Conjonctivite allergique - photo, symptômes et traitement

Des lunettes

La conjonctivite allergique est une inflammation de la conjonctive (membrane muqueuse externe transparente de l'œil) provoquée par une réaction allergique du corps (la réponse de l'immunité à une substance étrangère est un allergène).

Cette maladie est beaucoup plus susceptible d’affecter les jeunes, quel que soit leur sexe. Des statistiques précises ne sont pas disponibles, car dans la plupart des cas, une telle conjonctivite est accompagnée d'autres manifestations d'allergie.

Selon les études, les symptômes de la conjonctivite touchent environ 20 à 40% des personnes souffrant d'autres allergies.

Les causes

La base de cette pathologie est un mécanisme d'hypersensibilité de type immédiat. En d'autres termes, les symptômes de la conjonctivite allergique se manifestent immédiatement après le contact avec des substances provoquant des allergies. Les caractéristiques anatomiques de l'œil sont telles que les allergènes pénètrent facilement dans les muqueuses, provoquant ainsi un processus inflammatoire.

Les substances les plus courantes pouvant déclencher l'apparition d'une conjonctivite allergique sont les suivantes:

  • ménage, tels que poussière de maison et de bibliothèque, acariens de la poussière de maison, plumes d'oreillers;
  • épidermique, par exemple, squames animales, plumes d'oiseaux, squames animales, nourriture pour poissons, etc.
  • pollen, pollen de diverses plantes.

Si l'allergène pénètre dans les yeux, une réaction inflammatoire se développe immédiatement. Il y a de fortes démangeaisons, larmoiement, rougeur et gonflement conjonctival. Dans certains cas, le développement de la photophobie est également possible.

Le risque de conjonctivite allergique est qu’en l’absence de traitement adéquat, une infection peut se transformer en allergie. Avec une lésion infectieuse dans le coin de l'œil, le pus peut être séparé.

Les symptômes

En cas de conjonctivite allergique, les symptômes peuvent apparaître à des vitesses différentes, quelques minutes après le contact avec l'allergène et un jour plus tard.

Dans la plupart des cas, la réaction se manifeste dans les deux yeux. La conjonctivite allergique dans un œil est atypique, bien que cette manifestation soit également constatée. Un œil peut être touché si, par exemple, l'allergène y a été introduit manuellement.

Les principaux symptômes de type de conjonctivite allergique;

  • rougeur oculaire.
  • nature persistante irritante grave ou tolérable.
  • larmoiement abondant et incontrôlable.
  • l'apparition d'une sensation de brûlure dans les yeux.
  • écoulement clair ou blanc, qui finit par s'épaissir et gêner grandement le patient.
  • photophobie
  • image floue perçue à vue.

Si la maladie est grave, une photophobie peut se développer. La conjonctivite allergique chez l'enfant est accompagnée des mêmes manifestations que chez l'adulte. Et, en règle générale, les manifestations oculaires susmentionnées sont associées à des manifestations nasales, et le développement d’allergies oculaires est accompagné du développement d’une rhinoconjonctivite dans 85% des cas. Souvent, les symptômes oculaires de cette pathologie gênent également beaucoup plus les patients âgés et les enfants que les patients nasaux.

Forme chronique

Si la conjonctivite allergique dure de six mois à un an, il s'agit alors d'une forme chronique de la maladie. Dans ce cas, les manifestations cliniques sont minimes, mais diffèrent par leur nature têtue.

En règle générale, la conjonctivite chronique associée à des réactions allergiques est accompagnée d'asthme bronchique et d'eczéma.

Conjonctivite allergique chez les enfants

La conjonctivite allergique chez les enfants à un âge précoce est assez rare. Habituellement, la maladie est accompagnée de rhinite allergique. Chez les enfants atteints de KA, d'autres manifestations allergiques (diathèse, dermatite atopique) sont souvent observées.

Chez les enfants, les allergies sont souvent provoquées par les aliments. Une fois le diagnostic confirmé, il est possible d’effectuer un traitement spécifique à l’allergène, qui est le plus efficace à un âge précoce.

Les réactions pseudo-allergiques chez les enfants ne sont pas rares. Les pseudo-allergies entraînent les mêmes symptômes que les allergies, mais ces maladies ont une nature différente. La présence d’une réaction pseudo-allergique nécessite l’étude du tractus gastro-intestinal de l’enfant, l’analyse du sang et des matières fécales pour la présence de parasites, etc.

Photo de conjonctivite allergique

Nous vous proposons de visionner des photos détaillées pour savoir à quoi ressemble cette maladie.

Prévention

Malheureusement, aucune prophylaxie spécifique empêchant le développement de la conjonctivite allergique n’a encore été mise au point, car il n’existe pas de théorie unifiée de l’allergie.

Les méthodes de prévention secondaire, visant à prévenir les exacerbations d’une maladie existante, sont réduites à l’élimination de l’allergène de l’environnement (voir Nutrition et mode de vie dans la conjonctivite allergique) et à un traitement adéquat.

Traitement de la conjonctivite allergique

En cas de conjonctivite allergique diagnostiquée, le traitement doit être effectué dans trois directions à la fois:

  • cessation immédiate du contact avec l'allergène;
  • traitement antihistaminique local et, dans les cas graves, corticostéroïdes;
  • immunothérapie.

Dans les cas légers, seul un traitement local est prescrit et dans les cas graves, une thérapie complexe est nécessaire. Le médecin peut également prescrire une immunothérapie spécifique et une pharmacothérapie symptomatique, avec un processus prolongé, des agents antimicrobiens prescrits à titre prophylactique.

Traitement approximatif de la conjonctivite allergique:

  1. L’administration d’antihistaminiques est indiquée par voie orale - Loratadine, Claritin, Cetrin, Zyrtec, Telfast. Ils vous permettent de bloquer l'action de l'histamine et de certains autres médiateurs de l'inflammation, ce qui empêche la manifestation de symptômes d'allergie.
  2. L'utilisation de gouttes pour les yeux de la conjonctivite allergique - Allergodil, Lekrolin, Opatanol, Histimet. Il est nécessaire de les enterrer dans les yeux jusqu'à quatre fois par jour, mais cela garantit un effet rapide et le flux du médicament vers l'organe cible.
  3. Il est conseillé d'utiliser des stabilisateurs de mastocytes. Parmi ces baisses peuvent être distingués - High-Chrome (les enfants de moins de 4 ans ne peuvent pas) Kromoheksal, Lekrolin, Krom-Allerg, Lodoksamid.
  4. Certaines personnes peuvent développer un syndrome de sécheresse oculaire lorsque, pour des raisons physiologiques, la production de larmes est réduite ou totalement arrêtée. Dans ce cas, dans la conjonctivite allergique, le traitement avec celui-ci est indiqué par un remplacement de la larme - Inox, Oxial, Otholik, Vidisik, Oftogel, Vizin, Sistain.

La conjonctivite allergique sévère peut nécessiter des corticostéroïdes topiques (gouttes pour les yeux ou pommades avec dexaméthasone, hydrocortisone), des AINS topiques (gouttes pour les yeux avec diclofénac). Les conjonctivites allergiques persistantes et récurrentes constituent la base d'une immunothérapie spécifique.

Il est à noter que l'utilisation de méthodes traditionnelles pour le traitement de la conjonctivite allergique n'est pas recommandée en raison du fait que cela peut aggraver la situation.

