'œil. Le remplacement progressif des fibres musculaires par du tissu conjonctif empêche leur contraction normale et les modifications de la courbure du cristallin. La faiblesse de l'accommodation ne permet pas de voir bien près, mais les objets éloignés sont clairement visibles. Presbytie développée.

En outre, les changements liés à l'âge affectent le cristallin lui-même: des cataractes se forment, des changements sclérotiques se produisent et la capsule du cristallin devient moins souple et moins élastique.

La manifestation clinique consiste à déplacer le point le plus proche de la vision la plus claire. La norme chez un enfant de 10 ans est de 7 cm, de 20 cm à 10 ans. Au cours des 10 prochaines années, la distance passe à 14 cm. Après 45 ans, la plupart des gens ont une vision claire à une distance de 45 cm des yeux. À l'âge de 60 ans, les points les plus proches et les plus éloignés convergent et se trouvent à égale distance, la détermination du volume de l'hébergement n'est pas possible.

Recherche nécessaire

L'étude de l'accommodement peut être basée sur des sentiments subjectifs et des indicateurs objectifs.

Comment déterminer le point le plus proche où la vision reste claire? Chacun peut identifier indépendamment la distance minimale à laquelle il peut regarder un objet proche, cette position correspond à l'accommodation maximale (sentiment subjectif).

Objectivement, on peut mesurer la quantité de logement avec l'aide du souverain et de la table de Sivtsev ou Duan ou de l'hébergeur de Shapovalov.

Les dernières mesures sont les plus précises et donnent des lectures stables avec des mesures répétées. Exprime le volume de l'accommodation relative en dioptries. Également mesurer également le montant de l'hébergement. Potentiellement, l'œil peut l'utiliser comme réserve. Grâce à ces mesures, il est possible de détecter une violation de la cohérence de l'accommodation et de la convergence, lorsqu'un des yeux ne participe pas à l'observation d'objets à proximité.

La méthode la plus avancée à ce jour est considérée comme une adaptation informatisée, qui permet de décrire quantitativement et qualitativement la fonctionnalité du muscle ciliaire, afin de surveiller la dynamique en cours de traitement.

En général, lors des examens de la vue, les mesures suivantes sont effectuées: détermination de la largeur (en linéaire) du logement, détermination du volume du logement (en dioptries), détermination de la tension du logement, détermination de la réserve de logement de proximité.

Prévention

Étant donné que le mécanisme d'accommodation est associé au travail du muscle ciliaire, il est tout à fait vrai que le fait de toucher les yeux aide à entraîner cette partie de l'œil.

La fatigue du muscle accommodatif provient principalement du stress statique lors de l'observation à long terme d'objets proches, et l'entraînement de l'hébergement consiste en une tension dynamique et une relaxation.

Musculation

Un oeil est fermé. Pour ouvrir ouvrir lentement le texte en petits caractères, à une telle distance jusqu'à ce que le texte ne puisse pas être distingué. Puis, aussi lentement que possible, ils écartent ce qui a été écrit, essayant de le voir clairement à la distance la plus courte possible. Le cycle d'approche et de distance est répété pendant 5 minutes pour chaque œil, en prenant des pauses toutes les 2 minutes. Pendant la période de repos, le regard est dirigé "au-delà de l'horizon", la meilleure façon de s'éloigner étant le paysage à l'extérieur de la fenêtre. Total des exercices à faire 3 fois par jour.

Formation à la durabilité

L’exercice consiste à conserver une image claire de la vision sur le texte, placée au point de vision claire le plus proche. La distance à l'œil ne change pas, le temps d'exposition est d'environ deux minutes. Une pause est faite pendant une minute, au cours de laquelle le regard est également dirigé vers des objets distants.

Formation à la mobilité

Il est nécessaire de se tenir à la fenêtre, de placer un petit texte dans le point de vue dégagé le plus proche, mais de manière à pouvoir voir l'horizon par-dessus. Ensuite, pendant dix secondes, ils regardent le texte, puis avec la même quantité - à l'horizon, en essayant de regarder des objets au loin. L'exercice est répété pendant cinq minutes, de préférence trois fois par jour.

Un bon résultat est obtenu si, au cours d’une session, vous effectuez un type de formation et que vous l’alternez tout au long de la journée.

Cependant, le choix des exercices doit consulter votre médecin, car les techniques qui aident en cas d’hypermétropie concomitante peuvent entraîner une progression de la myopie ou d’autres effets indésirables.

Une chose est claire: pour maintenir un logement efficace, il est nécessaire de surveiller les conditions dans lesquelles vos yeux travaillent et de leur donner souvent du repos.

Mécanisme de logement

L'accommodation de l'œil est la capacité de voir clairement des objets situés à différentes distances d'une personne. Le bon fonctionnement du système visuel joue un rôle important. Tout le monde le sait, mais néglige en même temps les premiers symptômes de l'apparition de la pathologie. En conséquence, le système visuel est altéré, ce qui crée un inconvénient tangible pour toute personne.

Description et mécanisme de l'hébergement

L'œil est un système complexe, dont le travail bien coordonné assure une vision normale. Si vous le comparez à une caméra, l'accommodation est la possibilité de modifier le point de mise au point, c'est-à-dire de voir clairement l'objet qui vous intéresse pour le moment. Cette capacité est un réflexe et il suffit donc à une personne de simplement traduire un coup d’œil sur l’objet désiré pour le voir clairement.

La réfraction de la lumière qui tombe sur la rétine, à travers la lentille. Cela dépend de lui quel type d'objet sera clairement visible. Non seulement le cristallin, mais également le muscle ciliaire, le ligament à la cannelle, participent à la modification du point de focalisation. Ils régulent la tension de la lentille.

La lentille n’est pas un corps solide. Son élasticité vous permet de modifier l’angle de réfraction de la lumière. C'est un composant du mécanisme de réfraction dynamique. Le processus consiste essentiellement en ce que, lorsque l’œil regarde au loin, le muscle ciliaire est relâché et le ligament de cannelle se resserre, tirant la lentille et la rendant à plat. La puissance de réfraction diminue. Et lorsque la focalisation sur un sujet survient à proximité, cela provoque une tension dans le muscle ciliaire et un relâchement du ligament, le cristallin devient convexe et la capacité de réfraction de l'œil est améliorée.

Les personnes ayant des propriétés réfractives normales sont appelées emmetropes. Ils ont une grande surface d'hébergement, exactement les mêmes que ceux qui ont une vision à long terme. Avec un maximum de relaxation du muscle ciliaire, le regard est dirigé vers l'infini.

Apprenez à restaurer votre vue si vous vous sentez affaibli.

Changements d'âge

L'accommodation de l'œil change avec le cours de la vie. Il affecte non seulement l'âge, mais aussi l'état général du corps. Une carence aiguë en vitamines et en micro-éléments peut entraîner une diminution de l'efficacité de l'hébergement. La plus grande élasticité de la lentille dans l'enfance.

