Chimose conjonctivale

L'inflammation


L'œdème grave de la membrane muqueuse de l'organe de la vision est appelé chimiose de la conjonctive. Cette couche de l’œil subit la plus forte charge et subit l’impact négatif de facteurs externes, dont certains deviennent la cause d’une infection ou d’une inflammation. Si de telles affections ne pouvaient pas être détectées à un stade précoce, ou si la thérapie était mal choisie, alors l'abcès deviendrait sévère et une chimiose se développerait.

Quelle est la chimiose conjonctivale?

Pour comprendre le mécanisme de l'anomalie, il est nécessaire de comprendre comment fonctionne la membrane muqueuse de l'organe de la vision. Il s’agit d’une couche dans l’appareil oculaire, constituée de matière bulbaire et tarsienne. Le second type de tissu est presque proche du globe oculaire et y est attaché. La matière bulbaire adjacente à l’œil partiellement formait entre eux des "trous" mineurs. Pour cette raison, le tissu est légèrement surélevé au-dessus du globe oculaire.

Les éléments sont interconnectés pli de transition. Si la conjonctive est endommagée, le foyer de l'inflammation se concentre sur cette zone, car les médicaments sous forme de gouttes oculaires n'y pénètrent pratiquement pas.

Les processus destructeurs causés par des microorganismes pathogènes se produisant dans ce repli sont protégés des effets de tout médicament thérapeutique. En conséquence, non seulement la membrane muqueuse, mais aussi la circulation sanguine sont sérieusement affectées. Le gonflement va dans une forme sévère, ce qui peut provoquer la saillie de la conjonctive de la fissure palpébrale.

Les médecins classent la pathologie en fonction du degré de dommage. Par exemple, une maladie peut se développer dans un ou les deux yeux. L'inflammation peut toucher toute la surface de la muqueuse ou une zone spécifique.

La chimose bulbaire de la conjonctive est une autre forme de la maladie. Il apparaît après une blépoplastie au niveau de la paupière inférieure. L’anomalie est caractérisée par le fait qu’elle disparaît complètement après un ou deux mois.

En fonction du facteur qui a provoqué l’apparition de la maladie, les médecins la divisent en types allergique, traumatique et viral.
Retour à la table des matières

Les causes

Des poches peuvent se produire à l'extérieur ou à l'intérieur de l'organe de la vision. Le plus souvent, cela signale le développement d'une inflammation dans les yeux. Des symptômes désagréables peuvent survenir si vous avez des problèmes de glande thyroïde ou de reins. En outre, la maladie est due à un certain nombre de facteurs provocants.

Yeux secs

La boursouflure de la membrane muqueuse se développe dans la plupart des cas à cause de l'air sec à l'intérieur. Par conséquent, il est recommandé d'aérer régulièrement les pièces afin d'obtenir un indicateur d'humidité optimal. Cependant, un vent fort ou un climat défavorable (par exemple, un terrain chaud et sec) peuvent également causer une chimose. La conjonctive «sèche» est capable de clignoter rarement. Une condition similaire est observée lorsqu'une personne travaille devant un ordinateur.

Faites simple, achetez des gouttes pour les yeux qui imitent une larme humaine. Vous aurez également besoin de médicaments pour contracter les vaisseaux sanguins ("Vizin"). Pour prévenir la récurrence de la chimose, suivez certaines directives:

  • Réduire le niveau de stress sur l'appareil visuel;
  • Obtenez des lunettes pour travailler à l'ordinateur;
  • N'oubliez pas de cligner des yeux;
  • Observez le niveau d'humidité dans la pièce, souvent à l'air;
  • Si vous devez passer beaucoup de temps sur votre PC, faites une pause toutes les demi-heures.

Conjonctivite Infectieuse

La pathologie ne se développe pas toujours sous l'influence de facteurs externes. Dans certains cas, un gonflement, une rougeur et des démangeaisons peuvent indiquer le développement de processus pathologiques dans le corps. Le plus souvent, la cause de l'inflammation réside dans l'infection de l'appareil visuel de l'un ou l'autre microorganisme.

La conjonctivite infectieuse est accompagnée de douleur lorsque vous essayez de bouger les yeux. Les patients se plaignent de brûlures graves, de larmoiement accru. Dans certains cas, il se produit un écoulement d'exsudat purulent. Les symptômes de chaque personne se manifestent individuellement, parfois, le patient ne peut même pas ouvrir les yeux.

Pour le traitement de la conjonctivite infectieuse, appliquez un traitement local, notamment des gouttes pour les yeux et des médicaments antimicrobiens. Les mesures de prévention comprennent l’hygiène et l’utilisation d’une quantité minimale de produits cosmétiques.

Vous pourrez en apprendre davantage sur les symptômes de la conjonctivite et les méthodes de traitement en visionnant la vidéo.

Œdème cornéen

La pathologie peut se développer non seulement de l'intérieur, mais également de l'extérieur. Ces processus signalent le développement de maladies graves. Des dommages à la cornée peuvent entraîner une perte complète de la vue. Par conséquent, ne retardez pas la visite à la clinique et consultez un médecin dès l'apparition des premiers symptômes alarmants.

L'inflammation peut être causée par des virus, des champignons ou des bactéries. Quelle que soit la cause de la maladie, celle-ci se manifeste presque à l'identique dans tous les cas. L'anomalie s'accompagne de sensations douloureuses, d'une intolérance à la lumière vive et d'un larmoiement accru. Dans les cas graves, il est difficile pour les patients d’ouvrir les yeux. Lorsqu’ils clignent des yeux, ils ressentent un inconfort et la cornée se gonfle gravement.

Comme thérapie prescrite des médicaments thérapeutiques contre l'inflammation. En aucun cas, ne prenez pas les médicaments vous-même! Cela n'aura pas d'effet positif. Pour que le traitement aboutisse, il est important de déterminer la cause de l'apparition de poches. Pour ce faire, un diagnostic complet.

Œdème péri-orbitaire

Une des maladies les plus dangereuses associées au développement de la chimose. Il endommage non seulement l'appareil visuel, mais aussi le cerveau. En outre, la pathologie affecte les organes internes, il y a une défaillance du métabolisme.

Les poches se concentrent généralement sur le nez. La cause de la maladie est cachée dans une lésion cérébrale, une circulation sanguine altérée ou la formation de tumeurs. Outre les œdèmes, de larges ecchymoses apparaissent.

En cas de symptômes dangereux, vous devez immédiatement consulter un médecin. Cela est particulièrement vrai pour ceux qui ont subi une lésion cérébrale. La pathologie peut causer la cécité et même la mort. Très souvent, pour le traitement de l'œdème péri-orbitaire, une intervention chirurgicale est prescrite.

En cas de dysfonctionnement du système endocrinien, le risque de développer une chimose augmente également. En plus des poches, les symptômes suivants apparaissent:

  • Panne;
  • L'apathie;
  • Manque de sommeil;
  • La pression saute;
  • Mauvaise humeur.