Méthodes de traitement de la conjonctivite allergique saisonnière

Souvent, cette forme d'allergie est aiguë, elle brûle fortement aux yeux, une personne a peur de la lumière, elle craint de fortes démangeaisons, elle accentue le flot de larmes. Nous devons prendre les mesures suivantes:

  1. Pour égoutter les yeux de Spersallerg, après un moment, vous pouvez sentir comment cela devient plus facile, car une partie des gouttes contient un vasoconstricteur.
  2. Lorsqu'une réaction allergique vient de commencer, il est nécessaire de prendre par voie orale des comprimés d'antihistaminiques spéciaux.
  3. En cas de conjonctivite chronique de nature allergique, il est nécessaire d'enterrer les yeux avec de l'Alomide, du Cromohexal.

Comment guérir la conjonctivite allergique

L'allergie généralisée de la population de Russie, et pas seulement de notre pays, est effrayante. De nos jours, il est difficile de trouver une personne qui n'aurait pas eu de réaction allergique au moins une fois - nourriture, poussière, allergies aux poils d'animaux, floraisons de plantes, médicaments, chimie des parfums de parfum domestiques et cosmétiques, alcool, soleil et même du froid..

L'allergie peut se manifester dans la peau d'une personne et affecter les fonctions du système respiratoire, du tube digestif, se manifestant par un nez qui coule et une conjonctivite allergique. Le traitement des allergies est une tâche très difficile, car le mécanisme de l'apparition de l'allergie est complexe, la médecine ne peut pas encore corriger les changements survenus dans le système immunitaire et ne peut que soulager les symptômes de son évolution. Alors, comment traiter la conjonctivite allergique?

La conjonctivite allergique est l'une des variantes d'une réaction allergique du corps aux irritants externes. Dans la conjonctivite allergique, les symptômes peuvent être: saisonniers ou persistants (toute l’année). La maladie peut évoluer de manière aiguë, subaiguë ou chronique. Dans la conjonctivite allergique, le traitement repose sur 3 principes principaux: l'isolement du traitement allergénique avec des gouttes ophtalmiques - stabilisateurs des mastocytes, des antihistaminiques, dans les cas très graves, des corticostéroïdes en gouttes d'immunothérapie. Antihistaminiques - pilules pour les allergies. La conjonctivite allergique chez les enfants et les adultes peut se présenter sous les formes suivantes: Conjonctivite pollinique Conjonctivite médicamenteuse Kératoconjonctivite printanière Conjonctivite allergique chronique chez l'adulte - Kératoconjonctivite atopique.

Symptômes de la conjonctivite allergique chez les enfants

Lors du contact avec un allergène, la gravité des symptômes de la conjonctivite allergique dépend directement de la concentration de l'allergène et de la réaction du corps. Par conséquent, la réaction est immédiate - dans la demi-heure ou lente 1-2 jours.

Le plus souvent, la conjonctivite allergique se produit en même temps que la rhinite allergique, c'est-à-dire que le nez coule et que les éternuements complètent l'irritation des yeux. Il y a des larmoiements excessifs, des brûlures aux yeux, sous les paupières, des démangeaisons. Les enfants se grattent constamment les yeux, provoquant ainsi l’infection secondaire, raison pour laquelle les ophtalmologistes recommandent souvent des onguents et des gouttes antimicrobiens en cas d’apparition prolongée de la conjonctivite allergique chez les enfants. Les démangeaisons peuvent être si intenses qu'elles forcent l'enfant ou l'adulte à se frotter les yeux à l'infini. De petites follicules ou papilles peuvent apparaître sur la membrane muqueuse de l'œil. Décharge des yeux le plus souvent transparente, muqueuse, moins souvent filiforme, visqueuse. Lors de la fixation d'une infection secondaire, des pertes purulentes se trouvent aux coins des yeux, en particulier après le sommeil. De plus, l'enfant se plaint de la sécheresse des yeux muqueux, de la sensation de sable dans les yeux, de la photophobie. À mesure que la production de larmes diminue et que la conjonctive s’atrophie (en particulier chez les adultes et les personnes âgées), des sensations désagréables et douloureuses se produisent lorsque les yeux bougent. Parfois, chez les enfants, au contraire, la production de sécrétion de larmes augmente, généralement au tout début de la maladie. Chez les enfants et les adultes, il y a fatigue des yeux, rougeur des deux yeux.

En cas de conjonctivite allergique à longueur d'année, l'enfant ou l'adulte est constamment confronté à l'allergène, le plus souvent des produits chimiques ménagers, de la poussière de maison (voir allergie à la poussière) ou des poils d'animaux - chats, chiens, lapins, rongeurs, plumes de perroquet.
Avec la conjonctivite allergique périodique et saisonnière, les symptômes n'apparaissent qu'à certains moments - périodes de floraison.
En cas de conjonctivite de contact, le développement de la maladie est provoqué par des solutions pour lentilles de contact, ainsi que par l'utilisation de crèmes, de pommades et de produits cosmétiques par les filles et les femmes.

Avant de commencer un traitement spécifique, l'allergène doit être déterminé avec précision, ce n'est pas toujours une tâche facile. Et souvent, un seul ophtalmologiste ne peut pas aider le patient. Vous devez donc également contacter un dermatologue et un allergologue pour déterminer l’allergène qui est devenu l’agent responsable d’une réaction inadéquate de l’organisme.

Le tableau ci-dessous présente les types de conjonctivite allergique, les symptômes caractéristiques de chaque espèce et la catégorie d'âge des patients prédisposés à la conjonctivite.

Conjonctivite allergique: caractéristiques de la maladie et comment traiter

La conjonctivite allergique est une réaction locale de la membrane muqueuse des yeux au contact d'un allergène. La maladie peut être associée à des réactions cutanées, des symptômes de la rhinite, survient principalement chez les personnes jeunes. Aux premiers signes de conjonctivite allergique, il est recommandé de consulter un ophtalmologiste dès que possible. Les allergies peuvent être imprévisibles, accompagnées non seulement de rougeurs de la membrane muqueuse et d'œdème des paupières, mais également de bronchospasmes, d'œdème de Quincke et d'urticaire.

Classification

Les principaux types de la maladie:

  • pollineux;
  • pointu
  • chronique;
  • kératoconjonctivite saisonnière;
  • médicament
  • kératoconjonctivite atopique.

En fonction de l'évolution du processus pathologique, la conjonctivite peut être aiguë et chronique. En outre, les experts distinguent la conjonctivite subaiguë des deux yeux. Sans traitement, la maladie dans sa forme aiguë devient chronique, peut donner des rechutes fréquentes, provoquer des infections purulentes et une diminution de l'immunité locale.

Les symptômes

Comment se manifeste la conjonctivite allergique? La maladie évolue souvent de manière chronique, provoquant des exacerbations au printemps. Les symptômes de la conjonctivite allergique apparaissent immédiatement après le contact avec l'allergène. Les aliments allergiques, le pollen de plantes, la consommation de drogues, l’exacerbation de rhinites chroniques ou de bronchites peuvent provoquer la manifestation de la maladie.

Les principaux symptômes de la conjonctivite allergique chronique:

  • démangeaisons sévères, brûlures des paupières;
  • larmoiement;
  • gonflement et rougeur de la conjonctive;
  • la photosensibilité.

Les symptômes de la conjonctivite allergique chez un adulte surviennent dans la journée qui suit l'exposition à l'allergène. Des démangeaisons intenses provoquent un frottement intense des yeux, ce qui peut entraîner l'addition d'une infection secondaire, entraînant la suppuration des paupières. Le symptôme le plus caractéristique de la conjonctivite allergique est une grave rougeur de la membrane muqueuse. Séparez les follicules élargis, des croûtes purulentes peuvent apparaître sur elle.