Après 40 ans, le processus de changement d'objectif devient particulièrement perceptible. Ses fibres deviennent plus denses. Cela conduit à une détérioration de la capacité à modifier la courbure et à réduire l'efficacité de l'accommodation. Cette condition s'appelle la presbytie d'âge. Cela conduit au fait qu'après 40 ans de mise au point sur des objets proches devient moins possible, tandis que sur des sujets distants, il devient plus facile de faire la mise au point. Par conséquent, il est nécessaire de porter en permanence des lunettes à dioptrie positive.

Avec la myopie, des lunettes pour la correction de la presbytie seront nécessaires beaucoup plus tard. Cela est dû au fait que la myopie compense les difficultés à se concentrer sur des objets proches.

De plus, avec l’âge, on peut observer une diminution de l’élasticité du muscle ciliaire et des ligaments de Zinn, ce qui entraîne un affaiblissement de la tension et une modification de l’angle de réfraction de la lumière. Ce phénomène peut être déclenché par une violation de la synthèse des fibres protéiniques constituant les muscles et les ligaments.

La définition

La capacité de l'œil à se concentrer sur divers objets est exprimée en dioptries. En diagnostic, les yeux sont examinés séparément et ensemble. Les indicateurs obtenus au cours de diagnostics séparés sont appelés absolus. Les mêmes données, obtenues lors de l'évaluation conjointe de deux yeux, sont qualifiées de relatives, car leur obtention nécessite la réduction de deux axes visuels.

L'évaluation utilise les termes suivants:

  • repos fonctionnel - zone d'absence dans le champ de vision du stimulus accommodatif;
  • la zone de logement - la distance entre les points de vision claire et proche et de loin;
  • volume d'accommodation - la différence entre les points de vision claire et éloignée, affichée en dioptries;
  • réserve de logement - la partie inutilisée du volume de logement lors de la fixation du point de fixation de l'œil.

Types de violations

Plusieurs types de troubles de l'hébergement peuvent survenir pour diverses raisons. La presbytie est le trouble lié à l'âge le plus courant. En plus d’elle, il existe plusieurs autres types de violations:

Asthénopie

Il se produit à la suite d'un étirement excessif du muscle ciliaire tout en limitant ses réserves. Il se manifeste par une fatigue oculaire, peut-être par des maux de tête. En outre, il y a une rougeur des yeux et des paupières sur les bords. Manifestations possibles de démangeaisons, de brûlures et de sensation d'un objet étranger dans les yeux. Pour le traitement d'une telle condition, des lunettes avec le nombre optimal de dioptries sont sélectionnées.

Spasme d'hébergement

Ce trouble est plus fréquent chez les jeunes et les enfants. Le travail du muscle ciliaire est altéré, ce qui entraîne une violation de la possibilité d’une distinction nette entre les objets situés à proximité et ceux situés au loin. Selon les statistiques, un élève sur six sur une école souffre d'une violation similaire.

Paralysie des logements

Le plus souvent, une telle violation est causée par une blessure ou un empoisonnement. Il peut avoir une nature à la fois endogène et exogène. En cas de violation, il y a violation de la réserve d'hébergement. Pour rétablir des performances normales, un diagnostic vous aidera à identifier la cause de la violation et à produire un impact directionnel.

Une perturbation pathologique du système visuel peut être très dérangeante, car une personne reçoit jusqu'à 90% des informations sur le monde par la vision. Par conséquent, il ne faut pas négliger l'inconfort et les sensations inhabituelles dans la région des yeux - le début du traitement en temps voulu peut préserver sa santé et conduire au phénomène normal tel que l'accommodation.

Pour maintenir l'acuité visuelle même chez les personnes âgées, nous recommandons le médicament Activision. Lisez également sur la façon de maintenir la vision dans cet article.

Pour une connaissance plus complète des maladies des yeux et de leur traitement, utilisez la recherche pratique sur le site ou adressez-vous à un spécialiste.

Le logement

Qu'est-ce que l'hébergement et ses fonctions

L'accommodation est la capacité de l'œil humain à avoir une bonne qualité de vision à différentes distances.

L'œil est un système optique complexe composé de deux lentilles: la cornée, qui réfracte les rayons lumineux ainsi que l'humidité de la chambre antérieure, ainsi que les structures conductrices de la lumière: l'humidité de la chambre postérieure et du corps vitré. En fin de compte, la qualité de la vision dépend des caractéristiques de la réfraction et des rayons lumineux qui tombent sur la rétine.

En raison de l'hébergement, il est possible de voir qualitativement des objets situés à une distance lointaine, moyenne et proche. Le travail des yeux doit répondre aux besoins quotidiens de la personne. La base de cette capacité est précisément l'accommodation. En raison de l’hébergement, il est possible de voir des objets de grande qualité, de loin ou de loin.

L'accommodation s'explique par le changement de forme de la lentille. Quand une personne regarde au loin, le muscle ciliaire est dans un état de relaxation, tandis que le ligament de cannelle est dans un état de tension, tirant la capsule du cristallin. C'est la forme allongée de la lentille qui réduit la puissance de réfraction de l'œil et permet aux rayons lumineux de se focaliser avec précision sur la rétine, offrant ainsi une bonne vision à distance.

Lorsque l'accommodation commence à fonctionner, le muscle ciliaire est tendu. En conséquence, le ligament de Zinna se détend et la lentille prend une forme plus convexe en raison de son élasticité. Ainsi, des conditions sont créées pour se concentrer sur les images de la rétine d’objets proches.

Le travail d'accommodation est contrôlé à la fois par les divisions sympathiques et parasympathiques du système nerveux autonome. Dans le même temps, le système parasympathique joue le rôle principal dans la réduction du muscle ciliaire. Le système nerveux sympathique contrôle les processus métaboliques dans le muscle ciliaire et, dans une certaine mesure, neutralise la réduction du muscle ciliaire.

L'accommodation est le mécanisme principal de la réfraction dite dynamique, caractérisée par une nette focalisation de l'image d'objets à différentes distances par rapport à la rétine. Par exemple, si la courbure de la lentille est insuffisante et que l'objet n'est pas clairement focalisé sur la rétine, les informations relatives au flou de l'image sont transmises aux parties centrales du système nerveux autonome. Le système nerveux envoie à son tour un signal au muscle ciliaire, grâce auquel la réfraction du cristallin change. Dès que l'image sur la rétine devient claire, la stimulation du corps ciliaire cesse.

Si l'accommodation est au maximum relâchée, la vision est réglée sur un autre point de vision claire, avec une tension d'accommodation progressive, atteignant son maximum, l'œil est fixé sur le point le plus proche de vision claire.

