Infections oculaires

Les injections

Les organes de la vision sont protégés contre des problèmes tels que les infections oculaires, la barrière anatomique du siècle. De plus, avec l'aide du réflexe clignotant, une humidification continue se produit. Le processus d'infection peut toucher n'importe quelle partie de l'œil, y compris les paupières, la conjonctive et la cornée.

Les maladies infectieuses de l’œil se manifestent le plus souvent sous la forme de symptômes caractéristiques de la conjonctivite - inflammation de la membrane muqueuse externe de l’œil.

Les maladies ophtalmologiques peuvent survenir pour diverses raisons: pathologie du film lacrymal, traumatisme, affaiblissement du système immunitaire. L'inflammation est caractérisée par l'apparition de sensations désagréables, parmi lesquelles diminution de l'acuité visuelle, sensibilité accrue à la lumière, douleur oculaire, rougeur, apparition de pertes et de croûtes.

L'efficacité du traitement chez les enfants et les adultes dépend directement du diagnostic opportun, qui devrait être traité par un spécialiste qualifié. Que sont les infections oculaires, comment s'appellent-elles, quels signes sont-elles caractérisées et est-il possible de s'en débarrasser? Nous en reparlerons et plus encore dans l'article.

Maladie oculaire infectieuse chez l'homme

Il existe un certain nombre de maladies infectieuses très courantes:

  • la conjonctivite;
  • le trachome;
  • blépharite;
  • la dacryocystite;
  • endophtalmie;
  • la kératite;
  • ulcère de la cornée à staphylocoques et bien d’autres.

Si les symptômes suivants apparaissent, consultez immédiatement un médecin:

  • les yeux sont devenus rouges et gonflés, et il y avait un écoulement dense. Très probablement, il s’agit d’un processus bactérien nécessitant l’utilisation d’antibiotiques;
  • douleur dans les yeux, accompagnée de photophobie et de vision trouble;
  • les élèves ont des tailles différentes;
  • la présence d'un corps étranger;
  • Les symptômes d'une infection oculaire ne disparaissent pas après quatre jours de traitement à domicile.

Le processus pathologique peut être causé par des virus, des bactéries et des champignons. La maladie se manifeste sous la forme de telles plaintes de personnes:

  • rougeur de la protéine oculaire;
  • larmoiement;
  • décharge blanche ou jaune;
  • croûtes sèches dans les paupières et sur le coin des yeux après le sommeil;
  • peau de la paupière à se décoller et gonfler;
  • une petite boule rouge apparaît sur le bord des paupières.

Infection à chlamydia

La chlamydia ne comprend ni les bactéries ni les virus. On les appelle microflore opportuniste, ce qui signifie que dans un organisme en bonne santé, des microbes peuvent exister sans causer de perturbations, mais sous l'influence de certains facteurs, la chlamydia peut être activée et reproduite.

Leur caractéristique est qu'ils peuvent attendre longtemps. Les chlamydia sont dans l'épithélium de divers organes et attendent des conditions favorables pour leur activation. Cela peut être le stress, l'hypothermie ou une immunité affaiblie.

La chlamydia des organes de la vision peut survenir dans divers organes, à savoir:

  • kératite - lésion de la cornée;
  • paratrahoma - inflammation de la membrane oculaire;
  • Maybolit - inflammation des glandes de Meibomius;
  • épisclérite - une pathologie dans les tissus qui relient la conjonctive et la sclérotique;
  • uvéite - dommages aux vaisseaux sanguins et plus.

L'infection se propage le plus souvent lorsqu'un agent pathogène est transféré des organes génitaux. Le patient peut transmettre la chlamydia à son partenaire sexuel. Dans la plupart des cas, la maladie est transmise lors de rapports sexuels non protégés. La source d'infection peut être les mains lourdes ou des objets à usage personnel. La chlamydia peut être collectée dans des lieux publics tels qu'un bain, un sauna, une piscine.

Les hommes et les femmes qui ont des relations sexuelles proches d'une promiscuité, les patients atteints de conjonctivite aiguë ou chronique, ainsi que les enfants de mères souffrant de chlamydia sont à risque. Les médecins sont également à risque car, en raison de la nature de leurs activités, ils doivent entrer en contact avec les patients.

La période d'incubation dure de cinq à quatorze jours. Dans la plupart des cas, le processus infectieux est à sens unique. Les symptômes caractéristiques de la chlamydia sont les symptômes suivants:

  • infiltration de la membrane muqueuse de l'oeil;
  • œdème des paupières;
  • démangeaisons et douleurs dans les yeux;
  • les paupières se collent le matin;
  • la photophobie;
  • inflammation du tube auditif;
  • augmentation des ganglions lymphatiques régionaux;
  • omission du siècle;
  • décharge nature muqueuse ou purulente.

Éliminer le processus pathologique peut être en utilisant un traitement antibiotique local et systémique. Les spécialistes prescrivent souvent des gouttes antibiotiques: loméfloxacine, ciprofloxacine, ofloxacine et norfloxacine.

C'est important! L'absence de traitement en temps opportun menace le développement de la cécité.

Infection virale de l'oeil

Les organes de la vue sont souvent attaqués par des virus. Les dommages viraux peuvent être causés par:

  • adénovirus;
  • virus de l'herpès simplex;
  • cytomégalovirus;
  • Le VIH;
  • virus de la rougeole, mononucléose, rubéole, varicelle.

Adénovirus

L'infection par un adénovirus se caractérise par l'apparition d'une sécrétion aqueuse provenant de la cavité oculaire et nasale. Parmi les symptômes les plus courants de maladies peuvent être identifiés comme suit:

  • écoulement muqueux;
  • rougeur oculaire;
  • larmoiement;
  • la photophobie;
  • démangeaisons, brûlures;
  • gonflement des paupières;
  • sensation de sable.

En outre, les symptômes de ARVI apparaissent: nez qui coule, mal de gorge, toux, fièvre. L'infection la plus fréquente survient lorsqu'un enfant vient de la rue et que ses mains commencent à se frotter les yeux. La transmission de l'infection peut se faire par voie aérienne ou par contact domestique.

Beaucoup considèrent que l'infection à adénovirus est un processus inoffensif n'entraînant pas de complications graves. Mais en réalité, il n'en est rien. Une maladie non traitée peut entraîner un processus chronique, ainsi que le développement d'une conjonctivite bactérienne.

Traiter l'infection à adénovirus n'est pas si facile, c'est en raison de la capacité de l'agent pathogène à muter. Pour lutter contre la maladie, les médecins prescrivent souvent Ophtalmoferon.

L'herpès

L'herpès peut se manifester de différentes manières, l'option la plus dangereuse est la maladie des yeux herpétique. Le processus pathologique peut entraîner des lésions de la cornée et même le développement de la cécité.

Le virus de l'herpès peut pénétrer dans le corps par la muqueuse buccale, les organes respiratoires ou sexuellement. L'infection peut également se produire lors du partage de la vaisselle ou d'une serviette.

Le corps est protégé par l'immunité, ce qui lui permet de résister durablement pendant une longue période. Si pour une raison quelconque le système immunitaire s'affaiblit, l'herpès ophtalmique apparaît. Son apparence peut provoquer une hypothermie banale, des situations stressantes, des blessures, la période de la grossesse.

Les manifestations de l'herpès dans les yeux peuvent facilement être confondues avec des allergies ou des dommages bactériens, raison pour laquelle vous ne pouvez pas vous engager dans un autodiagnostic. L'herpès ophtalmique se manifeste comme suit:

  • rougeur des yeux et des paupières muqueuses;
  • syndrome de douleur;
  • vision floue, en particulier crépuscule;
  • larmoiement abondant;
  • la photosensibilité.

La maladie peut être aggravée par l'apparition de douleurs, de nausées, de fièvre et d'une augmentation des ganglions lymphatiques régionaux. Pour le diagnostic du patient est pris en grattant les cellules de la zone touchée de la peau et des muqueuses. Un dosage immunoenzymatique aidera à identifier les anticorps anti-herpès.