Les causes

La principale cause de la conjonctivite allergique est le contact avec l'allergène. Divers allergènes exogènes peuvent provoquer une exacerbation de la maladie. Le plus souvent, la rechute de la maladie est associée à la floraison des plantes au printemps. C'est au printemps que de nombreuses maladies à caractère allergène sont exacerbées.

Dans la forme récurrente chronique de la maladie, la poussière de maison, les phanères d'animaux, les cosmétiques et les produits alimentaires agissent comme des allergènes. La maladie est souvent associée à un asthme bronchique, une dermatite atopique, une bronchite obstructive et un eczéma chronique.

La conjonctivite allergique est-elle contagieuse?

La conjonctivite allergique est-elle transmise à d'autres? Comme la maladie est à l'origine d'une réaction allergique qui ne se transmet pas par des gouttelettes en suspension dans l'air ni par aucun autre moyen, la maladie est considérée comme non infectieuse. Mais parfois, la conjonctivite allergique est exacerbée après avoir souffert de maladies virales des voies respiratoires, qui sont très contagieuses et peuvent constituer une menace pour d’autres personnes.

Complications et conséquences de la maladie

Avec un traitement rapide de la conjonctivite allergique, le pronostic est favorable. Si le médecin établit l'allergène et fait tout pour empêcher le patient d'entrer en contact avec lui, la maladie se reproduira rarement. Mais en l'absence de traitement efficace, d'utilisation intempestive de médicaments pour la conjonctivite allergique, la survenue d'une infection secondaire est possible avec l'apparition d'un écoulement purulent abondant. Une autre complication est la kératite bactérienne, qui peut entraîner une diminution de l’acuité visuelle.

Diagnostics

Pour choisir un traitement efficace de la conjonctivite allergique, il est nécessaire de poser un diagnostic complet. L'examen est prescrit par un ophtalmologiste ou un allergologue.

Pour déterminer le comportement exact de l’allergène, des tests de provocation cutanée, des tests d’allergie, un prick-test et d’autres études informatives. En outre, il peut être nécessaire de prélever un frottis sur la conjonctive pour déterminer la microflore et identifier les agents pathogènes infectieux.

Traitement de la conjonctivite allergique

Comment traiter la conjonctivite allergique chez l'adulte? Le plus important est d’éliminer le contact avec les allergènes. Cela aide à éliminer rapidement les symptômes de la maladie et à améliorer l'état du patient. Les médicaments spécifiques pour le traitement de la conjonctivite allergique sont sélectionnés par un ophtalmologiste. Fondamentalement, ils utilisent des remèdes locaux aux effets antiprurigineux, anti-inflammatoire et anti-œdème.

Avec un risque accru d'infection secondaire, des gouttes antibactériennes sont prescrites pour la conjonctivite allergique. Ils détruisent les agents pathogènes infectieux, arrêtent leur reproduction active et empêchent la propagation du processus infectieux sur les tissus voisins.

Indépendamment de la gravité des manifestations cliniques de la pathologie, les ophtalmologistes prescrivent des antihistaminiques à l’intérieur et sous forme de pommades, de gouttes, de gels et de comprimés (Claritin, Zyrtec, Lekrolin, Opatanol). Des moyens similaires sont utilisés plusieurs fois par jour. Ils sont bien nettoyés, démangeaisons, soulagent le gonflement et autres manifestations de la maladie. La conjonctivite sévère nécessite l'utilisation de corticostéroïdes avec de la dexaméthasone ou de l'hydrocortisone, des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

En cas de récidive fréquente, une immunothérapie spécifique est nécessaire afin de préserver le patient de la réaction allergique en lui administrant des doses progressivement croissantes d’allergène. Mais cette technique est réalisée uniquement dans un établissement médical. L'immunothérapie spécifique est réalisée par des spécialistes qualifiés qui, si nécessaire, peuvent fournir des soins médicaux d'urgence et aider à supprimer rapidement une réaction allergique aiguë.

Suivre un régime

Un régime avec une conjonctivite de nature allergique permet d’améliorer le bien-être général du patient. De nombreux patients atteints de cette maladie présentent une hypersensibilité à certains aliments. L'alimentation fait partie d'un traitement complet. Les agrumes et le chocolat sont exclus du régime alimentaire - ces produits se distinguent par une allergie accrue. Certains experts recommandent d'abandonner le miel si les produits d'abeille ne tolèrent pas le corps. Cependant, lors de l’établissement de la liste des plats interdits, il est nécessaire de se concentrer sur les caractéristiques individuelles de chaque patient.

L'ophtalmologiste doit indiquer quels produits sont possibles avec la conjonctivite allergique chez un patient particulier. Normalement, des restrictions strictes ne sont pas nécessaires. Il suffit d'éviter de manger des agrumes et beaucoup de bonbons.

Traitement des remèdes populaires

Le traitement des remèdes populaires contre la conjonctivite allergique est-il efficace? Les remèdes maison ne peuvent être utilisés qu'en complément de la thérapie classique.

Il n'est pas recommandé de passer complètement à la médecine traditionnelle en raison du risque élevé de signes accrus de réaction allergique. Sans antihistaminiques et sans traitement topique, il est impossible de se débarrasser de l'inflammation, des démangeaisons et des rougeurs de la membrane muqueuse des yeux.

Mais les méthodes traditionnelles peuvent constituer un complément raisonnable au traitement médicamenteux principal. Voici quelques recettes éprouvées et efficaces:

  • en cas de démangeaisons, de gonflement des paupières et de rougeur des yeux, rincez-les avec du jus d'aloès, qui doit être légèrement dilué avec de l'eau;
  • appliquez des sachets de thé noirs à vos yeux;
  • faire des lotions à partir d'infusion de camomille et d'autres herbes médicinales (sauge, tutsan, tilleul);
  • lavez vos yeux avec une infusion de médicament Althea (lavez 2 racines, coupez et versez de l'eau bouillante pendant 8 heures).

Eh bien aide à combattre l'inflammation et à prévenir le développement d'une série de processus infectieux. Il peut être utilisé pour se laver les yeux plusieurs fois par jour. Aussi des herbes anti-inflammatoires font des infusions et des lotions. Il est important de les utiliser régulièrement pendant les premiers jours qui suivent l'apparition des symptômes d'exacerbation de la maladie.

Si la pathologie se reproduit encore et encore, peut-être qu’en plus des allergies, une infection latente progresse. Il est préférable de passer tous les tests pour identifier l'agent causal. Les maladies infectieuses peuvent elles-mêmes provoquer le développement d’allergies. Dans ce cas, les antibiotiques ne peuvent pas faire. Mais les recettes populaires, même de nature allergique-infectieuse, seront utiles: elles soulagent bien les démangeaisons et désinfectent les tissus.

Évolution de la maladie chez les enfants

Dans la conjonctivite allergique chez les enfants, le bien-être général de l'enfant se dégrade. Il devient de mauvaise humeur, dort mal, refuse de manger. La maladie s'accompagne d'un gonflement grave de la membrane muqueuse, de démangeaisons et de rougeurs aux yeux, de larmoiement actif.

La nourriture, le pollen, la poussière domestique, les squames d'animaux, les médicaments et les corps étrangers peuvent provoquer le développement d'allergies. Les symptômes de la maladie apparaissent presque instantanément après le contact avec l'allergène. Les deux yeux sont impliqués dans le processus inflammatoire pathologique. Dans les cas graves, la photophobie se produit.