La distance entre les points de vision claire les plus éloignés et les plus proches est appelée la zone d’hébergement. Il est le plus fréquent chez les personnes ayant un pouvoir de réfraction normal, les soi-disant emmetropes, et dans l'hypermétropie. Lorsque l'emmétropie est à l'état relâché, l'œil regarde l'infini et la tension maximale, un objet très proche.

Dans le cas de la clairvoyance, regardant déjà au loin, une personne développe une tension dans le muscle ciliaire, ce qui correspond au degré de clairvoyance et augmente encore davantage lors de l'examen d'objets rapprochés. Avec la myopie, l'accommodation n'est pas suffisamment développée, la vision des yeux est bonne à une courte distance et plus la myopie est élevée, moins cette distance devient. Dans le cas où une personne est dans l'obscurité complète, le corps ciliaire maintient une légère tension, étant dans un état de préparation.

Avec l'âge, la capacité d'adaptation s'accroît. Avec l'âge, la capacité d'adaptation s'accroît. Tout d'abord, cela est dû à la soi-disant presbytie, dans laquelle le logement est progressivement affaibli, ce qui réduit la qualité de la vision à une distance proche. En règle générale, ces problèmes commencent à l’âge de 40 ans et durent jusqu’à 60 ans, après quoi la progression s’arrête.

Cela est dû aux modifications du muscle ciliaire lui-même, à la consolidation du cristallin et à la diminution de son élasticité. Avec l'hypermétropie, ces changements se produisent plus tôt, et dans le cas de la myopie, la taille de 3 dioptries et davantage de manifestations de la presbytie sont complètement absentes avec l'âge. Pour corriger les manifestations de la presbytie, les lunettes sont sélectionnées pour un travail à une distance proche, correspondant au degré d'accommodation insuffisant.

Méthodes de diagnostic des troubles de l'accommodation

Les modifications de l'hébergement sont évaluées à l'aide d'un test spécial - hébergement. En même temps, les indicateurs de l'accommodation absolue, c'est-à-dire de chaque œil séparément, et de l'accommodation relative, c'est-à-dire des deux yeux, sont déterminés.

Le logement

L'accommodation est la capacité de l'œil à modifier la distance focale pour assurer une bonne qualité de vision à différentes distances.

L'œil humain est un système optique complexe comprenant deux lentilles: la cornée, qui, comme l'humidité de la chambre antérieure, est responsable de la réfraction des rayons lumineux, et la lentille. En plus d’eux, ce système comprend des structures conductrices de la lumière, comprenant: l’humidité de l’arrière de la caméra, ainsi que le corps vitré. Dans le même temps, la qualité de la vision dépend directement des caractéristiques de la réfraction des rayons lumineux et de leur comportement vers la rétine de l'œil.

L’hébergement offre la possibilité de voir des objets situés à une distance moyenne, rapprochée ou proche.

Le travail de l'œil est pleinement compatible avec les besoins quotidiens de la personne. Cette capacité, effectue simplement un hébergement.

Mécanisme de logement

L'accommodation se produit en changeant la forme de la lentille. Quand une personne regarde au loin, le muscle ciliaire commence à se relâcher et le ligament de Zinna, au contraire, devient tendu, tirant la capsule du cristallin. La forme allongée de la lentille réduit le pouvoir de réfraction de l'œil, ce qui permet aux rayons lumineux de se focaliser avec précision sur la rétine et d'assurer une bonne vision à distance.

Le travail d'accommodation provoque une tension dans le muscle ciliaire et une relaxation du ligament de zin, tandis que la lentille élastique devient plus convexe. Cela crée les conditions pour se concentrer sur les images de la rétine des objets proches.

Deux divisions du système nerveux autonome sont impliquées dans l'accommodation - la sympathique et la parasympathique. Dans ce cas, le rôle principal dans le travail du muscle ciliaire appartient à la division parasympathique. Le système nerveux sympathique est responsable des processus métaboliques se déroulant dans le muscle ciliaire, contrecarrant dans une certaine mesure sa réduction.

Le processus d'accommodation est le mécanisme principal qui fournit ce qu'on appelle la réfraction dynamique. Cette réfraction est caractérisée par une nette mise au point d'images d'objets se trouvant à différentes distances de la rétine. Par exemple, en cas de courbure insuffisante de la lentille et de manque de focalisation claire de l'objet sur la rétine, des informations sur le flou de l'image parviennent aux parties centrales du système nerveux. Le système nerveux, dans ce cas, envoie le signal approprié au muscle ciliaire, dont le travail modifie la réfraction du cristallin. Au moment où les images sur la rétine deviennent claires, la stimulation du corps ciliaire cesse immédiatement.

Avec la relaxation maximale de l'accommodation, la vision est définie au point le plus éloigné de vision claire, la tension graduelle de l'accommodation au maximum, fixe la vision au point le plus proche de la vision claire d'une personne.

La distance entre les points les plus proches et les plus éloignés de la vision claire, il est accepté d'appeler la zone d'hébergement. Il est particulièrement important chez les personnes qui ont le pouvoir de réfraction normal de l'œil - les emmétropes, ainsi que chez les personnes ayant une vision à long terme. Avec l'emmétropie, l'œil, dans un état détendu, regarde l'infini, tandis que, à la tension maximale, il regarde un objet très proche.

À distance, il y a une tension du muscle ciliaire égale au degré de clairvoyance, qui peut encore augmenter lorsque la personne examine des objets très rapprochés. En myopie, la possibilité d'accommodation n'est pas suffisamment développée et l'œil ne peut voir correctement qu'à une courte distance. Plus le degré de myopie est élevé, plus la distance est courte. Étant dans l'obscurité totale, le muscle ciliaire humain est dans un état de préparation totale et conserve une légère tension.

Avec l'âge, les capacités d'adaptation de l'œil diminuent. Habituellement, cela est dû à la survenue d'une presbytie (vision à l'âge avancé), qui provoque un affaiblissement progressif de l'accommodation, à la suite de quoi la qualité de la vision à courte distance diminue. En règle générale, ces problèmes commencent après 40 ans et progressent lentement jusqu'à 60 ans, après quoi cette progression s'arrête. Ces modifications sont dues aux modifications du muscle ciliaire et au compactage du cristallin, avec une diminution de son élasticité. Avec la clairvoyance existante, les modifications décrites se produisent plus tôt. Mais si une personne a une myopie, dont la valeur est supérieure ou égale à 3 dioptries, les manifestations de la presbytie liées à l’âge sont, en règle générale, complètement absentes.

La correction des manifestations de la presbytie se fait par la méthode de sélection des lunettes pour un travail rapproché, qui doit correspondre au degré d’insuffisance d’accommodation.