Traiter l'herpès ophtalmique à l'aide de ces médicaments:

  • antiviraux: acyclovir, Oftan-IMU, Valaciclovir;
  • immunopéparates: Interlock, IFNeron, Poludan, Amiksin;
  • vaccin contre l'herpès. Il est introduit strictement dans la période sans exacerbation: Vitagerpevak et Gerpovak;
  • mydriatic pour soulager les spasmes: Atropine, Irifrin;
  • antiseptiques;
  • des antibiotiques;
  • vitamines.

Un virus d'immunodéficience affecte l'avant et l'arrière de l'œil. Chez les patients présentant une modification de la microcirculation de la conjonctive, des tumeurs et des infections. Les nouveau-nés infectés par le VIH sont des lymphomes. Avec l'uvéite, il existe une lésion bilatérale, bien que la maladie se caractérise par une évolution unilatérale.

Maladies virales courantes

Parlons plus en détail de deux processus pathologiques courants:

  • Uvéite Vingt pour cent des cas mènent à la cécité complète. La conjonctive devient rouge, il y a larmoiement, photophobie, douleur, vision floue. Avec l'uvéite, ce sont les vaisseaux sanguins de l'œil qui souffrent le plus. Le traitement implique l'utilisation d'agents anti-inflammatoires et antibactériens.
  • Kératite Le plus souvent, la maladie est diagnostiquée chez les nourrissons et les personnes âgées. Dans le type superficiel, seul l'épithélium cornéen est affecté et dans le type profond, le stroma entier. L'œil devient gonflé, rouge, bouillonnant et trouble. Le traitement implique l'utilisation d'agents immunomodulateurs, antibactériens et antiviraux.

Infection fongique

Les experts appellent les mycoses fongiques. Actuellement, il existe plus de cinquante espèces de champignons pouvant causer une ophtalmomycose. L'agent pathogène peut pénétrer dans les zones endommagées, par exemple avec des blessures aux yeux. En outre, le champignon peut affecter l'œil, par exemple en se déplaçant d'autres zones. Lorsque mycose dans la peau.

L'ophtalmomycose est plus fréquente dans l'enfance et beaucoup plus grave que chez l'adulte. Quels que soient la forme et le type de champignon, la maladie présente le même type de manifestations cliniques:

  • brûlures et démangeaisons;
  • rougeur;
  • écoulement purulent;
  • formation de film sur la membrane muqueuse;
  • larmoiement;
  • sensations douloureuses;
  • brumisation de la vue;
  • vision réduite;
  • la formation d'ulcères et de plaies dans les paupières.

Pour une utilisation systémique, des agents fongicides, antimycotiques et antibactériens sont prescrits. Paupières locales lubrifiées avec des solutions et des onguents antimycotiques.

Maladies bactériennes

Les lésions oculaires bactériennes sont caractérisées par des symptômes cliniques prononcés, ce qui conduit le patient à consulter un médecin. Pour un diagnostic précis et la prescription d'un agent antibactérien efficace, les patients doivent subir un frottis bactériologique. Le semis peut montrer quel agent pathogène est présent dans le corps et à quel antibiotique il est sensible.

La conjonctivite

Les bactéries peuvent causer plusieurs types de conjonctivite:

  • Foudre rapide. La condition nécessite des soins médicaux d'urgence. Cela peut entraîner une perforation de la cornée et une perte de vision. Le traitement repose sur des agents antibactériens systémiques.
  • Aiguë. Le processus est bénin par nature et, avec une tactique de traitement adéquate, passe en une à deux semaines. Néanmoins, le processus aigu risque de devenir chronique.
  • Chronique. Le plus souvent, l'agent causal de forme chronique devient Staphylococcus aureus.

Kératite

Les lésions bactériennes de la cornée provoquent un trouble, des rougeurs, des douleurs et des ulcérations. Processus pathologique procède comme un ulcère paresseux. La cause de la kératite devient souvent une infection à pneumocoque.

Pour éliminer la maladie, les médecins prescrivent un collyre avec un antibiotique. La kératite bactérienne, si elle n’est pas traitée, peut entraîner la formation d’une noix dense sur la cornée.

Blépharite

Les bactéries provoquent le développement d'une inflammation chronique des paupières. Le Staphylococcus aureus est le principal agent responsable de la blépharite.

Dacryocystite

La dacryocystite est une inflammation du sac lacrymal. La maladie peut survenir sous une forme aiguë et chronique. Le traitement implique l'utilisation d'antibiotiques systémiques à base de céfuroxime. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est indiquée.

Les infections oculaires peuvent donc être causées par des virus, des bactéries et des champignons. En fonction de l'agent pathogène spécifique, les tactiques thérapeutiques sont sélectionnées. Certains processus infectieux entraînent de graves complications, voire la cécité. C'est pourquoi il est extrêmement important de consulter rapidement un médecin pour un examen diagnostique. Certaines maladies peuvent être très similaires dans leurs manifestations, de sorte que l'automédication peut vous causer de graves dommages.

Les infections oculaires les plus courantes

Les infections oculaires ne sont pas rares. Ils peuvent avoir une nature et des causes différentes, mais indépendamment de cela, ils nécessitent un traitement obligatoire. Autrement, une personne peut non seulement gâcher sa vue, mais également provoquer le développement de la cécité.

Causes des infections oculaires

Personne n'est à l'abri d'une infection oculaire. Cela peut même se produire chez les jeunes enfants ou, au contraire, chez les personnes âgées. La dépendance à l'égard du genre est également absente, les hommes et les femmes souffrent avec le même degré de fréquence.

Bien sûr, en soi, cela ne se produit pas, et cela est toujours facilité par une raison quelconque. Beaucoup d'options:

  • Système immunitaire affaibli;
  • Acceptation des médicaments immunosuppresseurs. Ces médicaments sont prescrits dans des cas particuliers, par exemple dans le traitement de maladies auto-immunes;
  • Contact direct avec une personne infectée;
  • Réaction allergique;
  • Fatigue oculaire prolongée;
  • Le stress causé par le port de lentilles de contact tout le temps;
  • Air trop sec;
  • Mauvaise hygiène;
  • Contact avec un objet étranger;
  • Blessure mécanique à l'oeil;
  • Intervention chirurgicale.

Mais le traitement ne dépendra pas de la cause de l'événement, mais du type d'agent pathogène.

Types d'infections oculaires, en fonction de l'agent pathogène

Il existe quatre principaux types d'agents pathogènes infectieux. Ce sont: les virus, les bactéries, les champignons et les représentants de la microflore opportuniste.

Les virus

Les virus entourent les gens partout et il est très difficile de leur résister. Le résultat de leur entrée dans le corps est une variété de conditions pathologiques, y compris des infections oculaires. Le traitement ne nécessite généralement pas l'utilisation d'antibiotiques.

L'infection virale de l'œil peut être causée par des agents pathogènes tels que:

  • Cytomégalovirus;
  • Virus de l'herpès simplex, y compris la varicelle;
  • Adénovirus;
  • Virus de la rougeole;
  • Le virus de la rubéole;
  • Virus de la mononucléose;
  • Virus de l'immunodéficience humaine.

Et même l'ARVI familier peut provoquer le développement d'un processus infectieux dans l'œil.

Exemples d'évolution de la maladie:

  • Infection adénovirale de l'oeil. Les agents pathogènes dans ce cas appartiennent au groupe des voies respiratoires aiguës. À cet égard, les symptômes de la conjonctivite sont très similaires à ceux du rhume. Il peut y avoir fièvre, nez qui coule, maux de gorge et maux de gorge, ganglions lymphatiques enflés. Tout cela s’ajoute à l’inflammation de l’œil sous forme de rougeur, gonflement, démangeaisons, photophobie. L’infection adénovirale de l’œil se caractérise généralement par l’apparition de sécrétions claires;
  • Infection oculaire herpétique. Son danger réside dans le fait que les symptômes qui apparaissent ressemblent beaucoup à une réaction allergique. Les yeux commencent à rougir, à se déchirer, à supporter une lumière intense et à ressentir de la douleur. Étant donné que l'agent pathogène peut affecter la cornée elle-même, le patient peut constater une diminution de l'acuité visuelle, des objets flous et des objets brouillés. Malheureusement, dans les cas avancés et en l’absence de traitement, la vision peut se détériorer considérablement. L'option la plus défavorable est le développement de la cécité.