Chez les enfants, les allergies chroniques dans la muqueuse oculaire sont souvent compliquées par une infection secondaire. Il est donc extrêmement important de surveiller la sécurité infectieuse et d’interdire à l’enfant de se toucher et de se gratter les yeux avec les mains. Pour la prévention des complications infectieuses avec des rechutes fréquentes, des gouttes antibactériennes sont prescrites dès le premier jour de la maladie. Veillez à utiliser des antihistaminiques (Tavegil, Suprastin, Fenistil et autres) - ils jouent un rôle central dans le traitement de la maladie. Si vous ne pouvez pas protéger complètement l'enfant du contact avec des allergènes et du développement de la conjonctivite allergique, vous devez constamment prendre des produits de premiers soins avec vous. Ce ne sont que des antihistaminiques.

L'évolution de la conjonctivite allergique chez la femme enceinte

Pendant la grossesse, une altération hormonale du corps se produit, l'activité du système immunitaire est naturellement réduite pour assurer la protection du fœtus contre le risque de fausse couche. À la suite de ces changements, des conditions préalables sont créées pour l’apparition d’une hyperactivité du système immunitaire et le développement d’allergies. Beaucoup de femmes ne sont même pas au courant de la sensibilité à certains aliments, drogues ou pollen de plantes. De nouveaux produits cosmétiques peuvent également provoquer une réaction inflammatoire.

Les principales manifestations de la pathologie pendant la grossesse:

  • yeux qui piquent;
  • larmoiement;
  • rougeur des muqueuses et de la peau autour des yeux;
  • les poches et le collage des paupières.

Les allergies sont difficiles à traiter pendant la grossesse. En vertu de l'interdiction, des médicaments courants éliminent rapidement les symptômes de la maladie, mais il est possible de trouver le bon remède et le médecin le fera.

Chaque année, des experts mènent des recherches dans le domaine de la pharmacologie moderne afin de déterminer les moyens d'avoir un effet tératogène sur le fœtus et de menacer sa grossesse. Seuls les médecins disposent de cette information et ce sont eux qui peuvent choisir un schéma thérapeutique qui ne nuit pas à la santé du fœtus.

Prévention

La prévention des maladies élimine le contact avec les allergènes communs. Il est recommandé de suivre en permanence un régime hypoallergénique et de ne pas utiliser de produits alimentaires potentiellement dangereux, susceptibles de provoquer des réactions allergiques. Avec une tendance à la conjonctivite, il est nécessaire de consulter périodiquement un ophtalmologue, de mener des études préventives et des diagnostics ophtalmologiques complets.

Conjonctivite allergique, symptômes et traitement chez les adultes et les enfants

Selon la logique du nom, la conjonctivite allergique affecte les personnes qui ont une sensibilité accrue à tout allergène. L'allergie en soi est un problème assez imprévisible qui peut "sortir" dans différentes parties du corps. Comme la conjonctive de l'œil est en contact avec le monde extérieur dans les premiers rangs, elle est principalement attaquée par des allergènes.

Le plus souvent, la conjonctive perçoit le pollen comme un allergène. Pour cette raison, ce type de conjonctivite peut être perçu comme une maladie saisonnière. Cependant, en plus du pollen provenant d’allergies, il existe une réaction aux poils des animaux domestiques, à la poussière et aux médicaments. Et ce n'est pas toute la liste.

L'effet des allergènes sur la conjonctive de l'œil se devine presque immédiatement après l'apparition de démangeaisons graves - et tire pour essuyer les yeux. Dans certains cas, les démangeaisons sont accompagnées de douleur et d'un léger gonflement des paupières. Et ce problème peut devenir chronique.

Quelle est la conjonctivite allergique

Les principaux symptômes de la conjonctivite allergique sont l'apparition de larmoiement, des démangeaisons des paupières et de la conjonctive, une rougeur de la membrane muqueuse, un gonflement des paupières, l'apparition de formations inflammatoires (papilles et follicules) sur la conjonctive. Dans les cas de conjonctivite allergique grave, des lésions cornéennes sont possibles (kératoconjonctivite allergique), accompagnées de troubles visuels.

Dans la structure des lésions allergiques, la conjonctivite occupe environ 90% des allergies ophtalmiques.

En raison de la prédisposition génétique, la conjonctivite allergique est souvent associée à d’autres maladies de nature allergique (asthme bronchique, rhinite allergique, pharyngite, dermatite atopique, etc.).

Code de la maladie de la conjonctivite allergique selon la CIM10 - H10.1 (conjonctivite atopique aiguë).

Causes de la conjonctivite allergique

Le pollen est la principale cause de la conjonctivite allergique. À cet égard, la plupart des patients présentent un caractère saisonnier prononcé de la maladie (printemps, fin de l'été ou début de l'automne), en raison de la floraison de l'ambroisie, du peuplier, de la plantain, de l'absinthe, du quinoa, etc.

En outre, la cause de la conjonctivite allergique peut être:

  • la poussière;
  • poils d'animaux;
  • les cafards;
  • les cosmétiques (mascara, fard à paupières, lait démaquillant, etc.);
  • lentilles de contact et solutions de stockage;
  • médicaments (gouttes pour les yeux, pommades ophtalmiques, gels), etc.

Classification de la conjonctivite allergique

La maladie peut survenir dans les formes aiguës et chroniques.

Selon la forme clinique et l'agent causal du processus inflammatoire, la conjonctivite allergique est divisée en:

  • conjonctivite allergique saisonnière pollineuse;
  • conjonctivite printanière et kératoconjonctivite;
  • grande conjonctivite allergique papillaire;
  • conjonctivite médicamenteuse;
  • conjonctivite allergique chronique et kératoconjonctivite.

La conjonctivite allergique saisonnière pollineuse (également appelée rhume des foins ou allergie au pollen) est divisée en trois types, en fonction du type de pollen à l'origine de l'allergie.

Le premier type de conjonctivite allergique saisonnière comprend l'inflammation provoquée par la floraison des arbres et les effets de leur pollen. Le deuxième type comprend les allergies causées par le pollen des herbes des prés. Au troisième type, la conjonctivite allergique causée par le pollen de mauvaises herbes.

Conjonctivite allergique - symptômes

Les principales manifestations communes de toutes les conjonctivites allergiques sont:

  • hyperémie prononcée de la membrane muqueuse de l'œil;
  • rougeur sévère des paupières;
  • œdème des paupières et yeux de la conjonctive;
  • plaintes de démangeaisons, brûlures, douleurs dans les yeux;
  • paupières qui démangent;
  • l'apparition de fortes déchirures;
  • absence de décharge purulente des yeux;
  • vision floue;
  • l'apparition sur la membrane muqueuse des formations inflammatoires de l'œil (papilles et follicules pathologiques).

Dans la plupart des cas, la conjonctivite allergique est associée à des symptômes allergiques:

  • Rhinites (plaintes de congestion nasale constante, voix nasales, démangeaisons constantes au nez, écoulement nasal abondant, écoulement nasal, éternuements, rougeur caractéristique de la pointe du nez, etc.);
  • pharyngite (mal de gorge, toux, sécheresse de la gorge, enrouement, suffocation, etc.).

Il convient de noter que le tableau clinique de la conjonctivite allergique est similaire à celui du virus. Par conséquent, pour éviter les erreurs de diagnostic, le diagnostic, le diagnostic différentiel et le traitement doit être traité exclusivement par un ophtalmologiste et un allergologue.