Vidéo sur l'accommodation de l'oeil

Diagnostic des troubles de l'accommodation

Les changements possibles en matière d’hébergement sont évalués en réussissant un test spécial - hébergement. Le logement aide à déterminer le logement absolu (séparément pour chaque œil) et le logement relatif - ensemble pour les deux yeux.

Symptômes de troubles de l'accommodation

  • Manque d'hébergement pour les proches.
  • Manque d'hébergement pour la distance.
  • Fausse myopie - spasme d'accommodation.
  • Paralysie du muscle ciliaire - paralysie d'accommodation.
  • Presbytie

Dans le centre médical de la clinique ophtalmologique de Moscou, tout le monde peut passer des tests sur les équipements de diagnostic les plus récents et, en fonction des résultats, obtenir les conseils d'un spécialiste de haut niveau. La clinique est ouverte sept jours sur sept et tous les jours de 9h00 à 21h00. Nos spécialistes vous aideront à identifier la cause de la déficience visuelle et à traiter correctement les pathologies identifiées.

Vous pouvez prendre rendez-vous à la clinique ophtalmologique de Moscou en composant le 8 800 497-38-81 ou le 8 499 322-36-36 à Moscou (tous les jours de 9h00 à 21h00) ou en utilisant le formulaire d'enregistrement en ligne..

L'auteur de l'article: spécialiste de la clinique ophtalmologique de Moscou Mironova Irina Sergeevna

Le logement

Grande Encyclopédie Soviétique. - M.: Encyclopédie soviétique. 1969-1978.

Voir ce qui est "hébergement" dans d'autres dictionnaires:

LOGEMENT - (lat. Accomodatio, d’accomodare à rendre pratique, d’adapter). Réglage, adaptation, application, indulgence, par exemple, capacités des enseignants, capacité de distinguer les objets proches des objets distants, etc. Dictionnaire de mots étrangers,...... Dictionnaire de mots étrangers de la langue russe

accommodement - 1. Mécanisme consistant à modifier le schéma existant pour l'adapter à un nouvel objet ou à une nouvelle situation. En particulier, changer la courbure de la lentille de l’œil pour focaliser avec précision l’image sur la rétine. 2. Selon Piaget, le changement est déjà...... la grande encyclopédie psychologique

HEBERGEMENT - (du latin accommodatio adaptation, adaptation), en biologie et en médecine, terme proche de l'adaptation et utilisé dans certains cas: l'hébergement de l'œil est une adaptation à la vision claire d'objets diversement distants; hébergement du nerf...... Encyclopédie moderne

HÉBERGEMENT - (du latin. Adaptation adaptation adaptation), en biologie et en médecine, un terme proche du terme adaptation et utilisé dans certains cas. L'accommodation de l'œil est une adaptation à la vision claire d'objets à différentes distances...... Grand dictionnaire encyclopédique

Logement - (de lat. Associate adaptation) un concept développé dans le concept d'intellect par J. Piaget. Indique l'adaptation du modèle de comportement à la situation due à l'activité, à la suite de quoi le modèle existant change. Hébergement dans le développement de l'intelligence...... Vocabulaire psychologique

Accommodation - (du latin adaptation, adaptation), en biologie et en médecine, terme proche de l'adaptation et utilisé dans certains cas: l'accommodation de l'œil est une adaptation à la vision claire d'objets diversement distants; hébergement du nerf...... Dictionnaire encyclopédique illustré

accommodation - adaptation, adaptation, adaptation Dictionnaire des synonymes russes. accommodation n., nombre de synonymes: 3 • adaptation (11) •... Dictionnaire de synonymes

HEBERGEMENT - HEBERGEMENT, le processus de focalisation de l’œil sur des objets situés à différentes distances. L'œil humain produit une focalisation lorsque les muscles du corps ciliaire se contractent ou se détendent, modifiant ainsi la forme (courbure) du cristallin et laissant passer...... Dictionnaire encyclopédique scientifique et technique

LOGEMENT - LOGEMENT, et, fem. (spec.) Le dispositif (du corps). A. organes de la parole. A. les yeux (la capacité de l’œil à s’adapter à la visualisation d’objets à différentes distances de celui-ci). | adj accommodant, th, oh. Dictionnaire explicatif...... Dictionnaire explicatif Ozhegov

HÉBERGEMENT - (d’une armure. Adapté à l’adaptation), le terme traditionnellement appliqué à. organes et tissus. A. les yeux l'adaptant à une vision claire d'objets à différentes distances en focalisant l'image sur la rétine... Dictionnaire encyclopédique biologique

Hébergement - Hébergement. C’est ce que l’on appelle l’adaptation en général, le confinement de soi aux opinions et aux désirs des autres, avec lesquels nous ne trouvons pas nous-mêmes l’occasion de devenir des consonnes. Au sens théologique, ils désignent notamment l'adaptation du divin... Encyclopédie de Brockhaus et Efron

Le logement

L'accommodation est la fonction adaptative de l'œil, ce qui permet de distinguer clairement les objets se trouvant à différentes distances de celui-ci.

C'est le mécanisme principal de la réfraction dynamique de l'œil, en raison de sa capacité à modifier la forme de la lentille.

Il existe plusieurs théories pour expliquer le mécanisme de l'accommodation, mais la théorie de Helmholtz est généralement acceptée.

C’est son essence: lorsqu’on visionne au loin, le muscle ciliaire est relâché et le ligament de cannelle qui relie la surface interne du corps ciliaire à la zone équatoriale du cristallin est dans un état de tension et ne permet donc pas au cristallin de prendre une forme plus convexe.

Au cours du processus d'accommodation, les fibres circulaires du muscle ciliaire (muscle de Muller) se contractent, le cercle se rétrécit, ce qui a pour effet de détendre le ligament de cannelle et le cristallin, grâce à son élasticité, prend une forme plus convexe.

Cela augmente la capacité de réfraction de la lentille, ce qui permet à son tour de se focaliser clairement sur les images rétiniennes d'objets situés à une distance suffisante de l'œil.

Le système parasympathique joue le rôle principal dans l'activité contractile du muscle ciliaire. Le système sympathique remplit principalement une fonction trophique et a un effet inhibiteur. Cependant, il est erroné de croire que la régulation de l'accommodation est réduite aux effets du système parasympathique lorsque l'on se concentre sur des objets très proches les uns des autres et sympathiques aux objets éloignés. Au contraire, l’hébergement est un mécanisme unifié, complexe et parfaitement réglé, pour l’installation optique de l’œil.

Indicateurs de logement

La capacité d'adaptation de l'œil est exprimée en dioptries ou en quantités linéaires.

    Le repos fonctionnel de l'accommodation est l'absence d'un stimulus accommodatif dans le champ de vision.

La zone d'hébergement est la distance entre les points de vision claire les plus éloignés (vision de loin) et les plus proches (vision de près).