Les processus pathologiques du système endocrinien entraînent de graves complications, en particulier chez les enfants. Ils grandissent lentement, il y a un retard dans le développement mental et physique. Les troubles hormonaux peuvent déclencher l'apparition de tumeurs, une perte de poids brutale. La durée du traitement est sélectionnée après un diagnostic détaillé. Dans ce cas, la chirurgie est également souvent prescrite.

Hemoz avec des allergies

L'une des causes les plus courantes d'œdème est la réponse du corps aux stimuli externes. Dans de telles situations, la chimose se développe rapidement. Dans certains cas, une inflammation ne permettant pas de fermer les yeux se manifeste en quelques minutes. Et cela tombe aussi rapidement, il suffit de prendre un antihistaminique et d’éliminer le contact avec un irritant.

Le principal danger de l'œdème allergique est qu'il commence à beaucoup démanger. Une personne peut endommager négligemment la cornée. Et une telle blessure peut déclencher le développement de complications graves.

Une boursouflure apparaît à la fois en cas d'allergie de contact (l'irritant pénètre dans l'organe de la vision) et en général. Dans le second cas, la maladie affecte les deux yeux et s'accompagne de symptômes supplémentaires:

  • Déchirure accrue;
  • Congestion nasale;
  • Éternuement

Symptomatologie

Au stade initial de la maladie est presque impossible à détecter, car elle se poursuit sans signes prononcés. La raison en est que l'accumulation de pus entre l'œil et la conjonctive est insignifiante et que seul un optométriste est capable de les identifier lors de l'examen.

Avec le développement de la maladie se fait sentir des symptômes caractéristiques:

  • Inconfort dans l'organe de la vision (démangeaisons, brûlures, picotements);
  • De l'oeil affecté, il y a un écoulement d'exsudat purulent;
  • L'œdème passe de la membrane muqueuse aux paupières, ainsi leur fermeture peut causer de la douleur;
  • Devant les yeux, il y a un voile ou un brouillard.

Toutes les formes de pathologistes sont accompagnées d'une diminution de l'acuité visuelle. Cependant, ces processus destructeurs étant réversibles, l’essentiel est de commencer la thérapie à temps. Sinon, la destruction affecte directement le tissu oculaire, ce qui rend presque impossible la restauration de l'acuité visuelle.

Diagnostics

Avant de choisir un traitement, le médecin procède à un examen approfondi pour établir un diagnostic précis et déterminer la cause de la propagation de l'anomalie. Les procédures obligatoires comprennent:

  • Tonométrie. Mesure de la pression intraoculaire;
  • Numération globulaire complète;
  • Raclage de la membrane muqueuse pour un examen bactériologique;
  • Ophtalmoscopie. Examen du fond d'œil pour évaluer l'état des structures de l'appareil visuel.
  • Échographie;
  • Radiographie;
  • Biomicroscopie. Réalisé pour analyser la partie antérieure et postérieure du globe oculaire.

Une valeur particulière doit être accordée au diagnostic différentiel, qui aidera à éliminer des maladies telles que la tuberculose de l'épiderme, les tumeurs bénignes ou malignes, etc.

Méthodes de traitement

Après un diagnostic détaillé et une identification de la cause du développement de la maladie, le médecin choisit le traitement optimal.

Des médicaments

Lorsqu'il prescrit des médicaments, le médecin repousse l'étiologie de l'anomalie:

  • Antibiotiques. Moyens prescrits pour la défaite des bactéries nocives de la conjonctive. Le médicament est utilisé pendant plusieurs jours, six à huit fois par jour. Une fois les symptômes atténués, la fréquence du traitement est réduite. Le plus souvent, les médecins prescrivent des médicaments tels que "Tobramycine", "Floksal", "Okamitsin";
  • Si la cause de la maladie réside dans la défaite des virus pathogènes, les médecins choisissent des médicaments antiviraux ("Acyclovir", "Poludan", "Indoxouridine"). La plus grande efficacité de la prise de médicaments est observée le premier jour de traitement;
  • Si les symptômes sont causés par une réaction allergique, des antihistaminiques et des agents vasoconstricteurs sont utilisés. Le résultat de leur réception ne sera que si le contact avec l'irritant a été éliminé.

Tous les médicaments sont prescrits par un médecin après un diagnostic détaillé.
Retour à la table des matières

Méthodes chirurgicales

La forme courante de la chimose ne peut pas toujours être guérie avec des médicaments. Dans ce cas, les médecins recommandent une intervention chirurgicale. Il est prescrit si, dans le contexte de l'œdème, d'autres maladies se développent:

  • Brucelles;
  • L'apparition d'orge de l'intérieur du siècle;
  • Abcès;
  • Néoplasmes orbitaux.

Pendant l'opération, les zones endommagées sont excisées et enlevées. S'il n'y a pas de risque de complications, la maladie est traitée à la maison avec des méthodes conservatrices.

Remèdes populaires

En même temps que vous prenez des médicaments, vous pouvez essayer les "recettes de grand-mère". En outre, les médecins recommandent de recourir à leur aide au stade de la réadaptation. Les plus efficaces disposent des outils suivants:

  • Compresses à base d'Althea. Deux cents grammes d'eau bouillie, refroidie à la température ambiante, combinée à trois cuillères à soupe de la plante. Partez pour huit heures. Dans le bouillon cuit, des disques de coton mouillés ou une étamine. Appliquez sur l'œil endommagé quatre fois par jour;
  • Prenez n'importe quel miel et dissolvez-le dans des litres d'eau bouillie ou en bouteille. Utilisez la composition préparée sous forme de gouttes pour les yeux deux fois par jour.
  • Un couple de cuillères à café de cynorhodons séchées pendant cinq minutes bouillir dans de l'eau (deux cents grammes). Laisser reposer une demi-heure pour refroidir la solution. Appliquez trois fois par jour en compresse;
  • Versez une cuillère à soupe de fleurs de camomille séchées (vous pouvez l'acheter à la pharmacie) avec un verre d'eau bouillante. Mettez de côté pendant sept minutes dans un bain-marie. La solution est utilisée comme une lotion. Tamponnez dans la gaze pour perfusion, mettez l'oeil affecté. Utilisez trois à cinq fois par jour. Laissez une compresse pendant sept minutes.

Quand une intervention chirurgicale est-elle nécessaire?

Une forme grave de la maladie ne se prête pratiquement pas à un traitement médical. Dans ces cas, les médecins décident de procéder à une intervention chirurgicale au cours de laquelle l'excision des tissus oculaires est réalisée. Cependant, il existe un certain nombre de contre-indications à la correction à l'aide d'un scalpel:

  • L'apparition d'orge de l'intérieur du siècle;
  • Néoplasme dans l'appareil visuel;
  • Processus inflammatoires;
  • Exophtalmie.

En l'absence de contre-indications, les tissus muqueux endommagés sont enlevés chirurgicalement.

Complications possibles

Si vous commencez la maladie ou utilisez la mauvaise méthode de traitement, l'inflammation et l'enflure peuvent se propager à la cornée. Cela conduira au développement de la kératite. Mais le tissu conjonctival est caractérisé par "l'endurance" et la capacité de se régénérer. Mais la cornée ne possède pas de tels "talents". Il ne peut pas être restauré indépendamment et il ne dispose pas de mécanismes de protection.