En outre, comme la conjonctivite virale, l’allergie peut être associée aux symptômes de la rhinite et de la pharyngite, mais pendant les allergies, il n’ya pas de température, de fièvre, de douleurs dans les muscles et les articulations, ni de ganglions lymphatiques.

Conjonctivite allergique - comment traiter

Le traitement de la conjonctivite allergique doit être prescrit par les ophtalmologistes et les allergologues. Selon les indications, peut s'appliquer:

  • hyposensibilisation spécifique avec des allergènes;
  • gouttes antihistaminiques pour les yeux;
  • gouttes oculaires vasoconstricteurs;
  • substituts de larmes;
  • gouttes pour les yeux avec interféron;
  • gouttes pour les yeux et pommade avec glucocorticoïdes;
  • stabilisateurs de mastocytes.

Conjonctivite allergique - gouttes pour les yeux avec antihistaminiques

Les agents les plus couramment utilisés sont les gouttes:

  • Okumétil (gouttes oculaires combinées avec de la diphenhydramine, de la naphazoline et du sulfate de zinc). Ils ont des effets antihistaminiques, vasoconstricteurs, antiseptiques et anti-inflammatoires;
  • Opatanol (gouttes d'antihistaminique avec de l'olopatadine);
  • Cromohexal (gouttes antihistaminiques avec stabilisateur de membrane de mastocytes - acide cromoglicique);
  • Lekrolin (gouttes oculaires antiallergiques avec du cromoglycate de sodium (stabilisateur de mastocytes));
  • Allergodil (gouttes antiallergiques avec azélastine).

Conjonctivite allergique - gouttes oculaires avec effet vasoconstricteur

Pour resserrer les vaisseaux sanguins et réduire la gravité de l'œdème, appliquez un collyre vasoconstricteur:

  • avec tétrizoline (Tizin, Vizin, Montevizin, Octilia, etc.);
  • gouttes combinées avec de la naphazoline et de la phéniramine (Opcon-A);
  • gouttes combinées avec antazoline et naphazoline (Alergoftal);
  • combo Gouttes avec antazoline et tétrisoline (Spersallerg).

Si nécessaire, également nommé gouttes nasales vasoconstricteurs (Naphthyzinum).

Conjonctivite allergique - collyre avec glucocorticostéroïdes

Dans la plupart des cas, utilisez des gouttes hormonales:

  • Bétazon (gouttes de bétaméthasone);
  • Dexone, Deksoftan, Dexamethasonlong (gouttes avec dexaméthasone).

Conjonctivite allergique saisonnière pollineuse

La conjonctivite allergique pollineuse est appelée allergie ophtalmique saisonnière. Elle se développe en raison de l'effet sur la membrane muqueuse des allergènes du pollen lors de la floraison des arbres, des fleurs, des herbes, des céréales, etc. Ce type de conjonctivite allergique est l’un des plus courants.

Le diagnostic de la conjonctivite pollineuse, en règle générale, n’est pas difficile, car l’apparition des symptômes de la maladie a un lien évident avec l’effet de l’allergène sur le corps. Pour clarifier le diagnostic sont appliqués:

  • test intradermique avec un allergène;
  • examen cytologique des raclures de la conjonctive des yeux.

Un rôle important dans le diagnostic de la conjonctivite allergique est joué par la collecte de l'anamnèse de la maladie (le patient a des antécédents d'allergie héréditaire, des affections atopiques concomitantes, la saisonnalité des symptômes, etc.).

La conjonctivite pollineuse commence de manière aiguë, avec une lésion des deux yeux à la fois. Les patients se plaignent de l'apparition de:

  • brûlures et démangeaisons insupportables des paupières;
  • déchirure forte et constante;
  • brûlure et démangeaisons sous les paupières;
  • hypersensibilité à la lumière;
  • œdème et conjonctive des paupières;
  • rougeur des paupières et de la conjonctive.

Le gonflement de la conjonctive peut être si fort qu'il semble que la cornée y soit "enterrée".

En raison du gonflement important des paupières, les patients peuvent avoir des difficultés à ouvrir les yeux et à constamment plisser les yeux. On observe aussi souvent l'apparition d'infiltrats pathologiques régionaux dans la cornée. Par la suite, les papilles et les follicules pathologiques superficiels peuvent être ulcérés, entraînant la formation d’ulcères et une érosion de la cornée.

Diagnostic de la conjonctivite allergique pollineuse

Pour diagnostiquer la maladie et préciser le type d'allergène ayant provoqué la conjonctivite allergique, effectuez des tests cutanés ophtalmiques avec des allergènes:

  • scarification;
  • application de scarification;
  • électrophorèse;
  • goutte à goutte;
  • application;
  • prick test (utilisé le plus souvent), etc.

Dans des cas isolés, strictement selon les indications, un test de provocation peut être appliqué:

Conjonctivite allergique pollineux - traitement

La méthode de traitement principale et la plus efficace consiste à effectuer une désensibilisation spécifique à l'aide d'allergènes de pollen. Cependant, cette méthode de traitement de la conjonctivite allergique chez l'adulte et l'enfant ne peut être utilisée qu'en dehors de périodes de maladie aiguë.

Au cours de la phase aiguë, la conjonctivite allergique de l’œil est traitée avec des antihistaminiques systémiques (Suprastin, Loratadin, Zodak, Diazolin, Cetirizine, Zitrek, Tavegil, etc.). Également utilisé gouttes antihistaminiques pour les yeux et gouttes vasoconstricteur.

Avec le développement du syndrome de l'oeil sec, il est conseillé d'utiliser des substituts de larmes et des gouttes oculaires avec des interférons (Ophtalmoferon).

Si nécessaire, l'utilisation des médicaments commence deux semaines avant le contact avec les allergènes.

Conjonctivite allergique printanière chez l'adulte et l'enfant

La kératoconjonctivite printanière est appelée inflammation saisonnière de la conjonctive et de la cornée. L'exacerbation commence à la fin du printemps, son maximum au milieu de l'été. En automne, il y a affaissement du processus inflammatoire. Dans des cas isolés, peut-être une évolution chronique de la maladie tout au long de l'année.

Pour le diagnostic de la maladie, une étude des frottis conjonctivaux sur les cellules éosinophiles est utilisée.

Les caractéristiques distinctives de la conjonctivite allergique de printemps sont:

  • la saisonnalité de la maladie;
  • l'âge des enfants des patients (en règle générale, jusqu'à dix ans);
  • début aigu et lésions aux deux yeux;
  • l'apparition de la plus forte démangeaison des paupières;
  • larmoiement et photophobie;
  • la croissance du cartilage des paupières supérieures des papilles rose pâle sur la conjonctive;
  • décharge des yeux de décharge filamenteuse visqueuse;
  • rougeur des paupières et de la conjonctive;
  • gonflement des paupières et des muqueuses;
  • inflammation de la cornée.

Conjonctivite allergique de printemps dans le traitement des enfants

Pour le traitement de la conjonctivite allergique de printemps, utilisez des médicaments glucocorticoïdes (pommades et gouttes pour les yeux). De plus, l'utilisation de stabilisants membranaires de mastocytes et d'antihistaminiques systémiques est également illustrée.

Dans la période d'exacerbation de la maladie, il est recommandé de porter des lunettes de soleil.

Grande conjonctivite allergique papillaire

La conjonctivite allergique papillaire de grande taille fait référence à une inflammation de la membrane muqueuse, accompagnée de l'apparition de grosses papilles pathologiques sur elle résultant d'un contact prolongé de la membrane muqueuse avec un corps étranger (lentilles, points de suture sur la cornée, prothèses, etc.).

