Blépharoconjonctivite

La myopie

Si vous ne procédez pas à un traitement complet de la conjonctivite, une complication très désagréable et grave peut alors se développer - la blépharoconjonctivite. La maladie est une combinaison de symptômes caractéristiques de la blépharite (inflammation des paupières) et de la conjonctivite.

Les taux d'incidence de la blépharoconjonctivite, selon différentes sources, vont de 45% à 70%.

Causes et agents pathogènes

Les agents causatifs les plus courants de la blépharoconjonctivite sont:

  • Pinces type Demodex;
  • Agents bactériens: gonocoques, bâtonnets de Koch Wicks, streptocoques, staphylocoques dorés et épidermiques, pneumocoques, moraxcella, chlamydia et autres.
  • Virus: adénovirus, virus de l'herpès simple et génital.

En outre, la maladie peut se développer à la suite de la pénétration de divers allergènes dans la cavité conjonctivale.

Les facteurs contribuant à la maladie sont:

  • traitement inadéquat de la conjonctivite, y compris l'automédication, l'arrêt précoce du traitement, les soins oculaires inappropriés;
  • la myopie;
  • astigmatisme;
  • lésions conjonctivales;
  • l'hypothermie;
  • diminution de l'immunité due à la maladie ou à l'utilisation prolongée de médicaments cytotoxiques et de glucocorticoïdes.

La blépharoconjonctivite causée par un virus ou une bactérie est une maladie assez contagieuse.

Symptômes de blépharoconjonctivite et ses types

Au cours du développement de la maladie, un gonflement important des paupières, une rougeur de la conjonctive et des larmes sont évidents. Une décharge apparaît hors de l'œil et peut, selon l'agent pathogène, présenter un caractère purulent ou gluant. Les patients ne peuvent pas regarder la lumière.

En pratique ophtalmique, il existe deux types de blépharoconjonctivite: épidémique et dermatologique.

Épidémie (bactérienne)

Peut survenir sous forme aiguë ou chronique. En règle générale, il est causé par le staphylocoque. La maladie se manifeste par une grave rougeur des paupières et de la conjonctive.

Dans la zone des bulbes ciliaires, une sorte de «collier» est formé d’acné ou de petites tumeurs. Une décharge épaisse et lourde sort de l'œil qui, en l'absence de soin, sèche, colle les paupières et forme des croûtes jaunes.

Touffe caractéristique perte de cils. En savoir plus sur le type de conjonctivite bactérienne ici.

Dermatique (séborrhéique)

Se développe habituellement sur le fond des maladies suivantes:

  • dermatite séborrhéique (une maladie qui se développe à la suite du dysfonctionnement des glandes sébacées et qui se caractérise par une production accrue de sébum);
  • rosacée (acné rose chaud).

La blépharoconjonctivite séborrhéique s'accompagne d'une forte sensation de brûlure dans les yeux, de larmoiements abondants et d'une rougeur de la membrane muqueuse de l'œil. Les démangeaisons ne sont pas caractéristiques. Il convient de noter que ces symptômes peuvent être aggravés par la consommation de toutes sortes d’épices et d’assaisonnements.

Traitement

Le plus souvent, la blépharoconjonctivite est chronique et très difficile à traiter. Cela indique encore une fois la nécessité de consulter un ophtalmologiste en temps voulu.

Le plan de traitement est basé sur l'agent pathogène identifié. En fonction de cela, le médecin prescrit des gouttes et des onguents antiviraux, antihistaminiques ou antibactériens pour les yeux.

Le soin des yeux malades est particulièrement important. Il est recommandé de rincer les cavités conjonctivales avec une solution antiseptique toutes les 2-3 heures. Pour éliminer les croûtes, vous ne pouvez utiliser que des tampons de gaze humidifiés avec un antiseptique. De plus, un tampon doit être séparé pour chaque œil.

Si la maladie présente une étiologie virale, il est alors impossible d'utiliser des médicaments à base de corticostéroïdes: garazon, sofradex et autres, car ils peuvent aggraver encore l'évolution de la maladie.

Les corticostéroïdes sont nécessaires pour traiter la blépharoconjonctivite séborrhéique, car ils sont les seuls à pouvoir réduire la gravité du processus inflammatoire. Dans ce cas, le patient doit obligatoirement consulter un dermatologiste pour un traitement complet.

Qu'est-ce que la blépharoconjonctivite oculaire et son traitement, photos, symptômes, types

La blépharoconjonctivite est l’un des types de maladies inflammatoires de l’œil (conjonctivite) qui survient simultanément à la défaite des paupières (blépharite). Également connue sous le nom de blépharite régionale, elle se développe le plus souvent simultanément avec la rosacée, la dermatite séborrhéique, les infections à staphylocoques et d'autres pathologies bactériennes des organes visuels.

La blépharoconjonctivite - de quoi s'agit-il?

Selon la CIM-10, la blépharoconjonctivite est le code H 10.5. Parmi toutes les maladies oculaires causées par la microflore pathogène, les plaintes présentant des symptômes de cette pathologie représentent près de la moitié des cas, ce qui est considéré comme un indicateur clinique assez élevé.

Le plus souvent, les patients se tournent vers l'ophtalmologiste avec des plaintes de rougeur des yeux et le spécialiste établit déjà avec précision le diagnostic et sa nature.

Dans les manifestations photographiques de blépharoconjonctivite

Classification

La classification officielle comprend trois types de cette pathologie.

Blépharoconjonctivite infectieuse

Elle résulte d'une lésion oculaire causée par une microflore pathogène et se traduit par une rougeur relativement faible des paupières et une hyperhémie vive de la membrane muqueuse des yeux. Il est toujours accompagné de sécrétions muqueuses purulentes qui forment un «collier» à la racine des cils, ce qui les pousse à se coller en grappes. La peau sous la croûte est recouverte d'ulcères qui s'amincissent, ce qui entraîne une perte de cils.

Blépharoconjonctivite photodémodique

Le second nom de la forme est blépharoconjonctivite épidémique, c’est-à-dire causée par une microflore pathogène. Ceux-ci peuvent être:

  • micro-organismes cocciques;
  • divers bâtons - intestinaux, tuberculose, diphtérie et autres;
  • les virus;
  • champignons de levure;
  • protozoaires (chlamydia).

Les pathologies les plus fréquemment diagnostiquées de ce groupe sont:

  • blépharoconjonctivite démodectique - provoquée par des piqûres d'acariens cutanés Demodex qui habite les follicules pileux et la glande sébacée de presque toutes les personnes; le traitement le plus long - il faudra plusieurs mois pour combattre les parasites;
Blépharoconjonctivite démodectique
  • blépharoconjonctivite purulente - se développe principalement lorsque les organes de la vision sont endommagés par des streptocoques, des staphylocoques, des gonocoques et des pneumocoques;
Cette photo montre une blépharoconjonctivite purulente.
  • blépharoconjonctivite virale - déclenchée par les virus de l'herpès, la rougeole, l'adénovirus; le représentant brillant est la blépharoconjonctivite herpétique;
Photos de blépharoconjonctivite herpétique
  • blépharoconjonctivite Moraks-Axenfeld - se produit lorsqu’il est en contact avec diplobacillus, affecte principalement les coins des yeux.
Photographie avec blépharoconjoncture angulaire (Morax-Axenfeld)

Blépharoconjonctivite séborrhéique

Aussi connu sous le nom de dermatite. Il s'agit d'une complication d'une forme grave de dermatite séborrhéique, touchant le cuir chevelu ou les sourcils, ou de la rosacée (rosacée). Les patients ayant une peau grasse à haute densité y sont également sujets.