Le volume d'accommodation est la différence des indices de réfraction de l'œil (en dioptries) lorsqu'il est réglé aux points de vision claire les plus proches et les plus éloignés.
Volume absolu (monoculaire) - différence entre la réfraction dynamique maximale et statique étudiée lorsque le deuxième œil est désactivé.

Le volume d'accommodation relative caractérise l'éventail de variations possibles de la tension du muscle ciliaire lors de la fixation binoculaire d'un objet. Il y a des parties positives et négatives du volume d'accommodation relative - elles sont jugées, respectivement, par les objectifs maximaux moins ou plus, qui permettent de conserver la clarté du texte à une distance de 33 cm (distance de travail moyenne pour la proximité).

  • La réserve de logement est la partie inutilisée du volume de logement (en dioptries) lorsque l’œil est placé sur le point de fixation.
  • Indicateurs de logement obtenus dans l'étude de chaque œil séparément, appelés absolus. Et immédiatement les deux sont relatifs, puisque à une certaine convergence (convergence) des axes visuels.

    L'hébergement est étroitement lié à la convergence. Sous le même angle de convergence des lignes visuelles, les coûts d'hébergement chez les patients présentant une acuité visuelle différente ne sont pas les mêmes. Par exemple, chez les enfants présentant une hypermétropie (vision longue) non corrigée de degré moyen à élevé, un strabisme convergent convergent peut se développer.

    Formes de perturbation de l'hébergement

    • asthénopie
    • spasme d'hébergement
    • paralysie de l'hébergement
    • affaiblissement de l'accommodation lié à l'âge (presbytie).

    Asthénopie accommodative
    se développe le plus souvent chez les personnes hypermétropes, l'astigmatisme en l'absence ou la sélection incorrecte de la correction de lunettes. Ces patients se plaignent de fatigue oculaire à la lecture, de texte de livre brouillé, de rougeur des yeux et des paupières, de brûlures, de démangeaisons, de corps étranger (la soi-disant blépharoconjonctivite chronique), de céphalées, parfois accompagnées de vomissements. La cause principale de cette affection est une tension excessive de l’hébergement à proximité, alors que ses réserves sont limitées. Le traitement de cette condition est la correction optimale des erreurs de réfraction par le spectacle ou par contact.

    Spasme d'hébergement
    plus fréquent chez les enfants et les jeunes. Il s'agit d'une violation des muscles oculaires (ciliaires) et, par conséquent, d'une perte de la capacité de distinguer clairement les objets proches et éloignés. En ophtalmologie, un spasme d'accommodation est compris comme une contrainte d'accommodation inutilement persistante due à une contraction du muscle ciliaire qui ne disparaît pas sous l'influence des conditions lorsque l'accommodation n'est pas requise. Selon certaines informations, un élève sur six souffrirait d’un trouble similaire.

    Parésie et parésie d'accommodation
    En règle générale, ils ont un caractère neurogène ou peuvent résulter d'une blessure ou d'un empoisonnement. Les personnes ayant une acuité visuelle normale et une vue à longue vue se détériorent à proximité. Chez les personnes myopes, l'acuité visuelle diminue moins rapidement et parfois même pas du tout. Avec la paralysie, le volume d'hébergement est réduit, ses réserves sont perdues.

    L'affaiblissement de l'accommodation lié à l'âge (presbytie) est un phénomène physiologique associé à l'évolution du cristallin liée à l'âge, à son compactage et à la perte progressive de propriétés élastiques. Traitement - le choix de la correction optimale pour presque en fonction de l'âge et de la réfraction initiale.

    Qu'est-ce que l'accommodation de l'oeil?

    Presque chacun d'entre nous au moins une fois a remarqué qu'après une longue lecture, un long travail à l'ordinateur ou une pratique artisanale, une douleur et des brûlures aux yeux, la vision se détériorant temporairement, l'image devient floue.

    On sait qu'une tension intense des muscles oculaires entraîne leur immobilité et leur atrophie. De ce fait, les mécanismes naturels de focalisation de l'œil sur des objets du monde environnant situés à différentes distances sont violés.

    Ces mécanismes s'appellent adaptation de l'oeil et échecs dans leur travail - troubles de l'accommodation. Dans cet article, nous allons essayer d'analyser le mécanisme en détail, son fonctionnement et les violations possibles.

    Comment ça marche?

    Accommodation - capacité de l’œil humain à réfracter les rayons lumineux de manière à voir de manière égale aussi bien de près que de près ou de loin.

    L'unité d'hébergement comprend 3 éléments principaux:

    1. La lentille
    2. Muscle ciliaire.
    3. Groupe Zinnova.

    S'il est nécessaire d'examiner le sujet de près, le muscle ciliaire est contracté et le ligament cynique se détend au contraire. En même temps, la lentille est pliée. Le contraire se produit lorsque vous vous concentrez sur des objets éloignés: le muscle ciliaire se détend et le cristallin devient plus plat.

    Le processus d'accommodation est contrôlé par le système nerveux. La division parasympathique est responsable du muscle ciliaire et sympathique du faisceau de Zinn. Cela signifie qu'une personne ne peut pas contrôler ce mécanisme indépendamment - toutes les actions se déroulent automatiquement, à notre insu.

    La distance entre l’objet le plus proche et le plus éloigné qu’une personne peut facilement voir est appelée la distance d’hébergement.

    Types d'hébergement

    Nous comprenons les types d'hébergement

    L'accommodation absolue est une adaptation à la mise au point à une certaine distance, effectuée par un œil sans aucune participation du second.

    L'accommodation relative est le processus d'adaptation, qui est effectué avec les deux yeux ensemble.

    Accommodation réflexe - ajustement automatique de la réfraction, ce qui renforce la capacité de l’œil de bien voir les objets environnants sans interruption.

    L'accommodation proximale est le processus d'adaptation qui commence si l'objet en question est approché d'au moins 2 mètres.

    L'accommodation tonique est un processus qui se produit avec un appareil d'accommodation en l'absence de tout stimulus.

    Chèque Hébergement

    Pour vérifier si le processus d’adaptation se déroule normalement, plusieurs tests ont été mis au point:

    Pourquoi l'hébergement est-il perturbé?

    Le processus d'accommodation de l'œil peut être perturbé pour des raisons à la fois naturelles et pathologiques. Causes naturelles des perturbations de l'hébergement:

    • processus de vieillissement naturel (après 45 ans, le tissu de la lentille perd son élasticité. La lentille cesse de prendre la forme souhaitée et les rayons de lumière tombent sur la rétine au mauvais angle);
    • violation du régime alimentaire (un régime alimentaire insuffisamment varié entraîne une carence en vitamines et en micro-éléments, ainsi qu'en protéines, de ce fait, le muscle ciliaire est grossier);
    • mode de vie sédentaire (une activité physique insuffisante entraîne une perturbation de l'apport sanguin normal, d'abord dans les artères cervicales, puis dans les vaisseaux oculaires);
    • charges oculaires élevées;
    • manque de sommeil et de repos.