L'infection par une maladie adénovirale, ainsi que par la nature herpétique ou virale, survient le plus souvent lors d'un contact avec une personne malade. Il n'est pas nécessaire de faire des mouvements tactiles, il suffit de ramasser un objet qui était auparavant dans ses mains, puis de se frotter les yeux. Et, bien sûr, plus le système immunitaire est faible, plus le risque d'infection est élevé.

Les bactéries

Les infections bactériennes sont généralement plus difficiles que les infections virales. Traitez-les vous-même ne vaut pas la peine. Ils nécessitent une approche particulière. Les bactéries appartenant au genre des staphylocoques, les streptocoques, les pneumocoques, les gonocoques, ainsi que les bacilles hémophiles peuvent devenir des agents pathogènes.

Dans ce cas, les maladies suivantes peuvent être diagnostiquées:

  • Conjonctivite Les gens rencontrent le plus souvent ce diagnostic. Comme mentionné précédemment, la conjonctivite peut également être de nature virale. Si la bactérie est devenue l'agent responsable, il n'est pas nécessaire de perdre du temps, il est nécessaire de commencer le traitement, car il s'agit d'un type de foudre semblable à la foudre, au cours duquel une perforation accélérée de la cornée se produit et, en conséquence, une cécité peut se développer;
  • Kératite C'est une inflammation cornéenne aiguë. Le patient, en plus des symptômes de nature générale, peut ressentir une douleur intense au niveau des yeux. La gravité de son évolution réside dans le possible abcès et même la nécrose tissulaire;
  • Blépharite Elle diffère des autres types de maladies en ce que l'inflammation est localisée principalement dans la région du bord ciliaire des paupières. À cet égard, le patient peut noter non seulement des larmoiements, des démangeaisons, une photophobie des yeux, mais également une perte des cils et la violation de leur bonne croissance.

Champignons

Lorsque des symptômes visibles de la maladie apparaissent, peu de gens pensent qu'il peut s'agir d'une infection fongique des yeux. Et en vain, les champignons ne sont pas moins présents chez l'homme que les virus et les bactéries.

Les symptômes dans ce cas sont les mêmes que pour les autres types d’infection. Le patient se plaint de démangeaisons et de brûlures aux yeux, de larmoiements graves, de flou, de pertes, rarement purulents. L'ophtalmomycose survient chez les patients jeunes plus lourds que chez les adultes.

Représentants de la microflore conditionnellement pathogène

Dans le corps humain vit une grande variété de microorganismes. Ce ne sont pas de simples bactéries, elles appartiennent au groupe qui constitue la flore sous condition pathogène. Cela suggère que, dans des conditions normales, ils ne représentent pas un danger pour une personne et, en outre, ils sont nécessaires à son activité normale. Mais parfois, le système immunitaire humain tombe en panne, et ils commencent à se multiplier pathologiquement et ont un effet néfaste. L'infection à chlamydia est l'une de ces infections.

Les chlamydia sont des organismes unicellulaires qui émergent de l'ombre lorsque le corps est soumis à une sorte de stress. Cela peut être une hypothermie, une maladie, un stress grave ou une dépression, voire une grossesse. Comme la chlamydia préfère la microflore génitale, l’irritation oculaire qui en résulte peut indiquer la présence d’une infection urogénitale, que le patient ne soupçonne même pas.

Une caractéristique de ce type d’infection est que les microorganismes à Chlamydia sont capables d’infecter diverses parties de l’œil, à savoir:

  • La membrane des yeux;
  • La cornée;
  • Tissu conjonctif situé entre la conjonctive et la sclérotique;
  • Glandes de Meibomius;
  • Vaisseaux sanguins

La période d'incubation dure jusqu'à deux semaines. Le patient doit limiter les contacts avec les personnes, car l’infection oculaire à Chlamydia se transmet assez facilement d’une personne à l’autre ou par le biais de biens publics. La maladie présente le plus grand danger pour les bébés. Malheureusement, avec un traitement retardé, le résultat peut être une cécité complète.

Manifestations cliniques

Un grand nombre d'infections oculaires entraîne la possibilité de l'apparition de divers symptômes. Le déroulement exact de la maladie dépend du type d’infection, de son degré de gravité ainsi que des caractéristiques individuelles du patient.

Rougeur des protéines et larmoiement - les premiers signes d'une infection oculaire

Les symptômes les plus courants des infections oculaires sont:

  • Rougeur des protéines;
  • Déchirure accrue;
  • Divers inconfort. Il s’agit généralement de démangeaisons, de picotements ou de gerçures;
  • Le gonflement de la peau adjacente. Visuellement, il est plus prononcé dans les paupières supérieures;
  • Décharge des yeux. Selon leur nature et leur texture, les couleurs peuvent être transparentes, blanches, jaunes ou plus vertes. Les deux dernières options peuvent indiquer la présence de bactéries;
  • Croûtes. C'est à cause de leur apparence que les paupières collent souvent ensemble et que l'œil peut être difficile, et qu'il est parfois impossible d'ouvrir sans procédures spéciales.

Et même si nous supposons que le patient n’a pas l’opportunité de consulter immédiatement un médecin, il essaie de soulager lui-même l’inflammation pendant quelques jours, c’est-à-dire des symptômes dans lesquels il est fortement recommandé de ne pas perdre de temps et de visiter l’institution médicale. Ceux-ci incluent:

  • Enflure et rougeur sévères;
  • Larmoiement incessant;
  • Sensation d'un objet étranger dans les yeux;
  • Douleur intense aux yeux;
  • Photophobie Il s'exprime dans la sensibilité pathologique des élèves à la lumière vive;
  • Déficience visuelle. L'apparence de flou. Dans certains cas, il peut même y avoir une perte partielle.

Les maladies oculaires chez les enfants apparaissent de la même manière.

Diagnostics

La majorité absolue des gens au moins une fois dans leur vie se réveillent et voient leurs yeux rouges infectieux dans le miroir. Et malheureusement, beaucoup d'entre eux commencent l'auto-traitement avec du thé ou une décoction à base de plantes. En fait, la meilleure chose à faire dans ce cas est de consulter un médecin afin d’obtenir un diagnostic; cela est particulièrement important si les symptômes ne disparaissent pas au bout de quelques jours.

Le spécialiste qui peut dire quoi faire si une infection est entrée dans les yeux est un ophtalmologiste. Lors de l’examen initial, le médecin vérifie l’acuité visuelle, ainsi qu’à l’aide d’appareils, examine le globe oculaire, le fond et la cornée. Si nécessaire, le patient peut se voir attribuer des méthodes de diagnostic supplémentaires, telles qu'un frottis de l'œil. Sur sa base, des analyses histologiques, culturelles, moléculaires, la PCR peut être réalisée. Un frottis oculaire est également nécessaire pour déterminer la sensibilité des microorganismes aux antibiotiques.

Traitement

Le traitement prescrit dépend de la source de l'agent pathogène. Pour que le patient puisse être montré:

  • Avec les infections virales. Collyre «Tobreks», «Ophtalmoferon», «Anandin». Comprimés antiviraux et pommade "Acyclovir", "Atsiklostad", Zovirax "," Panavir ";
  • Avec les infections bactériennes, y compris celles causées par la microflore pathogène conditionnelle. Dans ce cas, des gouttes ophtalmiques sont nécessaires pour les infections du groupe des antibiotiques. Cela peut être "Tobreks", "Fucitalmic", "Tsipromed". Parmi les pommades, en règle générale, prescrit "tétracycline" ou "érythromycine". Si nécessaire, des antibiotiques oraux peuvent être ajoutés;
  • Avec des infections fongiques. Les gouttelettes avec effet antifongique sont sélectionnées. Parmi eux se trouvent le fluconazole, Akromitsin, Amphoothicin. Parmi les onguents, vous pouvez rester sur "Miconazole" ou "Nystatin".
Des pommades comme l'acyclovir et le zoviraxis sont utilisées pour les infections oculaires virales.