Blépharoconjonctivite avec couperose

Accompagné de rougeur des paupières et des muqueuses, sensation de brûlure et irritation des yeux.

Blépharoconjonctivite allergique

Causée par l'hypersensibilité du patient aux facteurs externes, irritants: pollen, nourriture, poils d'animaux, etc. Dans la blépharoconjonctivite allergique, le traitement commence toujours par l'élimination de l'agent responsable ou la restriction du contact avec celui-ci, et comprend la prise d'antihistaminiques.

Photo d'un patient atteint de blépharoconjonctivite allergique:

Cette photo montre une blépharoconjonctivite allergique.

Variété - La blépharoconjonctivite infectieuse-allergique, qui survient en cas d'allergie à la flore bactérienne, se caractérise par une rougeur modérée de la conjonctive, mais son trait caractéristique est l'absence de l'agent pathogène dans les tissus des organes de la vision.

En outre, la maladie est divisée par la nature du cours, ce sont deux formes:

  • blépharoconjonctivite aiguë - se développe soudainement, brutalement, les manifestations sont prononcées, la durée du cours est de 1 à 3 semaines;
  • blépharoconjonctivite chronique - les symptômes se caractérisent par une périodicité d'amplification et d'atténuation; à la fin de la journée, les yeux sont très fatigués, l'acuité visuelle diminue; Le processus pathologique se développe depuis longtemps et le traitement de la blépharoconjonctivite chronique est complexe et ne réussit pas toujours.

Certains médecins sécrètent une autre forme de blépharoconjonctivite subaiguë. Tous les symptômes ressemblent au tableau clinique aigu, mais apparaissent à un degré moins prononcé.

Épidémiologie

Le développement de la pathologie affecte également les enfants et les adultes. Les taux d'incidence vont de 45% à 70% de tous les maux ophtalmiques. Des patients adultes d'âges différents et avec la même fréquence, hommes et femmes, souffrent.

Causes (étiologie)

Dans la plupart des cas, l’infection se propage sur les muqueuses à partir de l’environnement externe, rarement une pathologie qui provoque une maladie auto-immune.

Les facteurs prédisposants comprennent:

  • blessures mineures de la conjonctive causées par le contact avec un corps étranger;
  • antécédents de maladies infectieuses;
  • la myopie, l'hypermétropie, l'astigmatisme;
  • réduction des défenses naturelles de l'organisme dues à l'hypothermie, à des maladies graves, à des interventions chirurgicales, etc.

L'infection par une microflore pathogène (cocci, bâtonnets, virus) survient au contact d'une personne infectée, moins souvent après des manipulations ou des opérations aux yeux, au cours desquelles les conditions de stérilité n'étaient pas réunies. La blépharoconjonctivite transmise par les tiques est provoquée par une activation accrue des parasites vivant sur le corps humain en raison de la même immunité affaiblie, et allergique au contact d'un irritant.

Symptômes de blépharoconjonctivite

Chaque forme de pathologie a ses caractéristiques propres, mais il existe aussi des manifestations générales qui se développent par étapes:

  • le premier stade est caractérisé par un gonflement important des paupières, une rougeur de la conjonctive et des tissus voisins;
  • la deuxième étape - l'hyperémie recouvre progressivement l'enveloppe protéique de l'œil, une photophobie se développe, une sécrétion abondante de la sécrétion lacrymale commence;
  • le troisième stade - en raison de la progression constante de la maladie, des écoulements purulents et muqueux commencent à apparaître, le collage des cils.

Presque tous les types de maladies ont leurs propres symptômes. Ainsi, pour la forme bactérienne est caractérisée par une hyperhémie modérée des paupières et de la conjonctive, mais quand elle forme de petites tumeurs, l'acné. Dans le même temps, les sécrétions provoquées par la microflore du coccus sont extrêmement purulentes: un «collier» jaune se forme sur les cils et commence à tomber, souvent en grappes. Lorsque l'étiologie virale exsudat zhenemazrachny, épais, avec une teinte blanchâtre.

La forme dermatologique agit contre la séborrhée ou la rosacée. Elle se caractérise par une rougeur prononcée, des coupures et des brûlures constantes aux yeux, une séparation marquée des larmes. Le type allergique survient toujours avec les signes classiques d'intolérance: rhinite, congestion nasale, éruptions cutanées.

Diagnostic de la blépharoconjonctivite

Le diagnostic primaire est établi par un spécialiste sur la base du tableau clinique de la pathologie et des plaintes du patient. Final - après analyse. Ceux-ci peuvent être:

  • grattage suivi d'un examen microscopique ou d'une inoculation bactérienne - pour identifier l'agent pathogène ou déterminer les parasites;
  • tests d'allergie - pour confirmer ou infirmer la forme allergique de la maladie.

Blépharoconjonctivite oculaire et son traitement

La tactique thérapeutique dépend du diagnostic final et des raisons de son apparition. Il a deux objectifs - la destruction de l'agent pathogène et le soulagement des symptômes existants avec leur élimination complète ultérieure. Le traitement de la blépharoconjonctivite oculaire implique nécessairement le retrait de l'exsudat par des moyens mécaniques à l'aide de solutions antiseptiques. Les groupes de médicaments suivants sont prescrits à partir de médicaments:

  • les antibiotiques sont nécessaires à la destruction de l'agent pathogène. Le traitement avec eux est généralement court, ne dépassant pas 7 à 10 jours, mais fréquent - toutes les 4 à 6 heures (parfois plus souvent), avec une diminution progressive de la multiplicité d'utilisation, si les manifestations cliniques diminuent;
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens - peuvent être utilisés par voie topique ou par injection, en fonction de la gravité de la maladie;
  • agents antiallergiques - les antihistaminiques sont efficaces dans le traitement des formes pathologiques de type allergie allergique ou allergique classique;
  • les médicaments antiviraux sont recommandés pour le type viral de la maladie, la thérapie est effectuée pendant 6-12 jours, la fréquence d'utilisation pour les maladies aiguës va jusqu'à 10 fois par jour;
  • complexes de vitamines - prescrits à tous les patients pour renforcer le système immunitaire, ils doivent comprendre les vitamines B, l'acide ascorbique, le rétinol;
  • stimulants de régénération - sont prescrits si l'inflammation a affecté la cornée.

Les antibiotiques sont toujours prescrits par un médecin sur la base des données d'essais cliniques et de la sensibilité de l'agent pathogène à certains produits chimiques. Parmi les AINS, le diclofénac sodique est considéré comme le médicament le plus populaire. Les gouttes oculaires sont également recommandées pour le traitement de la blépharoconjonctivite dans le cas d'un type allergique, mais à base d'olopatadine ou de cromoglycate.

Des médicaments hormonaux sont prescrits aux patients dans le cas où le traitement avec des médicaments anti-inflammatoires non hormonaux ne donne pas les résultats souhaités ou si la pathologie est évolutive. Le traitement de la blépharoconjonctivite démodectique est obligatoirement effectué avec l’utilisation de lotions spéciales, suivi de l’utilisation de gels à base d’acide hyaluronique et de soufre.