En conséquence, la forme grave de la maladie entraîne dans la plupart des cas une perte de vision complète ou partielle.
Retour à la table des matières

Prévention

Quelques règles simples aideront à minimiser le risque de développer une chimose:

  • Éloignez vos yeux de la poussière, des petites particules et des objets étrangers. Protégez l’organe de la vision des rayons directs du soleil, portez des lunettes noires avant de sortir;
  • Ne te fatigue pas les yeux. Les médecins ne recommandent pas de regarder la télévision ou de travailler devant un ordinateur pendant longtemps;
  • Si vous êtes en service, vous êtes souvent obligé d’être sur le moniteur du PC, puis faites une pause toutes les trente minutes. À ce stade, vous pouvez effectuer une simple gymnastique pour soulager les tensions de l'organe de la vision. Cinq minutes suffisent pour que la membrane muqueuse se repose et s’humidifie;
  • Ne pas oublier un sommeil complet. La conjonctive nocturne est rétablie. Sinon, elle ne sera pas en mesure de fournir la protection des yeux nécessaire;
  • Équilibre nutrition. Entrez dans le régime chocolat noir, myrtilles, carottes, oignons;
  • Buvez régulièrement un complexe de vitamines et de minéraux.

Tous les six mois, consultez un ophtalmologiste pour un examen de routine.

Conclusion

Se débarrasser du gonflement de la membrane muqueuse est impossible. La chimose conjonctivale est une maladie grave et évolutive qui nécessite un traitement complexe. Si vous ignorez les symptômes dangereux et retardez une visite chez le médecin augmente le risque de complications graves. Par conséquent, lorsque l'apparition de symptômes désagréables caractéristiques de la maladie, allez immédiatement à un optométriste. Une anomalie détectée à un stade précoce est plus facile à traiter.

Chemoz (œdème) de la conjonctive

En cas de chemosis de la conjonctive, gonflement marqué de la conjonctive de l'œil. La membrane muqueuse est constituée de deux parties (bulbaire et tarsienne), reliées par un pli de transition. Près du coin interne de l'œil, il y a un caroncule lacrymal et un pli semi-lunaire.

La zone tarsienne de la conjonctive est directement adjacente à la base et est étroitement liée à celle-ci. La partie bulbaire, au contraire, est reliée de manière lâche à la base, il est donc facile de la soulever. La transition de la couverture épithéliale de la conjonctive dans la couche épithéliale de la cornée est très douce, car ces deux types de cellules sont similaires en termes d'embryologie.

Diagnostics

La couche sous-conjonctivale chez le nouveau-né n'est pas bien développée. Sa formation complète s'achève à la fin de la première année de vie. Dans la couche lâche du tissu conjonctif, il existe un grand nombre de formations lymphatiques. La conjonctive tarsienne a des plis, à la coupe desquels se trouvent des formations glandulaires.

L'épithélium cylindrique multicouche contient également des cellules caliciformes, qui peuvent se dilater dans le contexte de diverses conditions pathologiques.

Si la microcirculation est perturbée dans la zone conjonctivale, le processus pathologique conduit à des transformations significatives. Il y a gonflement, hyperémie, hémorragie, indiquant une maladie locale et systémique.

L'œdème survient généralement dans le pli transitoire et la zone conjonctivale. La chimose de cette dernière est parfois si prononcée qu'elle recouvre d'abord la cornée, puis commence à se gonfler hors de la fissure palpébrale.

Raisons

Les maladies locales ou systémiques peuvent entraîner la formation d'un œdème conjonctival. La nature de la chimose est souvent endocrine ou allergique.

Les causes locales d'œdème comprennent:

  • Processus inflammatoires avec lésions de la conjonctive (gonoblénorée, conjonctivite), ainsi que de la zone adjacente (cellulite de l'orbite, de l'orge, de la panophtalmie);
  • Stagnation;
  • Gonflement du tissu des paupières;
  • Instillation de certaines drogues;
  • Tumeurs rétrobulbaires.

La chimose peut toucher toute la conjonctive ou ne se manifester que dans une zone limitée.

En cas d'inflammation, du pus et des bactéries peuvent s'accumuler sous la couche œdémateuse de la membrane muqueuse. En conséquence, la surface de la cornée s'ulcère.

Lorsque la panophtalmie ou le néoplasme rétrobulbaire survient également souvent une chimiose. Ceci est dû à la stagnation. Dans certains cas, la cause de l'œdème est l'exophtalmie maligne.

Si la formation de la chimose est associée à une complication de blépharoplastie inférieure, elle est alors accompagnée d'un œdème de la conjonctive bulbaire. Dans ce cas, l'œdème disparaît sans intervention supplémentaire dans un délai d'un mois ou d'un mois et demi.

Traitement

Le traitement de la chimose dépend de sa cause. Le médecin doit examiner le patient avant de commencer le traitement. Il est important de choisir de tels médicaments qui ne provoquent pas de complications. Dans ce cas, beaucoup dépend du médecin et de la clinique où vous vous êtes tourné vers votre problème. Vous trouverez ci-dessous une liste des meilleures institutions médicales où vous pouvez vous tourner en cas d’œdème conjonctival.

Chimiose conjonctivale: causes et traitement

Un gonflement prononcé de la membrane muqueuse du globe oculaire est appelé chimiose conjonctivale. La membrane conjonctivale de l'organe de la vision est constituée des parties bulbaire et tarsale. Entre eux se trouve le pli de transition. Près du coin interne de l'œil se trouvent le pli lunaire et le caroncule lacrymal. La partie tarsienne de la conjonctive s’ajuste parfaitement à la base, et la partie bulbaire est connectée à celle-ci de manière lâche, ce qui permet de la soulever facilement. L'épithélium conjonctival passe doucement dans la muqueuse cornéenne, ce qui signifie que ces tissus sont embryologiquement très proches.

Chez les nouveau-nés, le tissu sous-conjonctival n'est pas complètement développé. Il est complètement formé au cours de la première année de la vie d’un enfant. Les formations lymphatiques sont également situées dans le tissu conjonctif lâche. On peut trouver des plis dans la région tarsienne de la membrane conjonctivale, et des formations très similaires aux glandes peuvent être trouvées dans sa section transversale.

Dans l'épithélium cylindrique multicouche, il y a aussi des cellules caliciformes. Leur nombre augmente avec certaines conditions pathologiques. Lorsque la microcirculation de la conjonctive est perturbée, des changements importants peuvent survenir. La microthrombose, l'œdème et l'hyperémie apparaissent, puis l'hémorragie. Cela peut être le signe d'un processus pathologique local ou d'une maladie systémique.

Le plus souvent, le gonflement peut être trouvé dans la conjonctive de l'œil, ainsi que dans le pli transitoire. L'œdème de la gaine conjonctivale de l'organe de la vision (chimiose de la conjonctive) atteint parfois une taille assez importante. Il se dirige d'abord vers la cornée, puis dépasse de la fissure palpébrale.