Les principaux symptômes d'une grande conjonctivite papillaire sont l'apparition de:

  • papilles spécifiques
  • démangeaisons
  • écoulement muqueux,
  • douleur aux yeux
  • parfois un ptosis (ptosis des paupières).

Grande conjonctivite allergique papillaire: traitement chez l'adulte et l'enfant

La base du traitement est l’élimination d’un corps étranger ayant provoqué l’apparition d’une réaction inflammatoire allergique. À l'avenir, il est recommandé de fixer des gouttes avec des stabilisants des membranes des mastocytes, des gouttes avec des interférons et des substituts de larmes.

Conjonctivite médicamenteuse de l'oeil

La conjonctivite de contact médicamenteuse est appelée inflammation allergique de la membrane muqueuse de l'œil, provoquée par une intolérance individuelle au médicament utilisé.

Le développement d'une allergie peut être aigu (moins d'une heure après l'utilisation du médicament), subaiguë (pendant la journée) et chronique (avec une utilisation prolongée du médicament).

Les symptômes de la maladie sont:

  • douleur intense et sensation de brûlure aux yeux;
  • gonflement et rougeur des paupières et de la conjonctive;
  • larmoiement;
  • l'apparition d'infiltrations inflammatoires de la muqueuse et de la cornée, etc.

Conjonctivite allergique médicamenteuse de l'oeil - traitement

En cas de réactions allergiques graves, une utilisation systémique de glucocorticoïdes peut être nécessaire.

Comment traiter la conjonctivite allergique? Quels sont les principaux symptômes et causes de la maladie?

Les réactions allergiques chez les personnes prédisposées à celles-ci se manifestent souvent de manière inattendue.

Sur 15 à 20% de toutes les allergies sur Terre, ces maladies, quelle que soit leur origine, affectent les organes de la vision, qui sont alors affectés de conjonctivite allergique.

Quelle est la conjonctivite allergique?

La conjonctivite allergique est une lésion inflammatoire de la membrane conjonctivale qui se produit lors d'une exposition aux organes de vision d'allergènes d'origine artificielle ou naturelle.

La maladie peut se manifester de façon saisonnière, lorsque les allergènes des plantes sont à la concentration la plus élevée dans l'air, ou peut se présenter sous une forme chronique.

Sous cette forme, la maladie peut s'aggraver à tout moment de l'année.

Parfois, avec le développement de cette maladie, une rhinoconjonctivite, une rhinite ou un asthme bronchique peut apparaître en tant que pathologie supplémentaire.

Raisons

L'agent causal de la conjonctivite allergique est toujours un allergène.

Le plus souvent, la maladie survient lorsque les agents pathogènes suivants entrent en contact avec le globe oculaire:

  • composants cosmétiques;
  • duvet et du pollen des plantes;
  • lentilles de contact;
  • fourrure et plumes d'oiseaux;
  • produits chimiques ménagers;
  • composants de médicaments;
  • certains aliments.

Symptômes et types de la maladie

Les symptômes de la conjonctivite allergique varient en fonction de la forme de la maladie, mais les symptômes les plus courants sont dans la plupart des cas des poches, de l'irritation et des démangeaisons, symptômes qui se propagent presque immédiatement aux deux yeux.

Si la maladie se manifeste sous des formes aiguës ou aiguës - les symptômes sont les plus prononcés; dans les formes chroniques, ils peuvent être à peine perceptibles ou presque complètement absents.

Conjonctivite codant selon la CIM 10 - H10.

On distingue les formes de conjonctivite d'origine allergique suivantes:

  1. Pollineux Elle se caractérise par de fortes démangeaisons, des larmoiements abondants et des écoulements oculaires. La maladie survient à la suite d’une exposition à des organes de vision d’allergènes dérivés de plantes: fragments d’herbe, de pollen, de duvet. Si la maladie survient pendant la période de floraison des herbes et des arbres, mais que ses symptômes ne disparaissent pas avant au moins un an - la maladie est classée comme maladie chronique,
  2. Médicinal Rzivaetsya sur le fond de l'hypersensibilité à certains médicaments ou de leurs composants. Avec cette maladie, les processus inflammatoires et pathologiques peuvent toucher non seulement la conjonctive, mais également la cornée, le système vasculaire, le nerf optique, la rétine et les rougeurs et irritations peuvent atteindre les paupières.
  3. Printemps Il se caractérise par des exacerbations en été et au printemps, au cours du développement de la maladie, un exsudat épais et visqueux se dégage des yeux, tandis que les larmes ne sont pas aussi abondantes que sous d'autres formes.
  4. Grand capillaire. Sous cette forme, résultant de l'exposition des yeux de corps étrangers, il y a la présence d'objets étrangers dans les organes de vision, les yeux deviennent rouges et commencent à se démanger, la conjonctive peut se couvrir de formations en forme de papilles, atteignant un diamètre de 1 millimètre. La décharge de l'oeil affecté est claire et muqueuse.
  5. Atopique. La forme de la maladie résulte de réactions du système immunitaire provoquées par une urticaire, une dermatite ou un asthme, tandis que, pour des raisons inconnues, l’état pathologique se manifeste dans les organes de la vision (rougeur, démangeaisons et possibilité de larmoiements).

Méthodes de traitement générales et spécifiques

En cas de conjonctivite allergique, quelle que soit la forme, se manifeste sous une forme légère - le traitement peut être limité à des instillations de solutions ophtalmiques combinées et de médicaments vasoconstricteurs.

De tels médicaments sont vendus sans ordonnance, car ils ne contiennent pas de principes actifs puissants, mais pour cette raison, ils peuvent être inefficaces.

Dans la plupart des cas, des gouttes ophtalmiques antihistaminiques, antiseptiques et anti-inflammatoires provenant de la conjonctivite allergique sont prescrites (selon la forme de la maladie). La conjonctivite saisonnière est généralement traitée à l'aide de gouttes de spersallerg et d'allergodil (ces médicaments éliminent rapidement les symptômes de la maladie).

Des instillations sont effectuées pendant plusieurs jours en moyenne trois fois par jour et, si les symptômes s'aggravent ou si les effets de ces médicaments sont aggravés, des antihistaminiques oraux peuvent être prescrits.

Dans la forme chronique, du spersallerg peut également être utilisé, des gouttes corticostéroïdes, de la dexaméthasone, ainsi que des solutions de cromhexal et d'alémide sont également prescrites.

La conjonctivite printanière allergique nécessite l’utilisation des médicaments ophtalmiques suivants:

  • l'alomide;
  • la dexaméthasone;
  • le kromgexal;
  • Maaxidex;
  • la claritine;
  • allergique;
  • histo-profondeurs;
  • zodiac;
  • Cetrin.

La grande forme capillaire implique principalement l’élimination d’un corps étranger de l’organe visuel affecté, après quoi l’instillation de solutions d’alomide ou de lekrolin est utilisée pour améliorer les processus de régénération. Les instillations sont effectuées quotidiennement jusqu'à ce que les symptômes alarmants soient complètement éliminés deux fois par jour.

Habituellement, le traitement dure plusieurs cycles et après un mois d'instillation, une pause de plusieurs jours est nécessaire pour éliminer l'effet d'accoutumance et l'apparition d'effets secondaires chez le patient dus à un excès de principes actifs.