Blépharoconjonctivite pendant la grossesse

Les médecins abordent le choix des médicaments destinés aux femmes dans une position délicate avec une extrême prudence, car la plupart d'entre eux sont interdits ou déconseillés pendant cette période. Dans ce cas, des recettes et des recommandations de médecines alternatives viendront à la rescousse.

Le traitement de la blépharoconjonctivite avec des remèdes populaires comprend:

  • appliquer des compresses stériles chaudes (avec des bactéries et des virus) ou froides (avec d'autres types de pathologie);
  • lavage des yeux avec infusion de feuilles de laurier, d'eucalyptus, de fleurs de calendula ou de thé;
  • l'utilisation de plantes médicinales à l'intérieur pour renforcer le système immunitaire.

Un tel traitement ne permet pas toujours de détruire complètement l'agent responsable de la maladie. Par conséquent, après la naissance du bébé, la femme doit être à nouveau examinée par un ophtalmologiste et, si nécessaire, commencer un traitement médicamenteux.

Traitement de la blépharoconjonctivite chez les enfants

La lutte contre la pathologie chez les patients jeunes est menée selon les mêmes méthodes que chez l’adulte, mais avec une sélection plus minutieuse des médicaments puissants et une correction de leurs posologies. En outre, on montre aux enfants une thérapie vitaminique améliorée, diverses procédures de physiothérapie, parfois avec l'utilisation d'antibiotiques.

Comme pendant la grossesse, le traitement homéopathique de la blépharoconjonctivite, qui peut être effectué à l'aide de pharmacies toutes faites et de recettes de médecine traditionnelle, sera efficace.

Conséquences, prévisions

Le pronostic pour un traitement rapide, correct et complet de la maladie est favorable: les patients peuvent complètement se débarrasser des symptômes désagréables, détruire l'agent pathogène ou arrêter son activité (formes virales allergiques).

Si la lutte contre la pathologie n'a pas été menée ou a été menée avec des violations, il y a un risque de perte totale ou partielle de la vision, qui n'est pas toujours réversible.

Prévention

Pour prévenir le développement de la maladie des manières suivantes:

  • renforcer le système immunitaire;
  • observez les règles d'hygiène personnelle, dont le plus important est de ne pas frotter les yeux avec les mains sales;
  • en temps opportun et complètement guérir toutes les maladies, en particulier les maladies infectieuses;
  • éliminer ou minimiser le contact avec les allergènes.

Il n'y a pas de méthode de prophylaxie spécifique de la pathologie, mais le respect de ces règles aidera à éviter que l'agent pathogène pénètre dans l'organisme ou le réactive.

Blépharoconjonctivite

La blépharoconjonctivite est une inflammation des bords des paupières, associée à une lésion de la conjonctive palpébrale et orbitaire. Les principaux symptômes de la maladie: rougeur des yeux, sensation de «sable» ou corps étrangers sous les paupières, photophobie, augmentation du nombre de larmoiements. L'examen physique, l'examen de laboratoire des sécrétions de la cavité de la conjonctive, la visométrie, la biomicroscopie, l'échographie de l'œil et un test à la fluorescéine sont utilisés pour le diagnostic. Le traitement repose sur l'utilisation d'antibiotiques, d'antihistaminiques, d'AINS, d'antiviraux, de vitamines C, B et A.

Blépharoconjonctivite

La blépharoconjonctivite est une maladie polyétiologique dans laquelle la conjonctive et les bords des paupières sont impliqués dans le processus inflammatoire. La prévalence de la maladie dans la structure générale des pathologies ophtalmiques est d'environ 30%. La blépharoconjonctivite est diagnostiquée partout chez les personnes de tous âges, mais elle est plus fréquente chez les femmes au cours de la quatrième décennie de la vie. Un patient sur trois souffre du syndrome de l'œil sec. Dans 25% des cas, la pathologie se développe à nouveau dans le contexte des maladies infectieuses. Environ 17% des patients ont un parcours récurrent.

Causes de la blépharoconjonctivite

L'influence de nombreux facteurs conduit au développement de la maladie, mais il n'est pas toujours possible d'établir l'étiologie. La blépharoconjonctivite est une pathologie acquise. Détection de la maladie dans la période néonatale due à une infection de la membrane muqueuse de l'oeil du bébé lors de l'accouchement. Les principales causes de blépharoconjonctivite sont:

  • Maladies infectieuses. Des dommages au segment antérieur de l'œil peuvent provoquer une gonorrhée, une rubéole, un herpès, la syphilis. Possibilité de propagation hématogène d'agents infectieux ou d'infection par contact familial.
  • Réactions allergiques. Les manifestations cliniques de la forme allergique sont dues à la libération de médiateurs à effet vasoactif. Dans cette variante de la pathologie, l'immunoglobuline E est synthétisée dans le sang des patients.
  • Défaite du genre Demodex. Une démodécie cutanée entraîne des modifications secondaires des paupières et de la conjonctive. L'agent causal de la maladie vit dans les glandes sébacées (Zeiss et Meibomian). L'infection par démodécie peut être compliquée par le développement de chalazions et de kératites secondaires.
  • Blessures traumatiques. Les lésions de l'organe de la vision contribuent à l'infection de la surface de la plaie. Dans 98% des cas, le canal de la plaie passe par la conjonctive. La fermeture réflexe des paupières à la vue du danger entraîne leur blessure supplémentaire.
  • Lésions fongiques. Les symptômes de la blépharoconjonctivite sont souvent détectés chez les patients présentant une candidose, une aspergillose ou une actinomycose dans les antécédents. Dans l'évolution chronique de la mycose, on observe souvent des lésions concomitantes du segment postérieur de l'œil.

Pathogenèse

Le mécanisme de développement dépend de l'étiologie de la blépharoconjonctivite. En cas d'ophtalmodémodécose, l'effet allergo-toxique du parasite sur les structures du pôle antérieur de l'œil provoque une injection de vaisseaux conjonctival et une augmentation de la sécrétion de sécrétions muqueuses. Le développement d'une forme bactérienne est souvent précédé d'une pathologie du nasopharynx, de lésions de l'oreille moyenne ou de maladies infectieuses courantes. La reproduction de micro-organismes entraîne des lésions tissulaires causées par des toxines bactériennes. La membrane muqueuse mince de la conjonctive est la plus vulnérable à leurs effets. Les lésions fongiques des parties antérieures du globe oculaire sont souvent causées par une infection de contact dans les mycoses d'un autre endroit. Le développement de symptômes dans les traumatismes est associé à l’entrée mécanique de la flore pathogène dans le canal de la plaie.

Un rôle clé dans la pathogenèse de la blépharoconjonctivite allergique est attribué à la sensibilité accrue du corps aux antigènes individuels. Le déclenchement d'une réaction d'hypersensibilité est la prise de médicaments, l'inhalation de pollen de plantes et le contact avec des allergènes de la vie quotidienne. Les facteurs prédisposants sont les désordres métaboliques, l'irritation de la conjonctive avec des produits chimiques, la poussière ou la fumée. Les enfants qui ont été exposés à une infection intra-utérine par le virus de l'herpès, la rubéole, sont plus susceptibles à l'apparition de la maladie à l'avenir. Il est souvent possible de diagnostiquer de multiples malformations du système visuel (microphtalmie, anophtalmie, colobome de l'iris).