Causes de la chimiose conjonctivale

Hemoz est causé par des facteurs locaux et généraux. Cette affection est souvent d'origine allergique ou endocrinienne. La chimose se développe à la suite de tels processus pathologiques locaux:

  • inflammation de la membrane conjonctivale (conjonctivite ou gonobléleorhée);
  • processus inflammatoire des zones adjacentes (orge, cellulite de l'orbite, panophtalmie);
  • tumeurs rétrobulbaires;
  • la congestion;
  • utiliser pour instillation de certains médicaments;
  • gonflement des paupières.

Cette pathologie peut être localisée dans une zone limitée ou couvrir toute la surface de la conjonctive. En cas de conjonctivite, le pus s'accumule parfois sous la couche œdémateuse de la conjonctive. Dans certains cas, cet état entraîne une ulcération de la cornée.

La chimose est parfois causée par une panophtalmie ou une tumeur rétro-bulbaire. Avec ces maladies, la congestion se produit également. Dans certains cas, une chimose se développe en raison d'une exophtalmie maligne.

La chimose peut être une complication de la blépharoplastie inférieure. Dans ce cas, il y a une augmentation de l'œdème de la conjonctive bulbaire. Cet œdème disparaît généralement en un mois et demi.

Le traitement de l'œdème conjonctival devrait désigner un ophtalmologiste. Rappelez-vous que l'auto-traitement n'apporte jamais l'effet souhaité. Tout d'abord, vous devriez subir un examen ophtalmologique et découvrir la nature de la maladie. Le traitement dépend de l'étiologie du processus pathologique.

Comment guérir la chimiose conjonctive

La surface du globe oculaire est constamment exposée à divers facteurs environnementaux, souvent défavorables. Et la plus grande partie du fardeau consistant à éliminer les conséquences de tels contacts incombe à la conjonctive - la membrane muqueuse des yeux. Un des types les plus difficiles de processus inflammatoires dans la conjonctive est la chimose - gonflement de la conjonctive du globe oculaire.

Définition de la maladie

Conjonctive couvre non seulement le globe oculaire, mais également les paupières de l’intérieur, offrant ainsi une fonctionnalité aux yeux et leur fournissant la quantité nécessaire de lubrifiant. La partie de la conjonctive qui recouvre le globe oculaire est appelée bulbar et comprend la couche épithéliale de surface et la couche sous-muqueuse. Si une inflammation se produit entre les couches, de l'humidité commence à s'accumuler et un œdème se forme.

Dans la zone de l'iris, la conjonctive passe doucement dans la couche cornéenne. Voici la bordure du membre, où la conjonctive est particulièrement soudée au tissu sous-jacent. En conséquence, pendant le développement de la chimose, la conjonctive dépasse au-dessus de la surface du globe oculaire et a même du mal à fermer les yeux.

Les causes

L'effet indésirable sur la couche superficielle de la conjonctive peut être d'une nature très différente, de sorte que les conditions suivantes deviennent souvent la cause de la chimose:

  • Effets traumatiques (corps étranger, brûlure chimique ou thermique, exposition aux ultraviolets, poussière ou air séché);
  • Allergie (poussière de maison, pollen de plantes, poils d'animaux, ingrédients cosmétiques et de parfum);
  • Conjonctivite - inflammation infectieuse de la conjonctive, de nature virale, bactérienne, fongique;
  • Blépharite - inflammation des marges des paupières (follicule des cils) résultant d'une infection par des acariens Demodex, des virus, des bactéries, des champignons;
  • Meibomit - formation d'un abcès dans la partie interne ou externe (orge) du siècle à la suite d'une inflammation des glandes sébacées;
  • Abcès du siècle - la formation d'une inflammation infiltrante-purulente dans une certaine partie du siècle, caractérisée par la restriction de la zone touchée;
  • Exophtalmie - le déplacement du globe oculaire antérieur ou latéral, le plus souvent un symptôme de pathologies graves, oculaires ou systémiques;
  • Pathologie vasculaire (stase veineuse);
  • Tumeurs de la région péri-orbitaire - gonflement dans la région de l'orbite de l'œil, résultant non seulement de lésions oculaires, mais aussi parfois d'un signe de pathologie du cerveau ou de l'organisme entier.

Chemoz est un signe de violations graves de la fonctionnalité de l'œil et nécessite toujours un examen sérieux et un traitement rapide. Les réactions allergiques, dues parfois à l’utilisation incontrôlée de médicaments, sont l’une des causes les plus courantes de la chimose.

Les symptômes

Au stade initial, il est assez difficile de détecter l’état pathologique car il n’ya presque pas de signes extérieurs. En effet, à ce stade, l'accumulation de liquide entre les couches de la conjonctive est insignifiante et seul un ophtalmologiste peut le détecter.

Au fil du processus, l'état du patient peut s'aggraver et les symptômes augmenter:

  • L'apparition dans les yeux de sensations inconfortables: coupure, démangeaison, sensation de brûlure;
  • L'apparence de flou dans la perception des images (brumisation);
  • Le développement des phénomènes œdémateux peut se propager à la conjonctive des paupières, auquel cas ils se ferment avec difficulté et la sensation de douleur;
  • La décharge des yeux devient purulente, car l'infection bactérienne rejoint souvent l'inflammation.

Dans les cas les plus graves, le gonflement s'étend aux deux yeux. Dans ce cas, la déficience de l'acuité visuelle devient prononcée.

Complications possibles

En éliminant les causes d'œdème et d'irritation, la chimiose disparaît après un traitement approprié. Il peut s’agir de l’élimination du facteur allergène ou de son effet sur la microflore pathogène, ainsi que de l’utilisation d’autres médicaments réducteurs.

Si l'élimination des causes de la chimose est retardée ou si le traitement n'est pas adéquat, alors la nutrition des tissus de la cornée est possible, avec toutes les conséquences qui en découlent. Dans ce cas, une inflammation de la cornée (kératite) de nature non infectieuse peut survenir en présence d'infections systémiques graves (tuberculose, syphilis).

Traitement

La nomination du traitement nécessaire a lieu après l’interview du patient, son examen et les recherches nécessaires:

  • Tests de laboratoire: grattage conjonctival, examen bactériologique, prise de sang;
  • Ophtalmoscopie;
  • Biomicroscopie;
  • Visometry - définition de l'acuité visuelle;
  • Tonométrie - mesure de la pression intraoculaire;
  • Etudes spéciales: échographie, scanner, radiographie.

Une importance particulière est attachée au diagnostic différentiel, qui permet d’exclure des pathologies graves telles que l’abcès, la tuberculose de la peau et des tissus sous-cutanés, la présence de tumeurs et la conjonctivite - pour établir la nature de l’infection.