Traitement avec des médicaments

Comment traiter la maladie? Actuellement, dans les pharmacies russes, il existe plusieurs traitements efficaces contre la conjonctivite allergique.

Ceux-ci incluent de telles gouttes et solutions:

  1. Allergodil L'outil élimine rapidement les symptômes d'inflammation et d'irritation et ne provoque pratiquement pas d'effets indésirables. La plupart des patients sont donc bien tolérés. Parfois, directement après l’instillation, vous pouvez avoir l’impression que les symptômes ne font qu’empirer, mais ce sentiment disparaît au bout de quelques minutes et l’état des organes de la vision s’améliore.
  2. Lecrolin Antihistaminique à base de cromoglycate de sodium. Utilisé dans le cadre d'un traitement thérapeutique à long terme, il est donc souvent prescrit pour les formes chroniques de la maladie. En tant qu'effet indésirable faible après l'instillation de lekrolin, le patient peut ressentir une légère sensation de brûlure et des picotements dans les yeux, mais cet effet ne dure pas plus de deux minutes.
  3. Kromgeksal. Gouttes ophtalmiques anti-œdème qui éliminent la plupart des symptômes externes de la conjonctivite allergique (notamment brûlures, rougeurs et démangeaisons). Ce remède se caractérise par des effets thérapeutiques lents, et l’effet positif maximal du remède ne peut être évident que plusieurs jours après le début des instillations.
  4. Opatanol. Une autre goutte pour le traitement de la conjonctivite allergique sur une longue période. Déjà quelques jours après le début de l’instillation chez les patients, on note la disparition des poches, des larmoiements incontrôlés, des rougeurs disparaissent. Le médicament atteint sa concentration maximale deux heures après l’instillation. En cas de surdosage, ainsi que d’intolérance au médicament, des vertiges, un assèchement des muqueuses, des maux de tête, une augmentation des symptômes de la maladie peuvent survenir (disparaissent avec le temps).

Remèdes populaires

Les formes allergiques de la conjonctivite peuvent être traitées avec des remèdes populaires, mais dans ce cas, il est nécessaire de consulter un ophtalmologiste avant de traiter la maladie, car certains ingrédients peuvent avoir l’effet inverse et les symptômes ne disparaîtront pas, mais progresseront encore plus.

Une des recettes populaires d'un tel plan est la décoction avec une rose thé: une cuillerée à thé d'une telle plante sous forme séchée est versée avec un verre d'eau bouillante et laissée au repos pendant une demi-heure.

Après cela, l'outil est filtré pour séparer les pétales et le bouillon est lavé pendant deux semaines plusieurs fois par jour avec les yeux affectés.

Une autre composition efficace pour le lavage est fabriquée à base de cynorhodon séchée. Dans un verre d'eau, vous n'avez besoin d'ajouter que dix grammes de cette plante, après quoi la composition est bouillie environ 15 minutes à feu doux.

En outre, dans les deux jours, la composition doit être perfusée dans un endroit sombre et froid.

Dans la conjonctivite, le jus d'aneth frais est très efficace: il suffit de presser quelques gouttes sur un coton-tige et de l'appliquer sur l'œil atteint pendant 15 minutes. La procédure doit être répétée quatre fois par jour pendant plus d'une semaine.

La recette la plus simple est la décoction de feuilles de laurier: quelques feuilles d'une plante sont versées dans un verre d'eau bouillante pendant une demi-heure, puis retirées du liquide. Cela signifie cinq fois par jour, vous devriez vous rincer les yeux.

La conjonctivite allergique est-elle contagieuse?

La conjonctivite allergique ne s'applique pas aux pathologies pouvant être transmises de personne à personne. Même un contact prolongé avec le patient n'entraînera pas le développement d'autres personnes atteintes de la maladie.

Prévention des maladies

Les ophtalmologistes ne peuvent pas recommander de mesures préventives spécifiques efficaces pour aider à prévenir la conjonctivite allergique, en particulier si une personne est génétiquement prédisposée.

Mais il est possible de donner des recommandations générales, sous réserve desquelles il est possible de réduire le risque d’exacerbation de la maladie et d’éliminer certains symptômes.

Tout d’abord, il est important d’éliminer complètement tout contact avec des allergènes, bien qu’il ne s’agisse pas seulement de protéger les yeux: si une personne est allergique à certains aliments, vous devez les exclure de l’alimentation, car leur utilisation dans les aliments peut provoquer des réactions allergiques. nature imprévisible (de l’acné à la conjonctivite allergique).

Dans l'appartement, il est nécessaire d'effectuer un nettoyage humide tous les quelques jours afin d'éviter l'accumulation de poussière: cela peut également provoquer le développement d'une allergie.

Vidéo utile

Dans cette vidéo, vous en apprendrez plus sur les symptômes et le traitement de la conjonctivite allergique:

Lors des premières manifestations de la conjonctivite allergique, vous devez contacter un ophtalmologiste et un allergologue. Les professionnels sont plus faciles à prescrire un traitement adéquat si la maladie est diagnostiquée à un stade précoce.

Si la conjonctivite devient grave, il est peu probable qu'il soit possible de se passer d'un traitement complexe long, compliqué et coûteux.

Traitement de la conjonctivite allergique chez l'adulte - avis d'un ophtalmologiste

Salutations à vous, chers lecteurs et lectrices! La conjonctivite allergique est une affection dans laquelle la membrane conjonctive de l'œil est enflammée.

Dans de nombreux cas, cette maladie oculaire se développe parallèlement à d'autres maladies allergiques, ce qui rend son diagnostic difficile à ses débuts.

La conjonctivite allergique chez l'adulte peut résulter de la réaction de l'œil au port de lentilles cornéennes, à la prise de certains médicaments, à des allergies aux animaux, etc. La particularité de cette forme de pathologie désagréable est la lésion des deux yeux à la fois.

Aujourd'hui, je vais vous parler des méthodes de traitement de cette maladie qui offrent l'ophtalmologie moderne.

Quels facteurs déclenchent le développement de la conjonctivite allergique et comment se manifeste la maladie?

Les facteurs suivants provoquent l’apparition d’une conjonctivite d’origine allergique:

  1. Ménage. Ce tout premier groupe d'allergènes comprend la poussière domestique bien connue, les acariens, les plumes, le duvet, etc.
  2. Épidermique. Laine de divers animaux, plumes d'oiseaux, nourriture pour poissons.
  3. Pollen. Les allergènes les plus puissants sont le pollen de plantes, dont la floraison débute au printemps, et les flocons de peuplier.
  4. Chimique. Produits pour le lavage, poudre, parfum, assainisseurs d'air, cosmétiques, etc.

Les signes de conjonctivite allergique se manifestent par:

  • des démangeaisons insupportables et des brûlures aux yeux;
  • déchirure accrue;
  • inflammation et rougeur de la conjonctive;
  • écoulement muqueux ou purulent;
  • fatigue visuelle rapide;
  • sensibilité accrue aux sources de lumière vive.

Un autre signe évident indiquant une conjonctivite allergique est l'œdème de la paupière inférieure. En plus de ces symptômes, le patient peut être gêné par une toux. Dans la forme aiguë de la maladie, les symptômes sont prononcés et la conjonctivite allergique chronique est plus détendue (dure 6 à 12 mois).

Les symptômes de cette pathologie ophtalmologique apparaissent immédiatement après le contact avec des allergènes, qui pénètrent rapidement dans la membrane muqueuse des yeux, entraînant une inflammation.

Quelle est la base du traitement de la pathologie oculaire?