Symptômes de blépharoconjonctivite

Les patients se plaignent de démangeaisons et de brûlures dans la région orbitale, de photophobie, d'une sensation de "sable" ou d'un corps étranger sous les paupières. Caractérisé par une augmentation des déchirures lorsqu'on regarde la source de lumière. Effectuer un travail visuel entraîne une fatigue oculaire. Rougeur et gonflement de la conjonctive orbitale déterminés visuellement. Si la cornée est affectée, l'acuité visuelle diminue. Dans la forme bactérienne, les patients notent la décharge de la fissure palpébrale avec une odeur désagréable. Détachable provoque le collage des cils, leur perte. L'instabilité du film lacrymal conduit à un dysfonctionnement visuel.

En cas d'origine virale de la maladie, la décharge conjonctivale a une consistance muqueuse ou aqueuse. Les patients ont noté une douleur marquée dans les yeux. Caractérisé par une augmentation des ganglions lymphatiques régionaux. La blépharoconjonctivite allergique se caractérise par une lésion bilatérale de l’œil, associée à un blépharospasme sévère. Sécrétion marquée de mucus de consistance visqueuse, lésion concomitante de la peau. Les ganglions lymphatiques ne sont pas agrandis. L'utilisation de lentilles cornéennes provoque une augmentation des manifestations cliniques et une irritabilité oculaire accrue.

Des complications

L'évolution prolongée de la blépharoconjonctivite peut conduire au développement d'un ectropion secondaire, moins communément l'entropion du siècle. Les antécédents de patients atteints de cette pathologie sont plus à risque de contracter des complications infectieuses et bactériennes (kératite, choriorétinite). La propagation d'agents pathologiques dans le canal nasolacrimal provoque une dacryocystite. La plupart des patients présentent des symptômes de xérophtalmie. La formation de défauts cicatriciels sur la peau des paupières constitue non seulement une violation du processus de fermeture de la fissure orbitaire, mais constitue également un défaut esthétique. La conséquence la plus terrible d'une blépharoconjonctivite grave est le phlegmon de l'orbite. Dans de rares cas, une thrombose du sinus sigmoïde se produit.

Diagnostics

Le diagnostic repose sur les résultats de méthodes de recherche spécifiques, d'analyses des sécrétions de la fissure orbitale et d'un examen physique. Lors de l'examen visuel, un ophtalmologiste révèle une hyperhémie et un œdème conjonctivaux, une rougeur des bords des paupières. L'anamnèse révèle généralement que les patients associent l'apparition des premiers symptômes à des pathologies allergiques ou infectieuses. Le plan de diagnostic instrumental comprend:

  • Visométrie Avec un déroulement modéré du processus pathologique, il n’ya pas de dysfonctionnement visuel. La diminution progressive de l'acuité visuelle se produit lorsque la cornée est affectée.
  • Biomicroscopie de l'oeil. L'œdème et l'injection des vaisseaux conjonctivaux sont visualisés. Paupières hyperémiques, œdémateuses, avec accumulation de départements pathologiques le long du bord périphérique. Avec des lésions concomitantes de la cornée est déterminée par son ulcération et l'obscurcissement.
  • Échographie de l'oeil. L'échographie vous permet de mesurer les paramètres du globe oculaire, d'identifier les signes de lésions du segment postérieur de l'œil lorsque les opacités sont opacifiées.
  • Test d'instillation de fluorescéine. Pendant le test, il est possible de détecter une violation de l'intégrité de la couche épithéliale de la cornée. Lors de l'étude de la structure du film lacrymal, plusieurs larmes sont visualisées.

Pour déterminer l'étiologie nécessite des tests de laboratoire. Dans la genèse bactérienne, les neutrophiles prédominent dans le contenu de la décharge des yeux. Chez les patients présentant une forme virale de la maladie, les cellules mononucléées sont détectées lors de l'examen cytologique. L'origine allergique de la blépharoconjonctivite est indiquée par la détection des éosinophiles par examen microscopique. La méthode de diagnostic culturel permet d'identifier la croissance de cultures d'agents pathogènes lors de l'ensemencement du contenu de la cavité conjonctivale. En outre, une consultation sur les maladies infectieuses et les allergologues est présentée.

Traitement de la blépharoconjonctivite

La tactique thérapeutique est déterminée par l'étiologie et la nature de la maladie. L'objectif du traitement est l'élimination de l'agent pathogène et le soulagement du processus inflammatoire. L'imposition d'un pansement aseptique est contre-indiquée en raison de la probabilité accrue de développer une kératite secondaire. L'élimination mécanique de la décharge de la cavité conjonctivale est réalisée en lavant les yeux avec des solutions antiseptiques. La pharmacothérapie comprend:

  • Antibiotiques. Le traitement antibactérien est effectué par un court traitement (3-7 jours). L'instillation d'agents antimicrobiens est effectuée toutes les 2 à 4 heures. Au fur et à mesure que les signes d'inflammation s'atténuent, la fréquence d'application des gouttes diminue jusqu'à 3-6 fois par jour.
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens. L'administration locale (instillation) ou systémique d'AINS est indiquée. Les gouttes de diclofénac sodique sont utilisées pour traiter le caractère non infectieux de la maladie. En cas d'efficacité insuffisante ou de pathologie sévère, les glucocorticoïdes sont utilisés.
  • Antihistaminiques. La nomination de fonds appartenant au groupe des bloqueurs d'histamine H1 du groupe est recommandée sous forme allergique. Il est recommandé aux patients d'utiliser des gouttes ophtalmiques de chlorhydrate d'olopatadine ou de cromoglycate de sodium.
  • Agents antiviraux. La blépharoconjonctivite virale est une indication. La durée du traitement est de 12-14 jours. En cas d'évolution aiguë, l'instillation du médicament est recommandée 6 à 10 fois par jour.
  • Thérapie de vitamine. Quelle que soit la forme de la pathologie, l'administration orale des vitamines B, A et C est indiquée pour tous les patients.En cas d'implication de la cornée dans le processus pathologique, des stimulateurs de la régénération cornéenne sont également associés (pommade au méthyluracile, solcoséryle).

Pronostic et prévention

Le pronostic à vie et la capacité de travailler avec une blépharoconjonctivite sont favorables. Le résultat de la pathologie avec un diagnostic et un traitement rapides est un rétablissement complet. Aucune mesure prophylactique spécifique n’a été mise au point, aucune non spécifique visant à prévenir les lésions secondaires de la partie antérieure de l’œil présentant des antécédents de maladies infectieuses et allergiques. Les patients dont l'évolution de la maladie est récurrente doivent augmenter la réactivité globale et la résistance de l'organisme à l'aide de substances naturelles (correction alimentaire, durcissement alimentaire) ou de médicaments (immunomodulateurs).

Blépharoconjonctivite oculaire et son traitement

La blépharoconjonctivite n'est pas une maladie fatale, mais très désagréable, qui peut survenir à tout moment, absolument à tout le monde. Il y a de nombreuses raisons à cela - depuis le frottement des yeux avec les mains sales jusqu'à la fin d'une infection fongique et la course des dents.