    Les causes pathologiques incluent:

    • blessures antérieures aux yeux et à la tête;
    • chirurgie sur les organes de vision dans le passé;
    • maladies chroniques associées à des troubles métaboliques;
    • processus auto-immunes;
    • hémorragie cérébrale;
    • tumeurs volumiques du cerveau;
    • troubles vasculaires;
    • porter les mauvaises lunettes ou lentilles cornéennes.

    Que sont les perturbations de l'hébergement?

    Nous nous attardons sur les principaux types de troubles de l'accommodation qui ont la plus grande signification clinique.

    Le spasme de l'accommodation est une contraction involontaire des muscles, responsable de la focalisation sur les objets proches, même lorsque cela n'est pas nécessaire. Cette condition s'appelle également fausse myopie en raison de la similitude complète des symptômes. Malheureusement, sans traitement opportun, la fausse myopie se transforme en vraie.

    Il existe plusieurs types de troubles de l'hébergement dans l'œil.

    Le spasme du logement occupe la deuxième place parmi toutes les maladies ophtalmologiques après la myopie, et il représente environ 20% des personnes qui recherchent des soins médicaux. 80% des cas sont des écoliers des classes moyennes et inférieures.

    Cela est dû à la fois aux fortes charges oculaires à l’école et aux caractéristiques physiologiques des organes visuels des adolescents. La maladie est traitée avec des médicaments et une intervention chirurgicale.

    L'asthénopie accommodative est une affection caractérisée par une tension excessive du muscle ciliaire lors de la focalisation sur des objets proches.

    La violation se manifeste par l’incapacité de lire un texte en petits caractères, des maux de tête persistants, des acouphènes, des vertiges, accompagnés de nausées et de vomissements.

    Les astigmates sont les plus susceptibles de subir ce dérangement. La correction de la condition est effectuée en portant des lunettes spéciales.

    La parésie d'accommodation s'accompagne de l'impossibilité de se focaliser sur des objets proches les uns des autres. En proximétrie, on constate que le point de vision clair le plus proche est trop éloigné.

    La parésie d'accommodation se développe en raison de la parésie du muscle ciliaire. En règle générale, cette violation est associée à des causes néphtalmologiques: lésions cérébrales, lésions, intoxication toxique.

    La paralysie d'accommodation se produit pour les mêmes raisons que la parésie, mais le muscle ciliaire devient complètement immobile. Les patients souffrant de cette forme de maladie perdent complètement leur capacité de lecture. La parésie et la paralysie se développent rapidement et sans traitement, la vision normale devient impossible à restaurer.

    La presbytie est une violation naturelle, liée au vieillissement, du mécanisme de l'accommodation, également appelé vision de l'âge. La presbytie se développe du fait que la lentille perd son élasticité et ne peut plus projeter les rayons lumineux sur la rétine de quelque manière que ce soit. L'hypermétropie est corrigée par la sélection de lentilles de contact ou de lunettes spéciales.

    Traitement des troubles de l'accommodation

    En général, les méthodes de traitement de tous les troubles de l'accommodation peuvent être divisées en quatre groupes principaux:

    • correction de lunettes (port de lunettes assorties individuellement);
    • correction des lentilles (port de lentilles de contact sélectionnées individuellement);
    • microchirurgie au laser de l'œil (remodelage de la cornée avec un faisceau laser médical);
    • pharmacothérapie (efficace uniquement en association avec d’autres mesures).

    Prévention des troubles de l'hébergement

    Suivez ces directives pour prévenir les troubles.

    Pour réduire le risque de développer des troubles de l'accommodation, il est nécessaire de suivre des règles simples:

    • effectuer des travaux associés à des charges visuelles, uniquement dans des conditions d'éclairage suffisant;
    • pendant les travaux visuels intensifs, prenez de courtes pauses, ne surchargez pas vos yeux;
    • faire des exercices spéciaux pour détendre les muscles des yeux;
    • ne porter que les lunettes sélectionnées par un ophtalmologiste qualifié lors de la consultation sur place;
    • mener une vie active, faire de l'exercice, être à l'air frais;
    • abandonner les mauvaises habitudes;
    • essayer de manger correctement et équilibré, combler le manque de vitamines avec des complexes spéciaux;
    • subir un examen de routine par un ophtalmologiste au moins une fois par an.

    Conclusion

    1. L'accommodation est l'un des mécanismes de vision les plus importants, permettant à une personne de voir les objets du monde environnant clairement et distinctement.
    2. Le processus d'accommodation commence involontairement, il est guidé par le système nerveux.
    3. Pour diagnostiquer les troubles de l'accommodation, des techniques visuelles et matérielles sont utilisées.
    4. Les troubles de l'hébergement peuvent entraîner une détérioration persistante de la vision et une dégradation de la qualité de la vie.
    5. Les mesures préventives peuvent réduire considérablement le risque de perturbation de l'hébergement.

    Vidéo

    Nous présentons à votre attention la vidéo suivante:

    Qu'est-ce qu'un hébergement et pourquoi est-il nécessaire pour une bonne vision?

    Bonjour mes chers associés!

    Aujourd'hui, je me sentais encore comme un étudiant, je me souvenais de merveilleuses années d'études, toujours deux instituts derrière mon dos. Comme j'étais insouciant et heureux alors, malgré les problèmes de début de vue! Et pourquoi étais-je si pressé de finir mes études et de me marier? Dommage que l'ancien ne revienne pas...

    "A quoi sert toute cette nostalgie?" C'est très simple. Pendant mes études, je m'ennuyais quelque peu de comprendre de nouvelles informations. Si le sujet m'était incompréhensible, j'ai «pelleté» beaucoup de matériel jusqu'à obtenir une parfaite clarté.

    Même aujourd’hui, j’ai réalisé que je ne connaissais absolument pas le concept de "logement", mais il a déjà été répété à maintes reprises dans nos articles. Mais maintenant je peux dire que j'ai compris la question. Que voulez vous!

    Hébergement oculaire

    L'accommodation est la capacité de l'œil humain à avoir une bonne qualité de vision à différentes distances.

    L'œil est un système optique complexe composé de deux lentilles: la cornée, qui réfracte les rayons lumineux ainsi que l'humidité de la chambre antérieure, ainsi que les structures conductrices de la lumière: l'humidité de la chambre postérieure et du corps vitré. En fin de compte, la qualité de la vision dépend des caractéristiques de la réfraction et des rayons lumineux qui tombent sur la rétine.

    En raison de l'hébergement, il est possible de voir qualitativement des objets situés à une distance lointaine, moyenne et proche.

    Le travail des yeux doit répondre aux besoins quotidiens de la personne. La base de cette capacité est précisément l'accommodation. En raison de l’hébergement, il est possible de voir des objets de grande qualité, de loin ou de loin.