Traitement médicamenteux

L'utilisation de médicaments pour la chimose dépend en premier lieu de la nature de l'inflammation identifiée. En fonction des causes de nature infectieuse ou non infectieuse, les médicaments des groupes de médicaments suivants peuvent être utilisés:

  • Antibiotiques: gentamicine, tobramycine, okamitsine, floksal. Les médicaments sont appliqués localement, pendant les premiers jours jusqu'à 6 à 8 fois, tout en réduisant l'intensité des symptômes, la fréquence des instillations est réduite de moitié;
  • Antiviral: Indoksuridine, Poludan, Interféron alpha, Acyclovir. Ils peuvent être utilisés pour la nature virale identifiée de la maladie et sont plus efficaces le premier jour de l’infection;
  • Vasoconstricteur et antihistaminique. L'utilisation de médicaments de ce groupe peut être efficace pour soulager les symptômes de la conjonctive allergique, après avoir éliminé le contact avec l'allergène.

L'utilisation de médicaments n'est possible qu'après un examen ophtalmologique et les recherches menées pour diagnostiquer la maladie sous-jacente.

Chirurgical

En cas de maladie modérée ou bénigne causant une chimose (conjonctivite, blépharite, allergies), le traitement est le plus souvent effectué à la maison à l'aide de méthodes conservatrices. Avec la menace de complications, il est possible de placer des patients à l'hôpital.

Cependant, il existe un certain nombre de conditions dans lesquelles la chirurgie est le seul moyen d'éliminer les symptômes de manière urgente. Il peut s'agir de tumeurs dans la région de l'orbite, d'exophtalmie, de développement d'orge interne (meybomit), d'abcès de paupière et de certaines autres pathologies.

Tout sur l'onguent à la tétracycline est écrit dans cet article.

Médecine populaire

Il est possible de traiter l'inflammation conjonctivale avec des recettes de «grand-mère» uniquement en complément d'un traitement médicamenteux, au tout début ou au cours de la période de rééducation:

  • Lotions de l'infusion de racines d'Althea (3 cuillères à soupe. 200 ml d'eau), préparées pendant 8 heures;
  • Une décoction de baies de rose sauvage (2 c. À thé par 200 ml d'eau) est préparée par ébullition pendant 5 minutes. et insistant pour 0,5 h, après quoi, préparez une lotion;
  • La cerise douce est un excellent remède pour le traitement de l'inflammation des yeux. Il est pris par voie orale, lavé avec du jus dilué et des lotions fraîchement préparées;
  • Des gouttes de miel (1 c. À thé de miel pour 0,5 litre d'eau distillée) sont instillées dans les yeux, 1 goutte deux fois par jour;
  • Lotions d'infusion de camomille, préparées comme suit: versé un verre d'eau bouillante 1 c. l la camomille bouillir dans un bain-marie porter à ébullition, puis insister et utiliser aux fins prévues.

Tout remède populaire utilisé pour le traitement des pathologies des yeux, doit être convenu avec le médecin. Même les préparations les plus inoffensives peuvent contenir des composants allergènes pouvant causer encore plus d’irritations.

Prévention

Afin de prévenir le développement de la chimose, il est nécessaire de suivre quelques recommandations simples qui peuvent assurer la fonctionnalité des yeux et augmenter leur résistance aux infections oculaires:

  • Avec une charge visuelle accrue, faites des pauses périodiques toutes les heures. À ce stade, vous devriez vous reposer les yeux et effectuer plusieurs exercices simples qui aident à stimuler le métabolisme dans les tissus;
  • Dormez au moins 8 heures par jour et veillez à ce qu'il soit de bonne qualité: sans interruption, dans un lit confortable, dans une pièce ventilée, munie de rideaux épais;
  • Surveiller la présence dans le régime alimentaire d'une quantité suffisante de produits contenant des vitamines pour les yeux: carottes, épinards, persil, myrtilles, brocolis, chocolat noir, œufs, oignons et ail;
  • Si nécessaire, utilisez des complexes de vitamines pour les yeux;
  • Suivez un mode de vie sain, puisque la part du lion des maladies oculaires apparaît avec l’âge face à la progression des pathologies somatiques chroniques.

La perception visuelle est un facteur très important de la vie humaine et la prévention a le pouvoir de prévenir la plupart des pathologies oculaires. Le simple fait de prendre en compte le niveau d'immunité au fil du temps aura un effet bénéfique sur l'acuité visuelle.

Vidéo

Conclusions

La chimose, ou œdème de la membrane conjonctive, est un symptôme de diverses maladies oculaires, à la fois infectieuses et systémiques. De plus, l'intensité du déroulement d'une pathologie particulière peut être complètement différente.

Ce n’est qu’un ophtalmologiste qui peut diagnostiquer la cause de la chimose. Il est donc non seulement inutile, mais aussi dangereux de s’auto-traiter quand un signe pathogène apparaît. Après tout, toute maladie est mieux traitée à un stade précoce et seul un spécialiste qualifié peut déterminer de manière compétente la stratégie de traitement.

Qu'est-ce que la chimiose conjonctivale et comment la traiter?

Un gonflement grave de l'œil conjonctival est appelé chimiose conjonctivale.

Cette couche protectrice externe subit toujours les charges maximales et les effets de divers facteurs irritants, dont certains peuvent conduire au développement de processus infectieux et inflammatoires.

Mais parfois, ces maladies pour diverses raisons ne peuvent pas être guéries à temps, ce qui entraîne une inflammation sévère et le développement de la chimiose.

Quelle est la chimiose conjonctivale?

Ce n'est pas un milieu homogène, mais une couche constituée de tissus bulbaire et tarsien. La partie tarsienne est bien ajustée au globe oculaire et est fixée dessus.

Le tissu bulbaire ne s'ajuste pas complètement et, entre lui et la surface de l'œil, il reste des zones creuses, de sorte que la partie bulbaire de la membrane peut même légèrement dépasser du globe oculaire.

Ces deux éléments sont un repli de transition interconnecté et, si la conjonctive est affectée, le processus inflammatoire principal a lieu dans cette zone, car les solutions médicamenteuses topiques sous forme de gouttelettes y vont mal.

En même temps, les processus pathologiques provoqués par la microflore pathogène sont, dans ces replis, protégés de ces médicaments.

La différence d'œdème pathologique faible réside dans le fait que, dans le second cas, la pathologie s'accompagne également de graves perturbations du système circulatoire de la conjonctive.

En conséquence, l'œdème devient si intense qu'une membrane conjonctivale peut dépasser de la fissure palpébrale.

Causes de la maladie

  • frappé sur la membrane conjonctivale de produits chimiques et frappé dans les yeux de corps étrangers;
  • conjonctivite, phlegmon, orge et autres maladies infectieuses provoquant des processus inflammatoires;
  • l'apparition dans la région bulbaire de tumeurs et de néoplasmes;
  • fluides stagnants dans et sous la conjonctive;
  • contact constant avec des produits chimiques et des réactifs (par exemple, lors de travaux dans des usines de produits chimiques);
  • utilisation pour le traitement de médicaments aux composants desquels le patient peut être hypersensible;
  • climat sec;
  • poussière dans les yeux.

Dans les formes sévères de conjonctivite, la chimiose est une complication tout à fait attendue causée par l'accumulation d'un grand nombre de microorganismes pathogènes sur la membrane conjonctivale.

Dans le même temps, la lésion peut se propager à la fois à certaines parties de la conjonctive et à toute sa surface, ce qui peut entraîner l'impossibilité de fermer complètement les paupières en raison de la protrusion de la conjonctive.