Blépharoconjonctivite oculaire et son traitement

Qu'est ce que c'est

Sous le nom de blépharoconjonctivite, on entend l'inflammation aux bords des paupières, ainsi que la conjonctive palpébrale et orbitaire. Il a une nature polyétiologique. Dans environ un quart des cas, il se développe dans le contexte de maladies infectieuses. Environ 17% des patients se plaignent de rechutes.

La pathologie associe la conjonctivite et la blépharite, c'est-à-dire que le processus inflammatoire affecte à la fois les tissus de la conjonctive et des paupières.

En même temps, les symptômes sont familiers, caractéristiques de la conjonctivite simple de toute étiologie et de l’orge - sensation de sable dans les yeux, peur de la lumière vive, abondance de larmes même sans stress, difficulté à ouvrir les paupières.

Conjonctivite - inflammation de la membrane muqueuse

Afin de déterminer avec précision ce qui se passe exactement avec le patient, les experts ont recours à:

  • la visométrie;
  • l'étude des échantillons de fluide de la conjonctive;
  • biomicroscopie;
  • échographie oculaire;
  • La fluorescéine TESU.

La rougeur des yeux est l’un des signes de la blépharoconjonctivite.

Le problème nécessite un traitement complet comprenant des antibiotiques, des antiviraux, des préparations vitaminées, des antihistaminiques et des anti-inflammatoires, notamment des composés hormonaux.

Formes de flux et types

Le flux peut avoir l'une des formes suivantes:

  • aigu (progression rapide de l'inflammation en peu de temps);
  • subaiguë (développement progressif du processus inflammatoire à partir des coins de l'œil. Cela se produit habituellement chez le nourrisson);
  • Chronique (courant lent, exacerbations occasionnelles, souvent sans aucun symptôme).

Cette photo montre une blépharoconjonctivite allergique.

Selon l'étiologie, plusieurs sous-types de la maladie sont distingués.

  1. Bactérienne, provoquée par les cocci. Les parties purulentes visibles des yeux l'indiquent. La maladie recouvre d'abord un œil, puis se propage au second.
  2. Scaly (petits flocons comme des pellicules se forment sur les bords).
  3. Allergique.
  4. Meybomium (accompagné d'un écoulement jaunâtre terne, il est difficile d'ouvrir les yeux qui collent ensemble).
  5. Demodectic (provocateurs - tiques).
  6. Virale. Il se développe dans le contexte d'une maladie virale, en particulier chez les enfants pendant la période froide.

La blépharoconjonctivite est plus fréquente chez l'enfant que chez l'adulte.

Chacun de ces types nécessite une approche individuelle et un traitement spécifique. Par exemple, les antibiotiques ne contribueront pas à lutter contre les infections et les allergies transmises par les tiques, à moins que le composant bactérien ne soit impliqué.

Blépharoconjonctivite avec couperose

Facteurs de risque

Les causes de la maladie peuvent être différentes

Les provocateurs les plus fréquents de blépharoconjonctivite sont:

  • immunité affaiblie;
  • régime alimentaire malsain;
  • carence en vitamines;
  • maladies gastro-intestinales;
  • myopie, autres pathologies de la vision;
  • l'anémie;
  • blessures oculaires;
  • négligence de l'hygiène personnelle;
  • virus, tels que le SRAS, la grippe;
  • les champignons;
  • infection par des vers;
  • caries non cicatrisées;
  • la proximité des allergènes;
  • les maladies des oreilles, du nez et de la gorge, telles que l'amygdalite;
  • utilisation à long terme d'antibiotiques.

Rarement, une cause quelconque conduit au développement de la maladie. En règle générale, la blépharoconjonctivite nécessite la combinaison de tout un ensemble de facteurs. La blépharoconjonctivite est une maladie acquise à laquelle même un nouveau-né n'est pas assuré: pendant le travail, il existe un risque d'infection des yeux.

Infection à staphylocoques (staphylocoques)

Les causes de la maladie sont nombreuses. Les plus courants sont:

  • lésions infectieuses. Ce sont généralement la rubéole, la syphilis, l’herpès, que l’on peut obtenir, y compris par la méthode domestique;
  • la libération de médiateurs de l'action vasoactive dans les allergies, la synthèse d'immunoglobuline E;
  • déchets de tiques du genre Demodex dans les glandes de Meibomian, les glandes de Zeis. En même temps, il existe un risque de développement de maladies telles que chalazion secondaire ou kératite;

Demodicosis (acarien ciliaire)

  • infection de la surface lésée de l'œil. Les statistiques montrent que dans presque tous les cas où l'œil a souffert, la conjonctive est affectée;
  • colonies fongiques, leurs produits métaboliques - il s’agit d’aspergillus, un champignon du genre Candida. Le segment postérieur de l'œil souffre souvent.

Candida est un champignon microscopique semblable à la levure.

Les symptômes

Les patients se plaignent de démangeaisons constantes dans les yeux, de grippages et de brûlures, d'incapacité à lever les paupières ou à regarder la lumière, souvent avec un secret jaunâtre inhabituel ou même du pus. Même s'il est possible de réduire ces symptômes avec des composés anti-inflammatoires, les yeux se fatiguent rapidement, gonflent, rougissent. La qualité de la vision diminue également. Parfois, le débit de pus augmente, il y a une mauvaise odeur, les cils collent ensemble et tombent.

La nature virale de la maladie est indiquée par des compartiments muqueux ou aqueux, une douleur intense dans les globes oculaires, des ganglions lymphatiques enflés. Le fait que la cause de la maladie était une allergie, disent-ils, provoque des lésions aux deux yeux, suivies d'un blépharospasme. Un secret visqueux se dégage et la peau autour des yeux devient rouge et recouverte d'une éruption cutanée. La taille des ganglions lymphatiques ne change généralement pas. Pire encore, si une personne porte des lentilles cornéennes, elles ne font qu'augmenter l'irritation, les démangeaisons et la douleur.

Faire un diagnostic

Le diagnostic est posé par un ophtalmologiste sur la base d'un examen externe et des résultats de tests de laboratoire. Le plus souvent, déjà par un examen visuel et une écoute attentive des plaintes du patient, on voit clairement ce qu'il souffre. Cependant, des recherches supplémentaires sont souvent nécessaires:

  • examen sanguin général;
  • grattant siècle;
  • frottis pour étudier la flore;
  • empreintes d'érosion;
  • étude des cils pour la présence de parasites.

À la réception chez l'ophtalmologiste

Toutes ces manipulations sont très simples et n'entraînent pas de douleur ni de sensations excessivement désagréables. Cependant, après le grattage, une légère douleur peut parfois être ressentie. Si cela apparaît, enterrez la solution de Novocain.

C'est le cas lorsque le patient ne doit pas trop se soucier de l'hygiène avant de se rendre à la clinique. Il vaut mieux ne même pas se laver, si le record du matin. Cela peut entraîner un flou des symptômes et le médecin aura du mal à déterminer ce qui se passe. Il suffira de se brosser les dents.

Raclage de la tige de verre

Traitement

En fonction de l'étiologie de la maladie, le médecin prescrit un traitement adéquat. Avec la maladie du sous-type viral, ils se battent à l'aide d'instillations de solutions Poludan, Ophthalmoferon, Actipol - contenant des composants antiviraux. L'acyclovir est également prescrit sous forme de pilule. La dose est toujours calculée individuellement, ainsi que la durée de la réception - le médecin s’appuyant sur l’âge du patient, le tableau clinique général, le stade du processus de propagation.