Le traitement des formes allergiques de la conjonctivite est assez long. Cela est dû non seulement à la difficulté de diagnostiquer le problème aux premiers stades de développement, mais également au fait que les médicaments utilisés au cours du traitement n’ont pas immédiatement l’effet recherché.

  • identification et élimination de l'allergène;
  • thérapie locale et de désensibilisation;
  • traitement médicamenteux symptomatique;
  • immunothérapie;
  • prévention des infections secondaires et des complications.

En raison du diagnostic précoce de la maladie et du traitement approprié, il sera possible de se débarrasser de la conjonctivite allergique et d’en éliminer les symptômes (il faut en général compter environ 12 à 15 jours).

La première étape consiste à établir la raison du début de l'inflammation dans l'œil et le degré de lésion de la conjonctive. À l'avenir, il sera nécessaire, si possible, d'éliminer le contact avec l'allergène ou d'utiliser des médicaments antiallergéniques prescrits par le médecin traitant.

Quels médicaments sont prescrits pour la conjonctivite allergique?

Avec un cours prononcé de la maladie au traitement devrait commencer immédiatement.

Une fois que le spécialiste des yeux aura établi la cause exacte du déclenchement du processus inflammatoire, il prescrira un traitement médicamenteux consistant à prendre des pilules, des gouttelettes pour les organes de la vue et des onguents pour soulager l’inflammation.

Le traitement de la conjonctivite allergique est effectué à l'aide des groupes de médicaments suivants:

  1. Antihistaminiques. Les patients souffrant de cette maladie se voient prescrire des antihistaminiques de la 2ème génération (Claritin, Cetrin, Kestin) et de la 3ème génération (Erius, Xizal, Telfast). Vous devez prendre 1 comprimé par jour pendant 2 semaines. Si nécessaire, le traitement peut être prolongé jusqu'à 2-3 mois. Ces antihistaminiques ont un effet bénéfique sur tout le corps en arrêtant les manifestations allergiques.
  2. Corticostéroïdes topiques. Les indications pour la prescription de ce groupe de médicaments pharmacologiques sont une inflammation sévère et des complications graves développées dans le contexte de ce type de conjonctivite. Ils sont nommés dans le cas où le processus inflammatoire ne passe pas après la prise d'autres médicaments.

Ce groupe de médicaments est représenté par des pommades et des gouttes de stéroïdes, qui comprennent des substances actives telles que la dexaméthasone et l'hydrocortisone. Avant utilisation, assurez-vous de consulter un spécialiste, car les médicaments ci-dessus sont hormonaux.

  • Antiseptiques, antibiotiques. Pour le traitement de la conjonctivite allergique, utilisez souvent des pommades contenant dans leur composition un antiseptique (à base de tétracycline, de gentamicine et d’érythromycine). Avec leur aide, il est possible d'empêcher la propagation des germes.
  • Immunomodulateur. Les médicaments de ce groupe sont prescrits pour l'évolution chronique de la maladie. L'histaglobuline (en injection) est le médicament le plus populaire.
  • Réparateur (pour restaurer la conjonctive). Pour éliminer les effets de la kératite allergique, il est prescrit des médicaments à effet cicatrisant. Avec leur aide, il est possible de restaurer le tissu oculaire endommagé et d’éliminer les conséquences de la maladie (ulcères de la conjonctive, etc.).

Le gel pour les yeux Solcoseryl est un excellent médicament qui doit être utilisé dans les 1-2 semaines suivant l’élimination des symptômes de la conjonctivite. Ce gel contribue à l'activation des processus métaboliques au niveau cellulaire, accélérant ainsi considérablement le processus de restauration de la structure endommagée des tissus oculaires.

Liste des gouttes oculaires recommandées par les ophtalmologistes pour le traitement de la maladie

Sur la question de savoir comment traiter la conjonctivite allergique, la plupart des ophtalmologistes répondront que l’allergène doit d’abord être éliminé, puis qu’ils peuvent commencer un traitement conservateur.

Les collyres sont l’un des médicaments les plus utilisés pour traiter cette maladie.

Une liste des gouttes les plus efficaces de la conjonctivite chez les enfants est disponible ici.

Je vous propose les gouttes recommandées par les oculistes qualifiés pour les patients souffrant de conjonctivite d'origine allergique:

  1. Pour le rétrécissement des vaisseaux sanguins. De telles gouttes (Vizin, Ocmetil, Octilia) contractent les vaisseaux sanguins, ce qui permet d’éliminer le gonflement et la rougeur des yeux.
  2. Antihistaminiques. Le but principal des gouttes ophtalmiques antihistaminiques (Lekrolin, Cromohexal, Alokomid, Opatanol, High Chromium) est le blocage de l’histamine. Ils aident à soulager le gonflement et à éliminer les démangeaisons.
  3. Corticostéroïdes anti-inflammatoires. Les gouttes de ce groupe (Dexaméthasone, Prénacide, Maxidex, Hydrocortisone) sont prescrites en cas d'évolution aiguë ou grave de la maladie. Appliquer strictement prescrit par un ophtalmologiste.
  4. Larmes de remplacement. Les coupures et les brûlures oculaires liées à la conjonctivite allergique conduisent très souvent au développement du syndrome de la sécheresse oculaire, en particulier chez les personnes âgées. Pour éliminer le problème, les ophtalmologistes conseillent d'utiliser des larmes artificielles (Vizin, Oftogel, Inox, Sistain, Oxial).
  5. Vitaminisé. Des gouttes oculaires contenant des vitamines (Quinax, Katahrom, Taufon, Emoksipin, Hrustalin) doivent être utilisées chez les patients qui, en raison d'une conjonctivite allergique, ont commencé à enflammer la cornée.

Conclusions

Le type allergique de conjonctivite est une maladie assez grave qui procure des sensations douloureuses désagréables à une personne.

Les ophtalmologistes recommandant vivement de consulter un médecin immédiatement après l'apparition des premiers symptômes de l'affection, car il est impossible d'empêcher totalement son apparition. Cela permettra au spécialiste de trouver le bon médicament, ainsi qu’un schéma thérapeutique efficace et compétent.

Prenez soin de vous et soyez en bonne santé, chers amis, jusqu'à ce que nous nous revoyions!

En Savoir Plus Sur La Vision

Gouttes pour les yeux Neladex

Suspension pour les yeux sous forme de gouttes - «Neladex», a un effet anti-inflammatoire et antibactérien prononcé. Les médecins le prescrivent aux patients pour le traitement des pathologies ophtalmiques, lorsque l’utilisation simultanée d’antibiotiques et de corticostéroïdes est nécessaire....

Comment vérifier votre vue à la maison

Beaucoup d’entre nous sont convaincus que si rien ne l’ennuie, il n’ya aucune raison de s’émouvoir. Beaucoup de gens sont habitués à déduire de la fatigue, des heures de travail devant un écran d’ordinateur, des heures de travail irrégulières....

Gouttes pour les yeux d'orge sur les yeux

L'orge à l'oeil est une maladie infectieuse-inflammatoire du follicule pileux ou de la glande graisseuse des cils. La survenue de la maladie est souvent associée à la pollution par l'âge et à l'affaiblissement du système immunitaire....

HILOPARIN-KOMOD

Excipients: acide citrique anhydre, citrate de sodium dihydraté, glycérol, eau.10 ml - contenants en plastique d’origine (1) - emballages en carton.Des brûlures, des démangeaisons, des larmoiements, une sensation de corps étranger ou la sécheresse sont des symptômes d'irritation des yeux....