En plus de prendre des médicaments, le patient doit traiter les yeux avec un traitement antiseptique constant, par exemple avec une solution de chlorhexidine. Il est important de se rappeler que les mains doivent être soigneusement rincées, tandis que les tampons de coton doivent toujours être neufs. Les deux yeux doivent être traités, même si un seul est infecté. Sinon, les agents pathogènes peuvent aller dans un corps en bonne santé.

Dans certains cas, un traitement symptomatique des yeux et des yeux peut être nécessaire. Pour ce faire, le médecin prescrit certains médicaments dans chaque cas particulier. Mais la recommandation générale pour tous les patients peut prendre des complexes de vitamines. Ils contribueront à renforcer le système immunitaire et à accélérer le processus de guérison.

Prévention

Minimiser le risque d'infections dans les yeux peut être, en suivant des règles simples. Ils comprennent:

  • Hygiène personnelle. Ne touchez pas vos yeux avec des mains non lavées, n'utilisez pas les ombres ou le mascara d'autres personnes.
  • Porter des lunettes de soleil pendant le soleil éclatant;
  • Porter des lunettes lors de certains types de travail;
  • Respect de toutes les règles d'utilisation des personnes de contact;
  • Ne laissez pas la fatigue oculaire excessive. Si vous ressentez de la fatigue et des douleurs oculaires, vous devez déposer quelques gouttes du médicament qui soulage le stress.

Et, bien sûr, il est important que lorsque les premiers signes d'infection apparaissent, consultez un médecin aux fins du traitement.

INFECTIONS AUX YEUX

Les principales formes cliniques d'infections oculaires en termes de localisation sont la conjonctivite (66,7% du nombre total de patients atteints de maladies oculaires inflammatoires) et la blépharite (23,3%). La kératite est moins fréquente (4,2%).

La conjonctivite peut être divisée en fulminante, aiguë et chronique par le taux de développement des symptômes.

Il s'agit d'un problème médical urgent pouvant entraîner une perforation de la cornée et une perte de vision.

Sélection des agents antimicrobiens

Médicaments à choisir: ceftriaxone une fois par mois ou par pouce.

Drogues alternatives: ciprofloxacine à l'intérieur.

Peut être causé par des bactéries ou des virus.

CONJONCTIVITÉ VIRALE AIGUE

Son étiologie est principalement adénovirale.

Il existe deux formes cliniques de conjonctivite adénovirale: la kératoconjonctivite épidémique et la fièvre faringo-conjonctivale.

Il est plus grave et s'accompagne d'une lésion de la cornée.

Dans la très grande majorité des cas (70%), il s'agit d'une infection nosocomiale avec contact, plus rarement d'une infection aéroportée, par infection. Après avoir différé la kératoconjonctivite épidémique, il subsiste souvent des opacités sous-épithéliales, conduisant à une déficience visuelle.

Adénovirus des sérotypes 8, 11, 19, moins souvent 2, 3a, 7, 9, 15, 29, 37.

Elle coule plus facilement que la kératoconjonctivite épidémique, ne laisse pas d’opacités cornéennes. La transmission d'agents pathogènes se fait principalement par des gouttelettes en suspension dans l'air (rarement par contact), qui causent les dommages les plus fréquents aux groupes d'enfants.

Adénovirus des sérotypes 3, 4, 6, 7a, moins souvent 1, 5, 10, 16.

Conjonctivite épidémique aiguë

Elle se caractérise par un début aigu aigu, un œdème de la conjonctive, une réaction folliculaire et des hémorragies abondantes sur la conjonctive des paupières, des plis de transition et du globe oculaire.

La maladie est très contagieuse, se présente sous forme d'épidémie et d'épidémie.

La durée moyenne de la maladie est de 10 à 14 jours.

Entérovirus de type 70, virus Coxsackie A24.

Sélection des agents antimicrobiens

Médicaments de choix: interférons (gouttes).

Médicaments alternatifs: inducteurs d'interféron (gouttes).

CONJONCTIF BACTÉRIEN AIGU

La maladie est relativement bénigne avec une durée moyenne de 7 à 10 jours (sans traitement) et de 3 à 5 jours (pendant le traitement).

S. aureus, S. pneumoniae, H. influenzae (surtout chez les enfants), M.catarrhalis.

Sélection des agents antimicrobiens

Médicaments de choix: érythromycine (pommade).

Drogues alternatives: tétracycline (pommade).

Peut être folliculaire ou non folliculaire.

C. trachomatis est le principal agent responsable de la conjonctivite folliculaire chronique. Différents sérotypes C. trachomatis provoquent deux syndromes cliniques: le trachome (sérotypes A-C) et la conjonctivite avec inclusions (sérotypes D-K).

Sélection des agents antimicrobiens

Médicaments de choix: adultes - doxycycline ou tétracycline à l'intérieur; femmes enceintes et enfants de moins de 8 ans - tétracycline (pommade) ou érythromycine (pommade) 2 à 3 fois par jour.

Durée du traitement: adultes - 21-28 jours; femmes enceintes et enfants de moins de 8 ans - 2 mois.

Médicaments alternatifs: adultes - azithromycine par voie orale (une fois); femmes enceintes et enfants de moins de 8 ans - érythromycine à l'intérieur.

Durée du traitement: enceinte de 21 à 28 jours; enfants de moins de 8 ans - 21 jours.

CONJONCTIVITÉ AVEC INCLUSIONS

Il est plus bénin que le trachome, en raison de l’absence de cicatrice. Il survient chez environ 1 adulte sur 300 présentant une infection génitale à Chlamydia, ainsi que chez les nouveau-nés lors du passage dans le canal génital de mères infectées. La fréquence de la conjonctivite à Chlamydia atteint 40% de la conjonctivite du nouveau-né.

Sélection des agents antimicrobiens

Médicaments de choix: adultes - doxycycline à l'intérieur, nouveau-nés - érythromycine à l'intérieur.

Médicaments alternatifs: adultes - érythromycine ou azithromycine à l'intérieur (une fois).

Durée du traitement: 7-14 jours.

La kératite herpétique représente plus de 55% de tous les ulcères de la cornée. Du point de vue de la pharmacothérapie, on distingue les formes cliniques suivantes: kératite herpétique superficielle, kératite herpétique stromale, kératouvéite.

HSV-1, moins souvent HSV-2, virus varicelle-zona, CMV.

Sélection des agents antimicrobiens

Médicaments de choix: acyclovir - topiquement (gouttes), et sous formes sévères - à l'intérieur ou à l'intérieur.

Médicaments alternatifs: valacyclovir à l'intérieur ou idoxuridine (gouttes avec kératite herpétique superficielle).

S. aureus, S. pneumoniae, Streptococcus spp., P. aeruginosa.

Sélection des agents antimicrobiens

Application topique de fluoroquinolone (gouttes pour les yeux de ciprofloxacine, d'ofloxacine ou de loméfloxacine) + gentamicine ou de tobramycine (gouttes pour les yeux).

Ulcère staphylococcique de la cornée

Se développe généralement avec une blépharite chronique et une conjonctivite. Diffère dans le développement lent des lésions cornéennes et des iritis faibles (ou absents).

Médicaments de choix: vancomycine (gouttes).

Injections sous-conjonctivales (avec une faible compliance des patients ou chez les jeunes enfants): céfazoline, oxacilline ou vancomycine.

Médicaments alternatifs: érythromycine ou tétracycline (pommade) ou acide fusidique (gouttes).

Ulcères à pneumocoques de la cornée

Le processus inflammatoire est plus actif, l'hypopyon est plus commun.

Médicaments de choix: vancomycine (gouttes).