Enterrer les gouttes et pommade de guérison sera mieux sous la paupière inférieure

Si des bactéries sont provocatrices, des antibiotiques sont prescrits, tels que la dexaméthasone, la ciprofloxacine, la tétracycline, la lévomycétine. Ce sont souvent des solutions pour les instillations, parfois des pilules supplémentaires sont prescrites. Appliquer également le groupe pommade métronidazole pour frotter les bords des paupières.

Pommade à la tétracycline

Attention: ces substances peuvent être utilisées jusqu'à deux semaines au maximum, car elles peuvent déclencher un glaucome.

Pour lutter contre la démodécie, les bords de l'œil sont traités avec des solutions à base d'alcool. Les herbes les plus courantes sont l'achillée millefeuille, l'absinthe ou le calendula, l'aloès. Ils désinfectent et soignent la surface. L'instillation de gouttes pour protéger l'œil (Oftagel, Cydellon, Pilocarpine) est également requise.

Avertissement: pour les lésions transmises par les tiques, une visite chez un dermatologue est nécessaire. Risque élevé que les parasites se soient déjà installés autour de l'orbite. Ensuite, la réinfection de l'œil est une question de temps.

Technique de lavage des yeux

Pour se débarrasser de la blépharoconjonctivite allergique, des médicaments antiallergiques plutôt courants. Il peut s'agir de comprimés, de gouttes ou de pommade (Tavegil).

Souvent, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que Okomestin sont prescrits. Taufon, la taurine est prescrit pour la guérison rapide des zones endommagées. Il est nécessaire d'humidifier le globe oculaire à l'aide de Sustain Ultra (larmes artificielles).

Attention: Souvent, il n'y a pas assez de médicaments pour une guérison complète et le médecin peut orienter le patient vers une thérapie physique. Le plus souvent c'est un aimant.

Le champ magnétique a un effet positif sur le tissu oculaire affecté, contribuant à sa régénération rapide.

Méthodes folkloriques

Attention: les méthodes de la médecine traditionnelle dans le traitement de la blépharoconjonctivite sont permises, mais elles ne doivent en aucun cas être remplacées par un traitement médicamenteux ou des antibiotiques, car elles ne peuvent que réduire les symptômes et soulager la douleur, sans toutefois éliminer la cause sous-jacente de la maladie. De plus, s'ils contiennent un allergène, tel que l'aloès ou le miel, cela peut être une source de problèmes supplémentaires. Par conséquent, toujours avant d'utiliser un remède inoffensif, même aux yeux du patient, la consultation d'un ophtalmologiste est nécessaire.

Donc, les plus populaires sont les méthodes suivantes:

  • lotions de sachets de thé noir dormi et refroidi. La procédure peut être répétée plusieurs fois par jour. Gardez les poches sur les paupières pendant environ vingt minutes, jusqu'à ce que la rougeur et le gonflement disparaissent;
  • rinçage avec un mélange de thé noir, de thé vert (à proportion égale) et de vin blanc (une cuillère). L'outil peut avoir un effet agressif, il est obligatoire de consulter un ophtalmologiste!

Utilisez des sachets de thé

Une décoction de fleurs de muguet, pétales de rose, achillée, agave, calendula, camomille ont un bon effet symptomatique.

Le jus d'aloès soulage très bien les symptômes, soigne les dégâts, soulage l'enflure et élimine le pus. Mais lors de l'application sur les paupières est nécessaire d'exercer une extrême prudence. Nous ne pouvons pas le laisser entrer dans les yeux.

Ainsi, la blépharoconjonctivite est traitable et le pronostic est favorable. Il est seulement important de ne pas retarder une visite chez le médecin, de ne pas compter sur les méthodes traditionnelles et les connaissances personnelles et de prendre rendez-vous à la clinique dès les premiers symptômes alarmants. Un traitement adéquat et des doses compétentes de médicaments ne peuvent être prescrits que par un spécialiste. De plus, retarder le traitement peut entraîner la progression de la maladie et il sera beaucoup plus difficile de s'en débarrasser qu'au tout début du développement.

Blépharoconjonctivite

La blépharoconjonctivite est une maladie ophtalmologique qui représente environ 40% de tous les processus inflammatoires des yeux lorsque les patients se rendent dans des établissements médicaux. Cela donne non seulement au patient un inconfort grave, mais peut également entraîner une déficience grave de la fonction visuelle. Pour éviter des conséquences désagréables, la blépharoconjonctivite doit être reconnue et traitée à temps.

La blépharoconjonctivite - de quoi s'agit-il?

La pathologie associe la conjonctivite et la blépharite, c'est-à-dire que le processus inflammatoire affecte à la fois la conjonctive et les paupières. La destruction simultanée de ces zones de l’œil est due au fait qu’elles sont constamment en contact et que les agents pathogènes sont transférés des muqueuses à la peau, et inversement. Le plus souvent, la blépharoconjonctivite a un caractère infectieux, se développe moins souvent en raison de l'activité des acariens de la peau, des dysfonctionnements auto-immuns et des réactions allergiques.

Les experts répondent par l'affirmative à la question de savoir si la blépharoconjonctivite est contagieuse - dans la plupart des cas, les microorganismes pathogènes sont à l'origine de la pathologie, qui se transmettent facilement du porteur à une personne en bonne santé.

Symptômes et signes

Les manifestations de la blépharoconjonctivite sont divisées en locales et générales. La liste des symptômes locaux qui affectent uniquement les tissus et les structures des yeux comprend:

  • rougeur, inflammation et gonflement des yeux (généralement la conjonctive et les marges des paupières);
  • écoulement purulent, visqueux ou séreux;
  • coller les cils le matin;
  • photophobie et larmoiement;
  • inconfort, sensation de brûlure et corps étrangers dans les yeux;
  • l'apparition de bulles ou d'ulcères sur les bords des paupières;
  • hémorragies ponctuelles dans la conjonctive;
  • syndrome de sécheresse oculaire (se produit avec une variété séborrhéique de la maladie).

Si la blépharoconjonctivite est de nature infectieuse, une fièvre, des maux de tête, une diminution des performances, une faiblesse et une détérioration du bien-être général peuvent être associés à des symptômes locaux.

Les caractéristiques et la gravité des symptômes dépendent de la forme de la maladie et de la cause qui l’a provoquée. Dans certains cas, le processus pathologique peut être presque asymptomatique (le patient ressent une légère gêne, généralement attribuée à la fatigue) et commence parfois avec une forte fièvre, une enflure grave et une rougeur oculaire, une douleur atroce.

Important: les symptômes de la blépharoconjonctivite bactérienne dépendent du type de microorganisme pathogène qui l’a provoquée. La pathologie provoquée par les gonocoques est la plus dure: elle se caractérise par une cyanose et un gonflement important des paupières, l'apparition d'un secret sanglant et une détérioration de la vision.

Classification des maladies oculaires

Selon les facteurs contribuant au développement et à l'évolution clinique, la blépharoconjonctivite est divisée en plusieurs variétés. Le processus pathologique se déroule sous une forme aiguë, subaiguë ou chronique: la première option se caractérise par un début et un développement rapides, ainsi que par de brillants symptômes, la seconde s'écoule avec des symptômes similaires, mais moins prononcés, et commence au coin de l'œil.