En règle générale, la pathologie est caractérisée par un développement unilatéral, mais les processus douloureux s'étendent souvent au deuxième organe de la vision.

Symptomatologie

Mais au fil du temps, la pathologie se fait sentir comme:

  • sensation de brûlure, des démangeaisons et des crampes dans les yeux;
  • écoulement abondant et purulent des organes visuels affectés;
  • les poches couvrent la conjonctive jusqu'aux paupières, dont la fermeture peut causer une douleur intense;
  • apparition devant les yeux du voile ou de la brumisation.

Dans tous les cas, une personne atteinte de chimiose diminue fortement l’acuité visuelle, mais de tels processus sont réversibles si le traitement est commencé à l’heure.

Sinon, des processus destructifs commencent à se développer dans les tissus de l’œil même, au cours desquels la vision risque de ne pas récupérer ou de ne revenir que partiellement.

Méthodes de traitement

Des médicaments

  1. Avec le développement de la chimose sur fond de réactions allergiques, des médicaments antihistaminiques et vasoconstricteurs peuvent être utilisés, mais ils ne seront efficaces qu’avec l’exclusion préalable des contacts conjonctivaux avec des allergènes.
  2. Si la maladie se développe suite à une infection virale, il convient d'utiliser des médicaments antiviraux tels que le cyclover, l'interféron, le demi-dan ou l'indoxuridine.
    L'efficacité maximale de ces médicaments se manifeste dès les premiers jours de traitement.
  3. Antibiotiques (phloxal, okamycine, tobramycine, gentamicine).
    Ces outils sont pertinents en cas de lésions de la muqueuse avec des bactéries pathogènes.
    En fonction de la gravité de la pathologie et de l'agent pathogène, diverses combinaisons de ces agents peuvent être utilisées à différentes doses.

Méthodes chirurgicales

Des chimoses sévères et modérées ne peuvent parfois pas être traitées exclusivement avec des médicaments, une intervention chirurgicale est donc nécessaire.

  • abcès du siècle;
  • tumeurs orbitales;
  • l'apparition d'orge de l'intérieur du siècle;
  • exophtalmie.

Dans de tels cas, le tissu affecté est excisé et retiré.

Remèdes populaires

Les méthodes médicales peuvent également être combinées aux méthodes de traitement traditionnelles, parmi lesquelles les plus efficaces peuvent être:

  1. Lotions à base de racines d'Althea.
    Dans 200 grammes d'eau bouillie (mais pas chaude), on prélève 3 cuillères à soupe de la plante pendant 8 heures.
    Dans le produit fini, faire tremper de la gaze ou des cotons-tiges et les appliquer 3 à 4 fois par jour sur les yeux.
  2. Une cuillère à café de miel est diluée dans 0,5 litre d'eau embouteillée ou bouillie.
    Ces gouttes deux fois par jour, instillées une goutte dans chaque œil.
  3. Deux cuillères à thé de cynorrhodons séchées bouillent dans 200 grammes d’eau pendant cinq minutes et refroidissent pendant 30 minutes.
    Cet outil est utilisé trois fois par jour pour les lotions.
  4. Un verre d'eau bouillante versez une cuillère à soupe de camomille sèche de la pharmacie et portez à ébullition dans un bain-marie.
    Dans l'outil refroidi, faites tremper un chiffon ou une gaze 3 à 5 fois par jour et appliquez-le sur les organes touchés pendant 5 à 7 minutes.

Mais en coordination avec le médecin traitant, ces méthodes peuvent être utilisées en complément.

Complications possibles

Si la chimiose n'est pas éliminée à temps, les processus inflammatoires et œdémateux peuvent se propager à la cornée.

Cela conduira à la kératite (inflammation de la cornée), mais contrairement aux tissus conjonctivaux plus «résistants», qui sont également capables de récupérer, la cornée ne dispose pas de mécanismes de protection externe et de régénération fiables.

En conséquence, la chimiothérapie en cours peut entraîner une perte de la vision complète ou grave, mais irrémédiable.

Prévention

La prévention de la chimose implique la mise en œuvre de règles simples visant à protéger contre les sources d'infection externes et à stimuler le système immunitaire des organes de la vision.

Avec un tel besoin, il est nécessaire de faire une petite pause toutes les heures, ce qui est préférable de consacrer à la gymnastique pour les yeux.

Il est également important d'éliminer le manque de sommeil, car la conjonctive qui n'est pas reposée du jour au lendemain ne peut pas protéger les tissus oculaires.

Pour renforcer la gaine conjonctivale elle-même, des aliments tels que le chocolat noir, les carottes, l'ail et les oignons, les épinards, les myrtilles et une grande quantité de légumes verts doivent être inclus dans le régime alimentaire.

Pour un effet de renforcement supplémentaire tous les quelques mois, vous pouvez utiliser des complexes spéciaux de vitamines ophtalmiques et générales.

Vidéo utile

Cette vidéo couvre les maladies des yeux, leurs symptômes et leur traitement:

La chimiose conjonctivale ne peut être guérie d'elle-même. Cette maladie évolue rapidement et peut avoir des conséquences graves.

Par conséquent, en présence de fortes suppurations, d'une rougeur des yeux et de sensations douloureuses caractéristiques de cette pathologie, il est nécessaire de se tourner immédiatement vers des spécialistes.

Œdème ou chimose conjonctival: causes et traitement

La chimose conjonctivale est un gonflement prononcé de la membrane muqueuse de l'œil, qui protège les organes de la vision contre les facteurs environnementaux défavorables (saleté, poussière, objets étrangers). La conjonctive a également pour fonction de nourrir les tissus du globe oculaire pour l'empêcher de se dessécher. Si les capacités de protection de la membrane muqueuse de l’œil sont violées pour diverses raisons, le risque de développer une chimose de la conjonctive augmente. La maladie débute par l'apparition d'un œdème, d'une rougeur, d'une hémorragie de la membrane oculaire. La boursouflure peut atteindre une grande taille, d'abord en s'étendant à la cornée, puis en obligeant l'organe de la vision à sortir de la fissure palpébrale.

Raisons

La membrane conjonctivale est un tissu stratifié constitué de la partie tarsienne bien ajustée au globe oculaire et de la partie bulbaire qui ne s'appuie pas étroitement. Les deux tissus sont reliés entre eux par un pli de transition. Entre le bulbe et l'oeil, il y a des cavités, donc ça monte un peu. Le principal processus inflammatoire en cas de lésion de la conjonctive se produit dans le repli entre les tissus tarsien et bulbaire, car les tissus oculaires médicaux y pénètrent mal et les microbes en sont protégés.

Les principales raisons menant à un gonflement prononcé de la conjonctive sont:

  • l'utilisation de certains médicaments;
  • œdème des paupières;
  • l'orge;
  • inflammation conjonctivale;
  • yeux de phlegmon;
  • congestion des organes de vision;
  • climat excessivement sec et poussiéreux à l'extérieur ou à l'intérieur;
  • microtraumas oculaires;
  • l'impact sur la membrane muqueuse des éléments agressifs qui composent les substances de nettoyage et de lavage;
  • tumeurs de nature différente, localisées dans la région bulbaire;
  • travailler dans des industries dangereuses, où les gens sont constamment en contact avec des produits chimiques nocifs.