Injections sous-conjonctivales (avec une faible observance du patient ou chez les jeunes enfants): Cefazolin.

Médicaments alternatifs: érythromycine ou tétracycline (pommade).

Préparations de choix: gouttes complexes - gentamicine / dexaméthasone, tobramycine / dexaméthasone ou dexaméthasone / néomycine / polymyxine.

Ulcère cornéen causé par un bâtonnet synergique

Il existe deux principaux groupes de facteurs de risque exogènes pour les ulcères:

• lésions traumatiques de la cornée, y compris lors du port de lentilles de contact et altération de leurs soins (le risque est de 0,2% par an, mais augmente de 10 à 15 fois pour celles qui laissent les lentilles du jour au lendemain);

• utilisation irrationnelle de glucocorticoïdes, anesthésiques avec traitement à long terme de la kératite herpétique, dystrophie cornéenne, conjonctivite chronique.

En cas d'infection bleu pusable, un ulcère cornéen se développe rapidement, accompagné d'une douleur coupante intense, de larmoiement et de photophobie. Écoulement purulent modéré, souvent comme s'il était fixé à l'ulcère. L'iritis se développe rapidement et l'hypopyon apparaît. Un ulcère avec un fond de cratère purulent dans 2-3 jours peut conduire à une perforation de la cornée.

Médicaments de choix: localement gentamicine, tobramycine, ciprofloxacine ou ofloxacine (en gouttes).

Injections sous-conjonctivales (avec une faible compliance du patient ou chez les jeunes enfants): gentamicine ou tobramycine + ceftazidime.

Médicaments alternatifs: localement gentamicine + polymyxine B ou ciprofloxacine + tobramycine.

Injections sous-conjonctivales: tobramycine, gentamicine, ceftazidime.

Thérapie systémique (avec perforation de la cornée, etc.): ciprofloxacine par voie orale ou intraveineuse; gentamicine, tobramycine, céfépime, ceftazidime - tous in / in ou in / m.

Conjonctivite gonococcique et ulcère de la cornée

Une anamnèse caractéristique, les deux yeux étant généralement atteints, commence par une conjonctivite aiguë purulente avec écoulement abondant du sac conjonctival.

Dans 69% des cas, conjonctivite associée à une urétrite. Un ulcère peut se développer en 1-2 jours, il se produit violemment, s’accompagne d’une destruction rapide du stroma et peut souvent conduire à une perforation de la cornée en une journée.

Médicaments de choix: localement - ciprofloxacine, ofloxacine, loméfloxacine ou benzylpénicilline.

Thérapie systémique: ciprofloxacine à l'intérieur ou ofloxacine à l'intérieur, ou ceftriaxone IM ou IV.

GOKOKKKOVYY CONJONCTIVITE DES NOUVEAU-NÉS

L'infection se produit lors du passage du fœtus dans le canal génital de la mère atteinte de gonorrhée. La fréquence de la conjonctivite à gonocoque chez le nouveau-né est de 0,62%. Il se développe généralement entre 2 et 5 jours après la naissance. Le danger exceptionnel de la gonoblediorrhée réside dans la défaite de la cornée, jusqu'à la mort de l'oeil.

Médicaments de choix: céfotaxime ou ceftriaxone par voie intraveineuse ou intramusculaire.

Pour la prévention de la conjonctivite néonatale, l'OMS (1986) propose le traitement suivant pour le traitement des yeux: dans les zones à risque accru d'infection gonococcique (la plupart des pays en développement), des instillations contenant 1% de nitrate d'argent sont utilisées. Dans les zones à faible risque d'infection gonococcique, mais à prévalence élevée de chlamydia (pays les plus industrialisés) - ponte à 1% de tétracycline ou à 0,5% d'onguent d'érythromycine. Plus efficaces, comparés au nitrate d'argent ou à l'érythromycine pour la prévention des infections causées par C. trachomatis, et également efficaces contre N.gonorrhoeae, les gouttes oculaires à 2,5% de Povidonayoda.

Il s'agit d'un groupe important de différentes maladies oculaires, accompagné d'une inflammation chronique des bords des paupières et difficile à traiter.

L'inflammation des marges de la paupière a un caractère essentiellement bilatéral et une évolution chronique. Le patient a souvent une dermatite séborrhéique ou une couperose.

Les motifs anatomiques distinguent: blépharite marginale antérieure, dans laquelle seule la marge ciliaire de la paupière est affectée, et blépharite marginale postérieure, dans laquelle la lésion des marges des paupières est accompagnée d'une inflammation des glandes de Meibomius dans la paupière, qui peut progressivement conduire à la défaite de la conjonctive et de la cornée.

Sélection des agents antimicrobiens

Médicaments de choix: érythromycine ou gentamicine (pommade oculaire).

Médicaments alternatifs: ciprofloxacine ou ofloxacine (gouttes pour les yeux), pommade au complexe de Maxitrol (néomycine 3,5 mg / g, polymyxine B 6 000 U / g, dexaméthasone 1 mg / g).

Durée du traitement: pendant 1 mois après la disparition des symptômes d'inflammation.

La dacryocystite est une inflammation du sac lacrymal. Il existe une dacryocystite aiguë et chronique.

La forme la plus commune de dacryocystite.

S. pneumoniae et S. aureus.

Sélection des agents antimicrobiens

Médicaments de choix: thérapie systémique - céfuroxime axétil à l'intérieur; thérapie locale - acide fusidique ou chloramphénicol (gouttes).

Dans certains cas, le principal concerne le traitement chirurgical - dacryocystorhinostomie et, en état général grave - le retrait du sac lacrymal.

S. pneumoniae, S. aureus, chez les enfants - H.influenzae.

Sélection des agents antimicrobiens

Médicaments de choix: céfuroxime axétil à l'intérieur.

Drogues alternatives: tétracycline, doxycycline, ofloxacine ou lévofloxacine.

Lorsqu'un abcès se forme, il s'ouvre à travers la peau et, une fois l'inflammation disparue, une dacryocystorhinostomie est produite.

Inflammation des petits canaux qui transportent les larmes de l'œil au sac lacrymal.

Sélection des agents antimicrobiens

Médicaments de choix: benzylpénicilline (gouttes pour les yeux).

Inflammation de la glande lacrymale.

S. pneumoniae, S. aureus, H. influenzae.

Sélection des agents antimicrobiens

Médicaments de choix: céfuroxime v / c.

Drogues alternatives: ofloxacine ou lévofloxacine / en.

Durée du traitement: 4-7 jours.

Un groupe d'infections intraoculaires impliquant le corps vitré de l'oeil. Les formes principales sont les endophtalmies bactériennes et fongiques exogènes et endogènes (métastatiques).

La plupart des cas d'endophtalmie bactérienne surviennent après des chirurgies de la cataracte et dans le cas de diverses lésions traumatiques.

Endophtalmie bactérienne exogène

(après ablation de la cataracte): S. epidermidis, S. aureus, Streptococcus spp., Pseudomonas spp., H. influenzae, membres de la famille des Enterobacteriaceae.

ENDOPHALMITE BACTÉRIEN ENDOGÈNE

Le plus souvent, l'infection se transmet par voie hématogène. Deux facteurs de risque majeurs revêtent une importance particulière: la présence d'un état d'immunodéficience et l'utilisation de drogues injectables.

B.cereus, Streptococcus spp., S. aureus, N. meningitidis, S. pneumoniae.

Sélection des agents antimicrobiens

Traitement empirique de l'endophtalmie bactérienne (réalisé immédiatement après l'aspiration diagnostique du corps vitré et aqueux):

Préparations de choix: amikacine 0,4 mg ou 2,25 mg de ceftazidime dans 0,1 ml + 1,0 mg de vancomycine dans 0,1 ml (administration intravitréenne); vancomycine 25 mg dans 0,5 ml et ceftazidime 100 mg dans 0,5 ml (administration périoculaire); après 12 h - phosphate de dexaméthasone 4 mg dans 1 ml ou succinate de prednisolone 25 mg dans 1 ml (administration périoculaire); prednisone (traitement systémique) 60 mg.