Dans la forme chronique, il y a des périodes de rémission et de rechute, et des exacerbations de la maladie surviennent sous l'influence d'un certain nombre de facteurs négatifs (refroidissement excessif du corps, diminution de l'immunité, pendant les périodes de floraison des herbes et des fleurs, etc.). Une complication de l'évolution chronique de la maladie est la forme méibomienne, lorsque les glandes méibomiennes (sébacées) sont impliquées dans le processus pathologique. Le symptôme principal est une augmentation de la sécrétion et l'apparition dans les zones lésées de formations transparentes qui tendent à se dissoudre après le traitement. Pire encore, la blépharoconjonctivite chronique est traitable - elle gêne parfois le patient pendant plusieurs mois, voire plusieurs années.

Parmi les causes à l'origine de la pathologie, on distingue les formes épidémique (bactérienne), séborrhéique, virale, allergique et démodéceuse, chacune ayant ses propres caractéristiques et manifestations.

  1. Blépharoconjonctivite bactérienne. Les agents responsables de cette forme de la maladie sont des bactéries, le plus souvent des staphylocoques, qui vivent sur la peau et les muqueuses de l’homme, moins souvent des pneumocoques, des gonocoques, des streptocoques, des chlamydia, des bâtonnets de Koch. Se manifeste par une rougeur de la membrane muqueuse et la formation de "rouleaux" purulo-muqueux le long des paupières.
  2. Blépharoconjonctivite séborrhéique. La pathologie se développe sur le fond de la dermatite séborrhéique complexe ou de la rosacée - une maladie d'origine inconnue, qui est une éruption d'acné rosâtre. Les principaux symptômes sont une inflammation des muqueuses, une sensation de gêne dans les yeux.
  3. Blépharoconjonctivite allergique. La forme allergique de la maladie provoque une hypersensibilité du corps à certaines substances. Les signes de blépharoconjonctivite se développent dans ce cas après le contact avec l'allergène, mais si une personne interagit constamment avec celui-ci, des manifestations de pathologie sont régulièrement présentes.
  4. Blépharoconjonctivite virale. Le processus inflammatoire est provoqué par un certain nombre de virus différents, généralement des adénovirus, agents responsables de l'herpès simple ou génital. La maladie débute gravement, avec larmoiement, douleur et éruption de petites bulles sur les muqueuses et la peau.
  5. Blépharoconjonctivite démodectique. La forme démodécotique de la pathologie se développe à la suite de l’activation d’une tique appelée démodex, présente dans la peau et qui, sous l’influence de facteurs négatifs, commence à proliférer activement. Symptôme conjonctivite démodectique - une démangeaison douloureuse, qui est particulièrement prononcée le matin.

Pour référence: parmi toutes les formes de blépharoconjonctivite, le type bactérien le plus répandu est chronique; ceci est dû au fait que les microorganismes pathogènes se transmettent facilement d’une personne à l’autre et que les patients ne consultent pas longtemps un médecin, cherchant à se débarrasser des manifestations de la pathologie.

Causes et facteurs de risque

Les causes de la blépharoconjonctivite sont les suivantes: infection par des bactéries ou des virus, activité de l'acarien Demodex, contact avec des irritants et des allergènes, et affections cutanées concomitantes. Les agents responsables du processus pathologique pénètrent dans le corps après le contact avec le transporteur, par le biais d'articles d'hygiène personnelle ou de mains sales. En règle générale, l'évolution de la maladie est précédée par l'influence de facteurs négatifs, notamment:

  • diminution de l'immunité, états d'immunodéficience;
  • maladies du système digestif;
  • alimentation déséquilibrée, mode de vie médiocre, mauvaises habitudes;
  • blessures oculaires fréquentes;
  • déficience visuelle (myopie, astigmatisme);
  • troubles sanguins;
  • de multiples cavités carieuses, en particulier dans les canines de la mâchoire supérieure, souvent appelées dents "oculaires";
  • infection du corps par des vers;
  • maladies des voies respiratoires supérieures;
  • troubles auto-immuns;
  • utilisation à long terme d'antibiotiques.

La blépharoconjonctivite survient à la même fréquence que chez l'adulte et dans l'enfance, mais les enfants y sont beaucoup plus souvent exposés. Cela est dû à plusieurs facteurs - principalement le fait que les enfants négligent souvent les règles d'hygiène personnelle et sont en contact étroit les uns avec les autres au sein de l'équipe. Les systèmes visuels et immunitaires des bébés fonctionnent mal en raison de leur âge, ce qui contribue à la reproduction active de microorganismes pathogènes. Chez les adolescents, une poussée hormonale dans le corps agit souvent comme un déclencheur de la maladie, au cours de laquelle les glandes des paupières commencent à travailler plus activement, provoquant un processus inflammatoire.

Les extensions de cils et le maquillage des paupières sont des facteurs de risque de blépharoconjonctivite chez les femmes. Lors de l'utilisation de matériaux de qualité médiocre, un processus inflammatoire peut se développer et le non-respect des règles de la procédure dans les tissus de l'œil.

Attention: La blépharoconjonctivite déborde souvent sur la forme chronique, ce qui peut nuire considérablement à la qualité de vie du patient et entraîner des complications graves, y compris une déficience visuelle.

Options de traitement

Pour identifier la maladie, vous devriez consulter un ophtalmologiste et vous soumettre à une étude approfondie. Le diagnostic est établi sur la base d’un examen externe de l’œil, de la collecte des antécédents et des plaintes du patient, de l’étude du mode de vie, de l’activité professionnelle et des prédispositions allergiques du patient. Si la blépharoconjonctivite est causée par une infection bactérienne, un frottis ou une éraflure de la conjonctive est effectué afin de déterminer avec précision l'agent responsable du processus pathologique et sa sensibilité aux antibiotiques. En règle générale, le traitement de la maladie est effectué à domicile - l'hospitalisation est indiquée pour les nouveau-nés et les enfants âgés de moins d'un an ayant une évolution clinique sévère.

Principes généraux

Pendant le traitement de la blépharoconjonctivite, l'hygiène personnelle doit être observée, le plus rarement possible pour toucher les yeux avec les mains, laver régulièrement les serviettes, les taies d'oreiller et les mouchoirs, ainsi que les repasser au fer chaud. En outre, il est recommandé d’abandonner les visites au sauna ou au bain, l’utilisation de produits cosmétiques décoratifs et de lentilles de contact et la protection de la vue contre les rayons ultraviolets, la poussière et la saleté. Si la maladie a une étiologie allergique, il convient de revoir la nutrition et le mode de vie du patient et d’en exclure tous les produits et substances susceptibles de provoquer une réaction pathologique du corps.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement de la blépharoconjonctivite est effectué avec des préparations médicales qui détruisent les agents pathogènes - bactéries, virus ou tiques, et anti-inflammatoires, antiseptiques sont utilisés pour éliminer les symptômes.