Si la chimiose devient une conséquence d'une conjonctivite grave, des écoulements purulents et des agents bactériens s'accumulent sous la membrane œdémateuse, entraînant une ulcération de la cornée. Cette forme de la maladie nécessite un traitement long et puissant.

La chimose n'est le plus souvent observée que dans un œil, mais dans certains cas, une forme bilatérale de la maladie est également possible, ce qui complique considérablement le processus de traitement. Chez la personne en même temps, il y a des sensations douloureuses prononcées et la vision est constamment floue.

Symptomatologie

Au début de la maladie, il est presque impossible d'établir une chimose, car le processus inflammatoire est encore modéré, et l'écoulement purulent commence seulement à s'accumuler entre l'œil et la conjonctive.

Mais avec le temps, si elle n'est pas traitée, la maladie se fait sentir les signes suivants:

  • yeux qui piquent;
  • douleur et brûlure;
  • gonflement de la conjonctive (d'abord petit, puis la membrane muqueuse commence à se gonfler au-delà des limites de l'œil);
  • écoulement purulent de l'organe de la vision affecté;
  • l'apparition de brouillard ou de voile devant les yeux;
  • la fermeture des paupières provoque une douleur intense;
  • vision floue.

La conjonctive connaît toujours des charges maximales et souffre des effets de facteurs environnementaux défavorables pouvant déclencher le développement de processus inflammatoires et infectieux. Si vous ne faites pas attention aux rougeurs, un léger gonflement de la membrane muqueuse de l'œil, ne traitez pas la conjonctivite, cela peut provoquer l'apparition d'une chimose, et parfois parfois d'une forme sévère. Les processus destructifs commencent à progresser, à la suite desquels la vision risque de ne pas récupérer après ou, au mieux, de ne revenir que partiellement.

Diagnostics

Mais pour choisir la bonne tactique de traitement, un ophtalmologiste devra interroger le patient et lui prescrire les études suivantes:

  1. Ophtalmoscopie.
  2. Biomicroscopie.
  3. Définition de l'acuité visuelle (visométrie).
  4. L'étude des raclures de la conjonctive pour identifier l'agent infectieux.

Après avoir étudié le tableau clinique complet, le médecin décide du choix du traitement.

Thérapie

Pour le traitement de la chimose conjonctivale, il est nécessaire de consulter un ophtalmologiste. Il choisira un traitement individuel, qui comprend des onguents, des pilules et des gouttes pour les yeux. Le choix des médicaments dépend des causes de la chimose.

Un traitement médicamenteux est prescrit en fonction de l'étiologie de la maladie. Si l'œdème de la conjonctive est causé par une exposition à des allergènes, le traitement est effectué à l'aide de médicaments antiallergiques et vasoconstricteurs (il faut d'abord établir que la personne est allergique et éliminer l'allergène). Les antihistaminiques incluent Tavegil, Claritin.

Si la chimiose de la conjonctive se développe après une blépharoplastie, le traitement est prescrit de la même manière que pendant le développement de la maladie à la suite d'une exposition à une infection virale, bactérienne.

Des médicaments antiviraux sont prescrits, notamment l’indoxuridine, l’interféron, l’acyclovir et le Poludan. Ces médicaments sont particulièrement efficaces au tout début du développement de la maladie.

Les médicaments antibactériens Okamitsin, Gentamicin, Floksal, Tobramycin ont un bon effet. Ils agissent très bien lorsque les bactéries sont endommagées par la membrane muqueuse.

Quand une intervention chirurgicale est-elle nécessaire?

En présence de chimose, la gravité sévère de la conjonctive est souvent impossible à guérir uniquement à l'aide de médicaments; des techniques chirurgicales sont donc utilisées pour éliminer la pathologie au cours de laquelle le tissu oculaire affecté est excisé. Les contre-indications à la chirurgie sont:

  • orge à l'intérieur du siècle;
  • gonflement de l'oeil;
  • abcès des paupières;
  • exophtalmie.

Dans d'autres cas, en l'absence de contre-indications, les tissus enflammés de la membrane muqueuse de l'œil sont enlevés.

Remèdes populaires

En plus des médicaments, des médecines douces peuvent être utilisées pour traiter la chimose de la conjonctive, mais uniquement après consultation de votre médecin.

Le tableau montre les recettes populaires les plus populaires et les plus efficaces pour l'élimination du gonflement conjonctival.

Prévention

Pour prévenir la chimose, vous devez respecter un certain nombre de règles simples en matière d'hygiène des yeux.

Ils se résument à ce qui suit:

  • Les organes de vision doivent être protégés de la poussière, de la saleté, des objets étrangers, de l’exposition excessive au soleil, des microtraumatismes.
  • Ne restez pas trop longtemps devant le téléviseur ou l’écran d’ordinateur, les yeux trop sollicités.
  • Si vous devez travailler constamment à l'ordinateur, vous devez faire une pause toutes les demi-heures et effectuer une petite gymnastique pour les yeux (clignez intensément des yeux pendant environ 30 secondes, tournez les yeux dans toutes les directions). Pendant ce temps, la conjonctive se détendra et le liquide lacrymal, pour l'humidifier, éliminera les corps étrangers de l'œil.
  • Il est nécessaire de dormir suffisamment, sinon la membrane muqueuse de l’œil qui ne s’est pas rétablie pendant la nuit ne pourra pas le protéger correctement des effets agressifs de l’environnement.
  • Pour renforcer les yeux, vous devez manger du chocolat noir, des bleuets, des légumes verts, des carottes, des oignons et de l'ail.
  • Il serait bon de prendre régulièrement des traitements préventifs de vitamines avec des gouttes pour les yeux et des vitamines pour les yeux sous forme de comprimés.

La chimiose conjonctivale est une maladie inflammatoire grave de l’œil qui doit être diagnostiquée et traitée à temps. Si tel n'est pas le cas, la pathologie peut avoir des conséquences graves, notamment une inflammation de la cornée (kératite) et une perte de vision partielle ou totale.

Hemoz: qu'est-ce que l'œdème conjonctival?

L'œdème chimio-conjonctival, dans lequel la surface de l'œil dans la zone de la sclérotique augmente de façon marquée, peut changer de couleur et de douleur. Cette pathologie apparaît dans le contexte de nombreuses maladies des yeux. Seul un médecin peut déterminer la cause exacte. Par conséquent, l'auto-traitement est inacceptable dans ce cas. Les situations dans lesquelles la chimiose est fréquente et sujette à un traitement prolongé sont particulièrement dangereuses. Qu'est-ce qui peut causer ce gonflement des yeux et comment faire face à la maladie? A compris MedAboutMe.

Symptômes de la chimose - œdème de la conjonctive

En règle générale, la chimose est assez prononcée, un tel œdème renvoie à des affections aiguës et il est tout simplement impossible de le confondre avec d’autres pathologies. Cependant, dans certains cas, au stade initial, il ne gêne pratiquement pas le patient, et seul un ophtalmologiste peut constater une inflammation croissante.