Durée du traitement: injections périoculaires quotidiennes pendant 4 à 7 jours (chaque médicament dans une seringue distincte); glucocorticoïdes (traitement systémique): 10-14 jours.

Candida spp., Aspergillus spp.

Sélection des agents antimicrobiens

Médicaments de choix: amphotéricine B 5-10 mg dans 0,1 ml (administration intravitréenne).

Médicaments alternatifs: fluconazole 0,1-0,2 g / jour (par voie orale).

Durée du traitement: 2 mois.

Si nécessaire, une vitrectomie peut être réalisée.

Tableau 1. Antiviraux pour le traitement des maladies des yeux

Tableau 2. Préparations pour le traitement antimicrobien local des maladies des yeux

* Dans les ulcères cornéens graves, une technique forcée est utilisée: dans les 2 premières heures toutes les 15 minutes, puis jusqu'à la fin du premier jour - toutes les heures, le deuxième jour - toutes les 2 heures, dans la troisième - toutes les 3 heures

Tableau 3. Doses de médicaments antimicrobiens pour les injections sous-conjonctivales et parabulbaires

Tableau 4. Doses de médicaments antimicrobiens pour administration systémique en cas d'infections bactériennes de l'œil

Maladies oculaires infectieuses

Parmi les nombreuses maladies ophtalmiques, la lésion infectieuse occupe une place prépondérante. L'infection peut toucher différentes parties de l'œil et entraîner des complications. Il existe actuellement un nombre suffisant de moyens efficaces pour traiter et prévenir l'apparition d'infections oculaires.

Causes des infections oculaires

Les staphylocoques et les streptocoques sont les principales causes des maladies oculaires infectieuses. Ces bactéries sont les agents responsables de nombreuses maladies pouvant toucher presque tous les organes. Le problème est très courant: par exemple, seulement un quart de la population de la planète est porteur d’une espèce de bactérie, Staphylococcus aureus.

L'infection dans les yeux peut être causée par plusieurs raisons:

  • blessure après impact;
  • frappé par un corps étranger;
  • une chirurgie;
  • immunité réduite;
  • les allergies;
  • contact avec une personne infectée;
  • violation du film lacrymal;
  • prendre des médicaments immunosuppresseurs;
  • porter des lentilles sans interruption;
  • fatigue oculaire constante;
  • air sec;
  • manque élémentaire d'hygiène.

Types de maladies oculaires infectieuses

En fonction du processus de localisation, une infection oculaire peut affecter la conjonctive, les paupières, la cornée et l’orbite. Les infections conjonctivales sont appelées conjonctivites. L'infection de la paupière se manifeste le plus souvent sous forme d'orge, de blépharite ou de dacryadénite. Les lésions infectieuses de la cornée s'appellent kératite. Chaque groupe de maladies a ses propres caractéristiques.

La conjonctivite

L'inflammation conjonctivale chez l'adulte est le plus souvent causée par des infections virales (adénovirus) et la maladie n'est bactérienne que dans 15% des cas. Les statistiques chez les enfants sont différentes - la fréquence des lésions bactériennes et adénovirales est la même.

Les dommages conjonctivaux peuvent également affecter les paupières ou la cornée. Les maladies sont appelées respectivement blépharoconjonctivite et kératoconjonctivite.

L'infection à adénovirus est transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air. Les épidémies sont soumises à des groupes d'enfants.

Il y a aussi une conjonctivite aiguë. La cause peut être staphylocoque, streptocoque, pneumocoque et un certain nombre d'autres bactéries.

Voir aussi une vidéo qui vous aidera à reconnaître les principaux symptômes de la conjonctivite:

D'orge

Cette maladie est bactérienne et, sauf rares exceptions, est causée par Staphylococcus aureus. La maladie est aiguë, avec un follicule pileux des cils enflammé ou du fer autour de son bulbe (glande de Zeiss).

À la place de la défaite du siècle, il se produit un gonflement qui provoque des sensations douloureuses. Pendant 3-4 jours sur la partie enflée, une tête jaunâtre se forme - à l'intérieur se trouve du pus.

L'orge peut être domestique. Une telle infection s'appelle la meibomite, car les glandes de meibomius sont enflammées. Ils sont situés sur les bords des paupières.

Avec un traitement approprié et le respect des mesures préventives, la maladie évolue sans complications et disparaît au bout de quelques jours.

Aide au diagnostic de l'orge à la maison est une vidéo visuelle:

Blépharite

Sous ce terme, comprendre le groupe entier de maladies. Ils se caractérisent par une inflammation chronique des bords des paupières. Une telle infection est difficile à traiter. Dans la plupart des cas, il est causé par Staphylococcus aureus.

Selon la localisation du processus, la blépharite peut être antérieure marginale, postérieure marginale et angulaire. Dans le premier cas, l'infection affecte le bord ciliaire de la paupière, dans le second - les glandes de Meibomius, dans le troisième - aux coins des yeux.

Pour les signes externes et les raisons de l'apparition de la blépharite sont:

Cette vidéo vous aidera à vous assurer que vous avez une blépharite et non une autre infection oculaire:

Dacryadénite

Avec cette infection, l'œil gonfle douloureusement une partie de la paupière supérieure. La zone touchée peut devenir rouge. En raison de l'infection, les glandes lacrymales deviennent enflammées, par conséquent, les principaux symptômes de la maladie comprennent une déchirure excessive.

L'infection, qu'elle soit virale ou bactérienne, provoque une dacryadénite aiguë. Les causes des maladies chroniques sont généralement non infectieuses.

Kératite

Une telle maladie peut se manifester à la suite d’une lésion de la cornée, d’une complication d’une conjonctivite grave ou d’un antécédent d’infection grave, par exemple de la grippe ou de la tuberculose.

La kératite est superficielle et profonde. Dans le premier cas, la cornée n'est atteinte qu'à l'extérieur et dans le second, les couches internes sont affectées.

La kératite peut être d'origine bactérienne, fongique ou virale. Dans le premier cas, les agents pathogènes agissent généralement en tant que staphylocoque ou Pseudomonas aeruginosa. La deuxième option est causée par des champignons parasites - une telle kératite est difficile à diagnostiquer, de sorte qu'un traitement peut être erroné. La cause d'une infection virale réside principalement dans l'herpès simplex ou le virus de l'herpès zoster.

Symptômes d'infections oculaires, méthodes de diagnostic

La symptomatologie des infections oculaires dépend de la maladie spécifique. Dans chaque cas, le tableau clinique a ses propres caractéristiques. Les symptômes communs incluent:

  • rougeur des protéines oculaires;
  • larmoiement;
  • écoulement oculaire de couleur blanche ou jaune-vert;
  • des croûtes sur les paupières après le sommeil (souvent collées ensemble);
  • paupières enflées;
  • douleur, démangeaisons et autres malaises.

Vous devriez contacter votre médecin si vous présentez des symptômes qui ne se sont pas résorbés en quelques jours. Certains symptômes nécessitent une attention particulière:

  • rougeur sévère;
  • gros gonflement;
  • déchirure grave;
  • élèves de différentes tailles;
  • déficience visuelle, perte partielle de celle-ci;
  • hypersensibilité à la lumière vive.

Le diagnostic des infections oculaires est effectué de manière globale. Les actions suivantes sont presque toujours effectuées:

  • examen de l'acuité visuelle sur la table Sivtseva;
  • évaluation de l'état de la cornée (à l'aide d'une lampe à fente);
  • examen externe du globe oculaire;
  • examen du fond de l'oeil (ophtalmoscope).