  1. Antibiotiques. Les plus couramment utilisés sont la tobramycine, l'érythromycine, la pommade à la tétracycline - un médicament spécifique est sélectionné en fonction de l'agent responsable du processus pathologique.
  2. Antiseptiques. Pour supprimer l'activité des agents pathogènes recommandé pommade furatsilinovaya, laver les yeux avec une solution de permanganate de potassium ou de furatsilina.
  3. Agents hormonaux. Les glucocorticostéroïdes hydrocortisone et dexaméthasone inhibent le processus inflammatoire et la réponse immunitaire aux stimuli, éliminant ainsi les manifestations de réactions pathologiques.
  4. Médicaments antiparasitaires. La forme démodécique de la blépharoconjonctivite est traitée avec des médicaments qui suppriment l’activité de la tique de déodécose - avec une pommade au zinc-ichtyol, avec des préparations à base de métronidazole.
  5. Gouttes pour les yeux. Si la maladie est accompagnée de conjonctivite, syndrome de sécheresse oculaire, kératite et autres pathologies, des agents antibactériens et hydratants sont prescrits.

En règle générale, la blépharoconjonctivite se développe dans les deux yeux en même temps, mais même si le processus pathologique n'a touché qu'un seul œil, les procédures thérapeutiques doivent être effectuées non seulement sur le patient, mais également sur un organe en bonne santé. Pour prévenir l'infection d'un œil à l'autre, utilisez des tampons de coton ou de gaze séparés.

Pour obtenir l'effet thérapeutique souhaité, le traitement doit être complet et long, au moins 7 à 10 jours. Les procédures sont effectuées 2 à 3 fois par jour - vous devez d'abord vous laver les yeux avec une solution de Furacilin ou une infusion de camomille pour éliminer les sécrétions accumulées, puis traiter les points douloureux avec la pommade prescrite par des spécialistes. Pour renforcer cet effet, la thérapie antimicrobienne est souvent associée à des procédures physiothérapeutiques (électrophorèse, UHF, désensibilisation, magnétothérapie, etc.), à la prise de complexes vitaminiques et de médicaments immunostimulants.

Dans certains cas (en particulier lorsque la forme séborrhéique de la maladie) sur les yeux des écailles formées, qui ne peuvent pas être éliminés indépendamment. Le patient doit se rendre régulièrement au centre médical pour retirer les écailles à l’aide d’une pince à épiler sous un microscope. Dans les cas graves, en plus des moyens d'ingestion et d'administration topique, des injections et des installations intramusculaires sont prescrites (perfusions de médicaments directement dans la zone touchée).

Important: Il est fortement déconseillé de traiter soi-même la blépharoconjonctivite - une utilisation incontrôlée d'antibactériens peut entraîner l'apparition d'une résistance (résistance) à leurs effets par des microorganismes pathogènes, ce qui rendra sa guérison beaucoup plus difficile.

Remèdes populaires

Le traitement de la blépharoconjonctivite avec des recettes traditionnelles ne peut être effectué que conjointement avec le traitement prescrit par le médecin, sinon l'état du patient pourrait s'aggraver et le processus pathologique deviendrait chronique et provoquerait des complications.

  1. Une vieille feuille d'aloès bien lavée, hachée, la bouillie résultante verse un verre d'eau, partent pendant 12 heures. Filtrez le liquide formé à travers le lambeau du bandage, essorez bien les restes, enterrez la perfusion 1-2 gouttes dans les yeux 2-3 fois par jour jusqu'à ce que les symptômes de la maladie disparaissent.
  2. 0,5 st.l. Les fleurs de camomille et de calendula de la pharmacie versent 250 ml d’eau bouillante, laissent reposer pendant 15 minutes, puis filtrent et prennent 70 g trois fois par jour. La même perfusion peut laver les yeux avant d’utiliser des gouttes et des onguents - l’outil a un effet antiseptique et sédatif prononcé, grâce à quoi les symptômes de blépharoconjonctivite sont réduits.
  3. Prenez un oignon de taille moyenne, nettoyez-le, versez 0,5 litre d'eau et laissez bouillir à feu doux. Ajoutez une cuillère à soupe de miel naturel au liquide obtenu, mélangez et rincez les yeux au moins 5 fois par jour. La durée du traitement est de 3 à 5 jours.
  4. Une cuillère à soupe d'aneth haché ou de graines de plantes (vous pouvez utiliser des matières premières fraîches et sèches), préparez un verre d'eau bouillie, insistez 10 minutes, passez au crible et faites des lotions plusieurs fois par jour, le traitement dure 3 à 5 jours.
  5. Deux cuillères à soupe de cynorrhodons verser un verre d'eau, faire bouillir à feu doux pendant 5-6 minutes, insister environ une demi-heure, puis filtrer. L'outil a des effets anti-inflammatoires et immunomodulateurs et ne présente pratiquement aucune contre-indication. Il peut donc être utilisé sans restriction pour le lavage des yeux et l'ingestion.

Attention: lorsqu’il n’est pas recommandé de blépharoconjonctivite instiller dans les yeux des huiles essentielles ou d’autres fluides à haute densité, car ils peuvent entraîner un blocage des glandes sébacées et lacrymales, ce qui entraînera de graves complications.

Prévention de la blépharoconjonctivite

La prévention de la maladie consiste à maintenir l'hygiène personnelle en utilisant des produits cosmétiques de décoration et d'hygiène de qualité, en protégeant les yeux contre les dommages mécaniques, les rayons ultraviolets, la poussière et la saleté. Pour éviter toute infection, ne vous frottez pas les yeux avec les mains sales, donnez à des inconnus leurs propres serviettes, mouchoirs et articles de maquillage (pinceaux, éponges, etc.).

En outre, il est nécessaire d'éliminer à temps les facteurs pouvant provoquer une blépharoconjonctivite (traiter les pathologies ophtalmiques, les maladies de l'appareil digestif et les troubles hormonaux), bien manger, prendre des vitamines pour la vision et se soumettre régulièrement à des examens préventifs chez l'ophtalmologiste. Des légumes et des fruits frais doivent être ajoutés au régime alimentaire, de même que des produits contenant des vitamines A et B - les carottes, les bleuets, les légumes verts frais et les noix sont particulièrement bénéfiques pour les yeux.

La blépharoconjonctivite est une maladie grave pouvant entraîner une détérioration de la qualité de vie et de la vision. Par conséquent, lorsque les premiers symptômes apparaissent, vous ne devez pas vous auto-traiter, mais consultez un médecin le plus rapidement possible.

En Savoir Plus Sur La Vision

Gouttes Inox Pour Les Yeux: Composition, Instruction, Analogues

Un autre nom pour la lotion de marque Innox est gouttes de bleuet. L'extrait de cette plante, associé à d'autres composants médicinaux, provoque un effet relaxant et hydratant....

Pourquoi s'agit-il d'orge et que signifie-t-il?

L'orge à l'œil (gordolum) est une inflammation de la glande sébacée de l'un des cils de l'œil. Les glandes sont situées sur les bords des paupières. Leur tâche principale est d'hydrater les cils, en les protégeant de la fragilité et de la perte....

Comment vérifier votre vue à la maison

Beaucoup d’entre nous sont convaincus que si rien ne l’ennuie, il n’ya aucune raison de s’émouvoir. Beaucoup de gens sont habitués à déduire de la fatigue, des heures de travail devant un écran d’ordinateur, des heures de travail irrégulières....

Review: Estaine Eye Drops - Des vitamines pour vos yeux!

Nos yeux, comme nous, ont également besoin de vitamines. Et pas une fois par mois, mais constamment! Après tout, nos yeux travaillent chaque jour très fort à l’ordinateur, au travail et à la maison....