En règle générale, le processus ne capture qu'une partie de la conjonctive. Le plus souvent, la zone bulbaire de la coquille - celle qui se trouve sur le globe oculaire lui-même - en souffre. Mais dans un état négligé, la chimose peut se propager à la conjonctive entière, y compris pour toujours, affectant les deux yeux.

L'inflammation provoque un fluide qui s'accumule entre les couches de la conjonctive. L'œdème des yeux s'accompagne d'un changement de couleur de la sclérotique - ils acquièrent une teinte jaunâtre caractéristique sur laquelle se détachent souvent des vaisseaux sanguins. Une personne atteinte de chimose se plaint de tels symptômes:

  • Il est difficile de cligner des yeux, fermez les yeux.
  • Sensation d'un corps étranger dans les yeux.
  • La douleur
  • Démangeaisons
  • Rez.
  • Sensation de brûlure.
  • Déchirer

Si l'inflammation n'est pas traitée correctement, cela va empirer. La complication la plus courante est le développement d’une infection bactérienne. Dans ce cas, l'œil commence à s'infecter et la douleur augmente. Une personne peut se plaindre de déficience visuelle (sensation du voile devant ses yeux) et de photophobie.

Conjonctivite et autres causes d'œdème

La conjonctivite est la cause la plus courante de chimiose. Dans ce cas, l'œdème ne s'atténue pas pendant longtemps, la personne est tourmentée par de fortes crevasses à l'oeil. Si la maladie est causée par une bactérie ou un champignon, l’inflammation sera accompagnée de fortes sécrétions - les yeux s’enduisant et, après le sommeil, il se peut que la peau ne s’ouvre pas du tout sans lavis.

Dans ce cas, la chimose peut avoir une nature différente. Les causes de l'œdème conjonctival sont:

  • Orge (formation d'abcès dans différentes parties du siècle).
  • Abcès du siècle (inflammation infiltrante-purulente).
  • Blépharite (inflammation du bord des paupières, avec rougeur visible dans la zone des cils). La maladie est souvent provoquée par les acariens des glandes sébacées de la famille Demodex.
  • Cellulite orbitale (lésion purulente-inflammatoire de la rétine orbitale).
  • Les brûlures, y compris la cause de l'œdème, peuvent être une exposition au rayonnement ultraviolet ou à des produits chimiques.
  • Blessures aux yeux, corps étranger.

Parfois, il existe des causes plus graves d'œdème conjonctival. La chimiose peut donc être le signe de telles pathologies:

  • Maladies endocriniennes.
  • Les tumeurs.
  • Exophtalmie (déplacement du globe oculaire d'étiologie différente).
  • Pathologie cérébrale
  • Pathologies vasculaires, tout d’abord, la stase veineuse.
  • Tuberculose de la peau.

Si la chimiose est causée par de telles maladies, l'inflammation sera longue et le traitement local sera inefficace.

Hemoz avec des allergies

L'œdème de la conjonctive est souvent causé par diverses réactions allergiques. Dans ces cas, la chimose se développe assez rapidement, une inflammation parfois prononcée, qui ne ferme pas les yeux, se produit littéralement en quelques minutes. Dans le même temps, il peut tout aussi bien se résorber: il suffit qu’une personne prenne un antihistaminique ou élimine le contact avec l’allergène.

Le gonflement le plus dangereux est que l'œil commence à démanger sérieusement et qu'une personne peut endommager la cornée enflammée. Et déjà, la blessure entraînera d’autres complications, notamment l’infection.

L'œdème oculaire se manifeste comme dans les allergies de contact (lorsque la substance pénètre directement dans l'œil) et entre autres symptômes lors d'une réaction allergique générale. Dans le second cas, la chimose affecte nécessairement deux yeux, elle se produit également chez l'homme:

  • Déchirure grave.
  • Rhinite allergique.
  • Éternuement

Gonflement des muqueuses des voies respiratoires, parfois avec des difficultés respiratoires marquées.
Ces symptômes peuvent conduire à:

  • Usines de pollen.
  • La poussière.
  • Produits chimiques ménagers.
  • Poudre à laver.
  • Animaux en laine.
  • Nourriture
  • Parfumerie.

Les allergies de contact ne peuvent affecter qu'un œil. Parmi les allergènes à l'origine de la réaction locale, on trouve les médicaments les plus courants (gouttes et gels pour les yeux) et les cosmétiques.

Gonflement des yeux

Si le gonflement des yeux est provoqué par une réaction allergique, divers antihistaminiques constitueront la base du traitement. Parfois, la chimose est l’un des premiers signes d’une réaction allergique grave - angioedème ou anaphylaxie. Par conséquent, si, avec des yeux irritants et enflammés, il y a difficulté à respirer et une détérioration générale du bien-être, la personne doit recevoir une aide qualifiée dès que possible. Les allergies graves peuvent être fatales, aussi une injection d'adrénaline (épinéphrine) est-elle faite à la personne blessée en cas d'urgence. Les personnes allergiques ayant subi un choc anaphylactique dans l’histoire des médecins recommandent de porter un épipen, un «stylo» spécial avec lequel vous pouvez vous faire une injection.

Si le gonflement des yeux est causé par d'autres problèmes, la personne doit absolument consulter un ophtalmologiste et être examinée. Même une infection commune qui se guérit facilement au stade initial, sans traitement, entraîne avec le temps des conséquences graves. La conjonctive peut être gravement endommagée, le processus inflammatoire va jusqu'à la cornée, ce qui affectera l'acuité visuelle, provoquera une douleur constante et une récurrence de la chimose.

A l'examen, un ophtalmologiste exclut tout d'abord les pathologies dangereuses - abcès, tumeurs, maladies endocriniennes ou cardiovasculaires. Avec un diagnostic sévère, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Si la chimiose est le symptôme d'une maladie systémique, le patient est dirigé vers un spécialiste.

Dans les autres cas, les médicaments suivants sont prescrits:

  • Si la cause de l'œdème est un traumatisme, des analgésiques et des corticostéroïdes, médicaments qui favorisent la guérison rapide des tissus et soulagent l'inflammation, seront prescrits au patient.
  • La conjonctivite virale est traitée principalement de manière symptomatique. Parmi les médicaments antiviraux peuvent être prescrits pommade sur la base de l'acyclovir, l'interféron alpha et plus. Les corticostéroïdes sont utilisés avec prudence, car ils aggravent l'évolution de la maladie lors d'une infection par l'herpès.
  • Les dommages bactériens nécessitent un traitement antibiotique. En règle générale, l'ophtalmologiste prescrit des préparations topiques. Les gouttes antibactériennes sont également recommandées à titre de prophylaxie pour d'autres lésions oculaires. Ils sont utilisés uniquement sur ordonnance d'un médecin et selon un calendrier strict, l'arrêt du traitement sans autorisation, une augmentation ou une diminution de la dose du médicament peuvent entraîner de graves problèmes de santé.

En Savoir Plus Sur La Vision