    L'accommodation s'explique par le changement de forme de la lentille. Quand une personne regarde au loin, le muscle ciliaire est dans un état de relaxation, tandis que le ligament de cannelle est dans un état de tension, tirant la capsule du cristallin. C'est la forme allongée de la lentille qui réduit la puissance de réfraction de l'œil et permet aux rayons lumineux de se focaliser avec précision sur la rétine, offrant ainsi une bonne vision à distance.

    Lorsque l'accommodation commence à fonctionner, le muscle ciliaire est tendu. Le ligament de cannelle se détend au contraire et le cristallin prend une forme plus convexe en raison de son élasticité. Ainsi, des conditions sont créées pour se concentrer sur les images de la rétine d’objets proches.

    Le travail d'accommodation est contrôlé à la fois par les divisions sympathiques et parasympathiques du système nerveux autonome. Dans le même temps, le système parasympathique joue le rôle principal dans la réduction du muscle ciliaire.

    Le système nerveux sympathique contrôle les processus métaboliques dans le muscle ciliaire et, dans une certaine mesure, neutralise la réduction du muscle ciliaire.

    L'accommodation est le mécanisme principal de la réfraction dite dynamique, caractérisée par une nette focalisation de l'image d'objets à différentes distances par rapport à la rétine.

    Par exemple, si la courbure de la lentille est insuffisante et que l'objet n'est pas clairement focalisé sur la rétine, les informations relatives au flou de l'image sont transmises aux parties centrales du système nerveux autonome.

    Le système nerveux envoie à son tour un signal au muscle ciliaire, grâce auquel la réfraction du cristallin change. Dès que l'image sur la rétine devient claire, la stimulation du corps ciliaire cesse.

    Si l'accommodation est au maximum relâchée, la vision est réglée sur un autre point de vision claire, avec une tension d'accommodation progressive, atteignant son maximum, l'œil est fixé sur le point le plus proche de vision claire.

    La distance entre les points de vision claire les plus éloignés et les plus proches est appelée la zone d’hébergement.

    Il est le plus fréquent chez les personnes ayant un pouvoir de réfraction normal, les soi-disant emmetropes, et dans l'hypermétropie.

    Lorsque l'emmétropie est à l'état relâché, l'œil regarde l'infini et la tension maximale, un objet très proche.

    Dans le cas de la clairvoyance, regardant déjà au loin, une personne développe une tension dans le muscle ciliaire, ce qui correspond au degré de clairvoyance et augmente encore davantage lors de l'examen d'objets rapprochés.

    Avec la myopie, l'accommodation n'est pas suffisamment développée, la vision des yeux est bonne à une courte distance et plus la myopie est élevée, moins cette distance devient. Dans le cas où une personne est dans l'obscurité complète, le corps ciliaire maintient une légère tension, étant dans un état de préparation.

    Avec l'âge, la capacité d'adaptation s'accroît.

    Tout d'abord, cela est dû à la soi-disant presbytie, dans laquelle le logement est progressivement affaibli, ce qui réduit la qualité de la vision à une distance proche.

    En règle générale, ces problèmes commencent à l’âge de 40 ans et durent jusqu’à 60 ans, après quoi la progression s’arrête. Cela est dû aux modifications du muscle ciliaire lui-même, à la consolidation du cristallin et à la diminution de son élasticité.

    Avec l'hypermétropie, ces changements se produisent plus tôt et, dans le cas de la myopie, une valeur de 3 dioptries et davantage de manifestations de la presbytie sont complètement absents avec l'âge. Pour corriger les manifestations de la presbytie, les lunettes sont sélectionnées pour un travail à une distance proche, correspondant au degré d'accommodation insuffisant.

    Méthodes de diagnostic des troubles de l'accommodation

    Les modifications de l'hébergement sont évaluées à l'aide d'un test spécial - hébergement. En même temps, les indicateurs de l'accommodation absolue, c'est-à-dire de chaque œil séparément, et de l'accommodation relative, c'est-à-dire des deux yeux, sont déterminés.

    Symptômes dans les troubles de l'accommodation

    • Pénurie de logement pour près.
    • Manque d'hébergement pour la distance.
    • Spasme d'hébergement.
    • Paralysie de l'hébergement.
    • Presbytie

    Comment prévenir la myopie précoce?

    L'accommodation de l'œil est la capacité de l'organe de la vision à voir clairement, peu importe la distance à laquelle se trouve l'objet. Ce processus est réalisé grâce au travail coordonné des éléments suivants: muscle ciliaire, ligament du cristallin.

    La condition habituelle est l'accommodation de l'œil au loin. Dans ce cas, les muscles sont détendus.

    Afin que nous puissions examiner l'objet plus en détail de près, le muscle ciliaire (ciliaire) est réduit et les ligaments de Zinn se relâchent, ce qui permet à la lentille élastique de changer de courbure et de devenir convexe.

    Ainsi, sa puissance optique est augmentée de douze à treize dioptries, les rayons de lumière sont focalisés sur la rétine et nous obtenons une image claire.

    S'il n'y a pas de stimulus pour l'accommodation, les muscles se détendent, la puissance de réfraction diminue, le centre de la vision est dirigé vers l'infini. Ce processus est appelé déshébergement, ou hébergement à distance.

    Logement et age

    L'une des conditions principales du fonctionnement normal du mécanisme d'accommodation est le degré d'élasticité de la lentille. Avec l'âge, malheureusement, cette propriété est en train de changer. Plus une personne est âgée, moins l'élasticité de l'objectif est faible. La capacité de voir les objets de près diminue progressivement (généralement après 40 à 45 ans). Développer la vision de l’âge - la presbytie. Selon les statistiques, la plupart des personnes de 70 ans perdent leur logement.

    Les raisons pour lesquelles il y a un spasme d'accommodation

    Le développement de cette maladie, ainsi que la réduction de la capacité d'accommodation contribuent à:

    1. Éclairage insuffisant du lieu de travail.
    2. Charges visuelles excessives (téléviseur, moniteur PC, tablettes, leçons et lecture en basse lumière).
    3. Décalage du mobilier du lieu de travail pour la croissance de l'enfant
    4. Omission de respecter la distance optimale par rapport à l'écran ou au livre (environ trente-cinq centimètres).
    5. Ton faible des muscles de la colonne vertébrale et du cou.
    6. Manque de régime quotidien et manque d'activité physique.

    Prévention et traitement

    Récemment, le spasme de l'accommodation de l'œil est de plus en plus à l'origine du développement d'une myopie précoce et infantile. C'est parce que les muscles sont constamment en tension. En conséquence, l'approvisionnement en sang est perturbé et la nutrition des tissus se détériore.

    Il est très important de rechercher les causes du spasme et d’agir sur cette base.