Il existe de nombreuses méthodes de diagnostic en ophtalmologie pour la détection des maladies infectieuses. Le choix d'un ensemble d'études spécifique dépend du tableau clinique. Parmi les méthodes de diagnostic populaires:

  • diagnostic microscopique;
  • analyse histologique et histochimique: une biopsie de la cornée est pratiquée pour examen;
  • études moléculaires;
  • l'immunofluorescence, le diagnostic le plus rapide des infections virales;
  • méthode de culture, consiste à ensemencer sur un milieu nutritif et est efficace contre les infections bactériennes;
  • examen mycologique: se réfère à la méthode précédente et est utilisé pour les infections fongiques;
  • méthode de diffusion sur disque: la méthode la plus utilisée pour identifier la bactérie en cause;
  • réaction en chaîne de la polymérase.

Traitement des infections oculaires

Le traitement des maladies oculaires infectieuses est généralement effectué de manière exhaustive. La nature du traitement dépend du tableau clinique.

Traitement de la toxicomanie

Lorsque l'infection bactérienne nécessite des agents antibactériens. Au stade initial de la maladie et à des fins prophylactiques, l’utilisation d’Albucid ou de Vitabact est suffisante. Ces médicaments sont bactériostatiques et n'appartiennent pas aux antibiotiques.

Avec le développement de la maladie est de passer à des moyens plus graves. Sous forme de gouttelettes, on peut recourir à Tobreks, Tsipromed, Danzil, Signitsef, Fucitalmik, Sulfacyl-sodium, Maxitrol. Sous forme de pommades, Floxal, Erythromycin, Tetracycline est efficace.

En cas d’infection virale de l’œil, on utilise souvent des gouttes comme traitement - Oftalmoferonu, Aktipolu, Anandina, Tobreksu. Pas moins efficace et onguent: Acyclovir, Zovirax, Virolex, Bonafton.

Lorsque les infections fongiques ont également recours à des gouttes et des onguents. Le premier groupe de médicaments comprend l'amphotéricine, la natamycine, l'akromitsin, l'okomistine et le fluconazole. Les pommades efficaces comprennent le miconazole, la lévorine et la nystatine.

En association avec des gouttes oculaires ou des pommades, il convient de prendre des vitamines pour renforcer le système immunitaire - le zinc en association avec l'acide ascorbique. À ces fins, l'interféron est souvent prescrit.

Médecine traditionnelle

La médecine traditionnelle occupe également sa propre place dans le traitement des maladies oculaires infectieuses. Il contient un nombre illimité de recettes. Il convient de noter que les méthodes traditionnelles ne sont efficaces que pour les symptômes bénins d'infections oculaires et que, dans les cas avancés, elles ne peuvent être utilisées que dans le cadre d'une thérapie globale (avec des gouttes et des pommades).

L'un des moyens les plus célèbres - la soudure forte. Assez pour préparer du thé noir fort, filtrer et faire des lotions. Il est préférable d'utiliser des tampons de coton ou de gaze - séparément pour chaque œil et à chaque fois.

Lorsque les infections oculaires sont bénéfiques, aidez à vous laver Pour ce faire, vous pouvez utiliser une infusion d'euphraise, d'aneth ou de camomille. L'outil doit être soigneusement drainé. Si la décoction de camomille est faite à partir de phyto-packs, ils peuvent être utilisés pour les compresses.

Pour le lavage est efficace décoction d'écorce de chêne. Il faut une demi-heure pour faire bouillir 2 cuillères à soupe de matières premières dans un demi-litre d'eau, puis filtrer. Vous pouvez également faire des compresses avec une telle décoction. Le traitement ne prend pas plus de 5 jours.

Vous pouvez faire et gouttes pour les yeux à la maison. Pour cela, vous avez besoin de cumin, de pétales de bleuet et de feuilles de plantain. Les composants sont nécessaires dans des proportions de 2: 1: 1. Ils doivent broyer et brasser dans un verre d'eau bouillante. L'outil doit être soigneusement filtré et utilisé pendant 5 jours, 3 gouttes.

Les graines de céleri sont un autre produit efficace. Ils doivent moudre et laisser tremper pendant 4 heures dans de l'eau froide. Les moyens filtrés peuvent être utilisés sous forme de gouttes.

Prévention des infections oculaires

Le dogme de la prévention des infections oculaires est l'hygiène. Cela signifie ne pas utiliser les produits de soin des yeux d'autres personnes (cosmétiques, crèmes, mouchoirs), ne pas toucher les yeux avec les mains, se laver les mains au savon plus souvent et ne pas manipuler les lentilles de contact.

Il est important de protéger les yeux de l'environnement extérieur - des facteurs négatifs les rendent vulnérables. Ne négligez pas les lunettes ou l'équipement de protection pour certains travaux.

Lorsque vous portez des lentilles de contact, vous devez respecter scrupuleusement toutes les règles relatives à leur port et à leur traitement. Aux premiers symptômes d'une infection oculaire, les lentilles doivent être remplacées par des lunettes.

Le renforcement du système immunitaire est un aspect important de la prévention des maladies des yeux. Lorsqu'il est affaibli, tout le corps est plus susceptible aux infections. Vous avez besoin d'une alimentation adéquate, d'exercices modérés, de promenades au grand air, de vitamines (en fonction des aliments).

En général, et brièvement sur les infections oculaires

Les maladies oculaires infectieuses en pratique ophtalmique occupent l'une des premières places. Le processus inflammatoire est capable de capturer différentes parties des analyseurs visuels et, en l'absence de traitement adéquat, de provoquer des complications. La médecine moderne offre un nombre suffisant d’environnements de contrôle et de prévention offrant une solution au problème des infections oculaires.

Sources de la maladie

Les infections oculaires sont provoquées par des agents pathogènes staphylococciques et streptococciques. La prolifération de la microflore pathogène peut être provoquée par diverses raisons:

  • les blessures;
  • diminution de la fonctionnalité du système auto-immunitaire;
  • entrée de corps étrangers;
  • violation des règles d'asepsie et d'antisepsie lors d'interventions chirurgicales;
  • les allergies;
  • communication avec le transporteur;
  • traitement immunosuppresseur;
  • surmenage des organes de la vision;
  • augmentation de l'air sec;
  • violation des exigences des règles de port de lentilles de contact et d'hygiène personnelle.

Options de maladie

Chaque infection oculaire a ses propres caractéristiques et manifestations symptomatiques. Les principales maladies sont présentées:

Conjonctivite - le processus inflammatoire est le plus souvent déclenché par la pénétration de virus, 10 à 15% des bactéries devenant la source de la maladie. Dans l'enfance, selon les données moyennes, le pourcentage de sources d'infection oculaire bactérienne et virale se situe dans les mêmes positions.

Dans les lésions secondaires des paupières et des cornées, ainsi que de la conjonctive, les pathologies sont appelées blépharoconjonctivite, kératoconjonctivite. L'adénovirus pénètre dans le corps par l'intermédiaire de gouttelettes en suspension dans l'air. Les épidémies d'infection oculaire sont souvent enregistrées dans les établissements préscolaires et scolaires.

La forme aiguë de la conjonctivite est formée par la pénétration de la microflore bactérienne staphylococcique, streptococcique, pneumococcique et autre. Les variantes virales de cette infection oculaire se développent lors de maladies des voies respiratoires supérieures. Bactérienne - due à l'agent pathogène, sujette à la production de sécrétions purulentes.

Les deux variantes d'infections oculaires sont contagieuses.

Orge - processus inflammatoire déclenché par une bactérie. En cas d’exclusion, Staphylococcus aureus devient la cause de la maladie. La forme aiguë de la maladie affecte l'inflammation des follicules pileux des cils, les glandes qui les entourent.

Dans la zone de pénétration, un gonflement se forme, provoquant une gêne et une douleur. Le troisième jour, une tête se forme dessus, sous laquelle s'accumule un secret purulent. La forme interne d'une maladie oculaire infectieuse affecte les glandes de Meibomius, qui ont de la méibomite sur les bords des paupières.

La cause d’une infection oculaire devient une diminution de l’efficacité du système auto-immun, à la suite du passage d’un rhume. Une thérapie bien choisie vous permet de résoudre le problème en quelques jours, sans développement de complications.

Blépharite - La pathologie désigne un groupe d'infections oculaires. La principale caractéristique de la maladie est une réaction inflammatoire, excitant les bords des paupières, difficile à traiter. La cause de leur développement est Staphylococcus aureus.

Selon la localisation de l'inflammation, la blépharite est divisée en:

  • sur le bord avant - avec la défaite du bord ciliaire des paupières;
  • le marginal postérieur avec la capture de la glande de Meibomius;
  • angulaire - l'infection est localisée aux coins des yeux.

Les experts identifient les options suivantes pour la blépharite:

Le traitement de l'œil affecté prend un mois - après la disparition des principaux signes symptomatiques. La base du traitement consiste à augmenter la fonctionnalité du système auto-immun.

Dacryadénite - cette infection des yeux entraîne des poches de la partie supérieure de la paupière, accompagnées d’une hyperhémie de la peau. Un agent pathogène envahi provoque un processus inflammatoire dans les glandes lacrymales, le principal signe clinique de la maladie est une déchirure accrue.

La dacryadénite aiguë se produit avec des lésions bactériennes et virales. Évolution chronique caractérisée par des causes non infectieuses.

Kératite - la maladie se forme lors de lésions cornéennes, en tant que complication d'une conjonctive négligée, dans les formes graves de grippe ou dans la tuberculose. La kératite superficielle affecte les couches supérieures de la cornée, plus profondément - les zones internes.

Type de kératite infectieuse se produit sous l'influence des sources suivantes:

  • bactéries - Pseudomonas aeruginosa, infection à staphylocoques;
  • champignons - micro-organismes parasites qui empêchent le diagnostic correct;
  • virus - zona ou type simple d'infection herpétique.

Caractéristiques symptomatiques

Les signes cliniques d'inflammation dépendent du type de maladie oculaire. Les manifestations symptomatiques courantes sont présentées:

  • rougeur des membranes protéiques;
  • augmentation de la sécrétion des larmes;
  • écoulement des organes de vision teinté blanchâtre ou jaunâtre-verdâtre;
  • l'apparition de croûtes sur les paupières et les cils rendant difficile l'ouverture des yeux des patients le matin;
  • gonflement des paupières;
  • démangeaisons obsessionnelles;
  • rezu;
  • inconfort et douleur.

Pour obtenir une aide professionnelle, les patients doivent être traités avec des manifestations négatives qui ne disparaissent pas après plusieurs jours. L'attention devrait attirer les caractéristiques cliniques suivantes:

  • congestion oculaire grave;
  • gonflement important;
  • déchirure constante;
  • diamètre différent des pupilles;
  • acuité visuelle réduite;
  • peur de la lumière.

Examens diagnostiques

Lors de la demande d'aide professionnelle, le patient est référé pour consultation à un ophtalmologiste. Le médecin effectue le diagnostic principal:

  • vérification de l'acuité visuelle;
  • évaluation de l'état général de la cornée à l'aide d'une lampe à fente;
  • inspection générale des organes de vision;
  • Assurez-vous d'étudier le fond de l'œil.

Afin de détecter les infections des globes oculaires, un grand nombre de méthodes de diagnostic sont utilisées:

  • examen microscopique;
  • biopsie de la cornée - pour obtenir des informations analyse histologique et histochimique;
  • pour la détection accélérée des virus, la réaction d'immunofluorescence est utilisée;
  • l'analyse bactériologique des excréments est utilisée en cas de facteurs bactériens et mycotiques;
  • La méthode de diffusion sur disque permet de déterminer le type de microflore pénétrée;
  • Réaction PCR - détermine avec précision le genre de l'agent responsable de l'infection des yeux.

Les données obtenues sont traitées, le régime de traitement est déterminé par eux.

Méthodes de thérapie

La tactique de traitement dépend du type d'infection.

Avec bactérienne - les stades initiaux du développement de la maladie sont stoppés par des médicaments bactériostatiques - Albucidum, Vitabact. D'autres dommages aux organes de la vision nécessitent l'utilisation de médicaments antibactériens.

Le traitement avec instillation des globes oculaires est réalisé par Tobrex, Cipromed, Danzil, Sinficefa, Fucitalmic, Sulfacil-sodium, Maksitrol. Le traitement avec des onguents est effectué sur la base de Floxal, Erythromycin, Tetracycline.

Lorsque virale - la principale méthode de traitement de l'infection de l'œil est l'utilisation de médicaments sous forme de gouttes et de pommades. L'instillation est faite par Ophthalmoferon, Aktipol, Anandin, Tobreks. Pommades - Acyclovir, Zovirax, Virolex, Bonafton.

Lorsque le traitement fongique - antimycotique nécessite également l’utilisation de gouttes et de pommades. Le premier groupe de substances médicamenteuses est représenté par l’amphotéricine, la natamycine, l’acromycine, l’okomistine et le fluconazole. Onguents thérapeutiques - miconazole, nystatine, lévorine.

Parallèlement aux médicaments, il est recommandé aux patients de prendre des complexes multivitaminés afin d’accroître l’efficacité des barrières protectrices du système immunitaire.

Chaque sous-groupe pharmacologique de médicaments a sa propre gamme d’effets étroitement ciblée. Les tentatives d’auto-traitement sans consulter l’ophtalmologiste local peuvent provoquer un certain nombre de complications graves. Dans le meilleur des cas n'aura pas l'effet désiré.

Mesures préventives

Pour prévenir la formation d'infections oculaires, les médecins recommandent de respecter les dispositions suivantes:

Conformez-vous aux exigences en matière d'hygiène personnelle - Il est interdit d'utiliser les serviettes, les mouchoirs, les produits de soin et les produits cosmétiques décoratifs de quelqu'un d'autre. Ne touchez pas le contour des yeux avec les mains sales.

Lorsque certains types de travail ne doivent pas oublier l’importance de la protection des yeux, des lunettes spécialisées permettront d’éviter les traumatismes accidentels et la pénétration de corps étrangers. Le problème se pose souvent chez les travailleurs des scieries, des usines et des mécaniciens.

L'utilisation continue de lentilles de contact nécessite le respect des règles de traitement. Il est interdit de violer les recommandations du fabricant concernant le moment d'utilisation, d'ignorer la nécessité de laver dans des solutions spécialisées. Les premiers signes symptomatiques d'une infection oculaire nécessitent le passage au port de lunettes.

La base pour la prévention des maladies des organes de la vision est d'augmenter les performances du système auto-immun. Les experts recommandent l'utilisation de complexes multivitaminiques, la marche en plein air, l'augmentation de l'activité physique et physique, la transition vers un régime alimentaire équilibré.

Une guérison rapide du rhume réduira le risque de développer des maladies oculaires. Les signes cliniques de processus inflammatoires conduisent à la nécessité de consulter un ophtalmologue local. Le médecin déterminera la nature de la maladie, prescrira l'approche la plus thérapeutique.

Le respect des exigences de prévention permettra d’éviter de nombreuses maladies ophtalmologiques, les complications ultérieures et la nécessité d’un traitement à long terme.

En Savoir Plus Sur La Vision

Tache noire dans l'oeil quand vous regardez

Taches noires dans les yeuxLes mouches habituelles que voit une personne qui regarde le ciel, l’arrière-plan clair représente l’ombre de petites particules apparaissant derrière la lentille....

9 façons éprouvées d'améliorer la vision

Les muscles des yeux, ainsi que tous les autres muscles, s'affaiblissent s'ils ne sont pas entraînés.Editorial AdMe.ru vous propose 9 méthodes éprouvées pour améliorer votre vision....

Hypermétropie

L’hypermétropie est l’une des principales causes de la perte de vision chez les humains L'hypermétropie oculaire est un type de réfraction oculaire, dans lequel l'image ne se concentre pas sur la rétine, mais derrière celle-ci, en raison des caractéristiques anatomiques du globe oculaire....

Vitamines pour les yeux

De nos jours, il est très important de prendre soin de la vue, en particulier des yeux, autour des facteurs externes qui affectent négativement la vue.Vitamines pour les yeux Slezavit protège la vue et la restaure...