    Actuellement, le traitement comprend non seulement des gouttes ophtalmiques, mais également des exercices spéciaux d'entraînement des muscles des organes de la vision, des programmes informatiques qui soulagent la fatigue oculaire, ainsi que toutes sortes de stimulations électroniques, laser et magnétiques.

    Il est recommandé de suivre un cours de massage général deux fois par an, en portant une attention particulière à la région du cou.

    Le régime doit inclure des oligo-éléments et des vitamines utiles à la vision.

    Grâce à la prévention précoce et au traitement rapide, il est possible que les aménagements oculaires soient normaux pendant longtemps.

    Définitions et méthodes pour l'étude de l'hébergement

    Le logement des enfants est déterminé dans les premières heures après la naissance et se poursuit tout au long des deux premières semaines de la vie, ce qui perturbe la netteté de l'image sur la rétine. Un signal à ce sujet va au cerveau. La lentille se contracte, sa puissance optique augmente jusqu'à obtenir à nouveau une image claire de l'objet sur la rétine.

    Observation des changements de diamètre et d'accommodation de la pupille

    Lorsque vous regardez un objet sombre, le diamètre de la pupille augmente et, sur un objet allumé, le diamètre de la pupille diminue. En observant avec un œil un petit trou dans du papier noir, on remarque que le diamètre de la pupille augmente. Après avoir fermé un œil à la main et après quelques secondes d’ouverture, on constate que le diamètre du trou diminue.

    Hébergement absolu et relatif

    Il est nécessaire de faire la distinction entre accommodement absolu et relatif.

    L'accommodation absolue est l'accommodation d'un œil (isolé) lorsque l'autre est désactivé par l'acte de vision.

    Le mécanisme d'accommodation relative implique l'accommodation de deux yeux en même temps lors de la fixation d'un objet commun.

    L'accommodation absolue est caractérisée par deux points sur l'axe visuel: l'autre point de vision claire de PR (punctum remotum) et le point le plus proche de vision claire de PP (punctum proximum).

    La RP est le point de vision optimal dans l'espace, dont la position dépend en réalité de la réfraction clinique.

    PP - un point de vue optimal de près à la tension maximale du logement.

    Ainsi, le volume de l'accommodation absolue peut être calculé par la formule:

    A = R - PP

    où A est le volume de l'accommodation absolue, R est la réfraction clinique, PP est le point le plus proche de la vision claire (toutes les valeurs sont en dioptrie). La réfraction des points proches de l'œil est généralement désignée par le signe "-", car ces points correspondent classiquement à la réfraction myope.

    Par exemple, avec une réfraction clinique égale à la myopie - 1,0 dioptrie et à l’emplacement du point de vue net le plus proche, à 20 cm de l’œil, le volume de logement absolu sera: A = -1,0 - (- 1 / 0,2) = -1, 0 - (- 5,0) = 6,0 (dioptrie).

    Pour déterminer la position du point de vision clair le plus proche, des dispositifs spéciaux (proximeters ou ACCOMOMETERS) sont utilisés.

    La détermination de la valeur relative de l'accommodation est effectuée comme suit.

    On demande au patient de lire le texte du tableau afin de vérifier l’acuité visuelle à proximité (binoculaire, c’est-à-dire avec deux yeux). Dans le cadre de test de manière cohérente (avec un intervalle de 0,5 dioptries), insérez d'abord les lentilles positives, puis négatives, jusqu'à ce que le sujet puisse encore lire.

    Dans le même temps, les lentilles positives compenseront la tension de logement déjà utilisée, tandis que les lentilles négatives provoqueront cette tension.

    Les valeurs des lentilles maximum positives et négatives maximales indiqueront respectivement les parties négatives, c’est-à-dire consommées, et positives, c’est-à-dire qui restent en stock. La somme de ces indicateurs correspondra au volume de l'accommodation relative.

    L'ergographie est utilisée pour évaluer objectivement l'état de l'appareil accommodatif de l'oeil. La méthode consiste à déterminer l'efficacité du muscle ciliaire lors d'un travail visuel à courte distance. Les résultats de l'étude sont fixés sous la forme d'une courbe graphique.

    Il est proposé de distinguer 4 types de courbes ergographiques:

    1er caractérise la performance normale du muscle ciliaire, le reste - la diminution croissante de la capacité d'accommodation. D'un point de vue pratique, la taille du stock de logements relatif, c'est-à-dire un indicateur servant de preuve indirecte des capacités potentielles de l'appareil d'hébergement, est importante.

    Il existe des preuves qu'une diminution de cet indicateur indique une prédisposition à la survenue d'une myopie. Pour un travail calme et de longue durée à courte distance, il est nécessaire que la partie positive de l'accommodation relative soit 2 fois plus négative.

    Lorsque l'on considère les caractéristiques d'âge de l'appareil optique de l'œil, il est nécessaire de mettre en évidence les changements qui sont des manifestations régulières de l'involution oculaire liée à l'âge, et des changements causés par des maladies des yeux et des maladies courantes qui se développent chez les personnes âgées et séniles.

    Les manifestations caractéristiques du vieillissement physiologique de l'œil peuvent être attribuées à une diminution du volume de l'accommodation et à l'augmentation résultante de l'hypermstropie "apparente" et de la presbytie. Par presbytie, nous entendons l'affaiblissement physiologique de la capacité d'accommodation lié à l'âge, qui se traduit par une détérioration lente et progressive de la vision non corrigée lorsque l'on travaille à proximité.

    Car la myopie est caractérisée par la possibilité d’augmentation (progression) entre 10 et 30 ans. Parmi les affections associées aux maladies oculaires liées à l’âge, les modifications de la réfraction au début des opacités du cristallin sont à l’étude.

    En Savoir Plus Sur La Vision

    Pourquoi longtemps ne passe pas la conjonctivite chez un adulte: que faire?

    La conjonctivite est une inflammation de la membrane muqueuse de l’organe de la vision, que l’on appelle aussi en médecine la conjonctive....

    Pourquoi les paupières supérieures gonflent-elles et comment y faire face?

    De nombreuses personnes sont constamment aux prises avec le gonflement des paupières supérieures, ce qui non seulement aggrave l'apparence, mais donne également des sensations désagréables....

    Orge constant sur les yeux des adultes causes et traitement

    L'orge est une maladie infectieuse aiguë associée à une inflammation du follicule des cils due au développement de la microflore bactérienne. Le processus inflammatoire peut affecter le sac graisseux, auquel cas le traitement sera plus long....

    Gouttes pour les yeux Alcon Tear natural - Avis

    Avis négatifsJ'ai passé beaucoup de temps devant l'ordinateur. Et depuis la longue séance devant l'ordinateur, la coquille oculaire est drainée. J'ai donc décidé d'acheter des gouttes imitant la larme naturelle d'une personne....