Comment tourner la paupière

L'inflammation

Les corps étrangers, c'est-à-dire diverses petites particules qui tombent sur la cornée et la conjonctive du milieu extérieur peuvent provoquer une inflammation de l'œil. Naturellement, l’œil essaie de se débarrasser seul du corps étranger, ce qui est à l’origine d’un déchirement important, d’un rétrécissement des yeux et d’un réflexe clignotant fréquent.

Cependant, ces réactions réflexes ne permettent pas toujours d'éliminer de manière indépendante un corps étranger. Ici, il faut aider le corps le plus rapidement possible, car l’enlèvement précoce d’un corps étranger réduit les risques de blessures aux yeux.

Comment enlever un corps étranger de l'oeil?

Pour commencer, il est nécessaire de déterminer où se trouve le corps étranger, par exemple, des copeaux. Si vous clignez des yeux plusieurs fois, les sensations peuvent indiquer si c'est sous la paupière inférieure ou supérieure.

Pour inspecter la paupière inférieure (si le diagnostic de clignement n'a pas fonctionné), tirez la paupière inférieure vers le bas devant le miroir et examinez soigneusement le mucus de la paupière.

Comment inverser la paupière supérieure?

Avec la paupière supérieure est un peu plus difficile, il est donc examiné secondairement. Pour l'inspection et la détermination, la paupière supérieure doit être retournée. Pour ce faire, arrangez-vous pour un bon éclairage, tenez-vous devant le miroir, jetez la tête en arrière pour regarder le plafond, mais regardez aussi bas que possible avec les yeux. Ayant pris cette position, d'une main, saisissez doucement les cils avec vos doigts. Dans la seconde main, vous devriez avoir un bâtonnet de coton hygiénique, avec lequel vous devriez appuyer parallèlement au bord de la paupière au milieu. Ensuite, le bâton hygiénique doit tenir la paupière et, de l’autre main, tirez les cils vers le haut. Vous devez donc tourner la paupière. Lorsque la paupière est inversée, vous pouvez procéder à l'examen de la membrane muqueuse dans le miroir.

Vous pouvez également utiliser l'aide de votre voisin. Il est tout à fait possible qu'une autre personne soit plus à l'aise et plus en sécurité pour effectuer cette procédure.

Commence alors la procédure d’enlèvement d’un corps étranger. Lorsque, après avoir examiné la paupière, vous identifiez visuellement un corps étranger, retirez-le avec un bâton hygiénique matelassé ou, en son absence, avec un morceau de serviette plié avec un triangle (coin).

Si vos efforts ne sont pas couronnés de succès, vous devez contacter immédiatement la clinique la plus proche ou un ophtalmologiste. N'hésitez pas à appeler une ambulance, ne tolérez pas une douleur oculaire accrue.

Corps étranger de l'œil: que faire si quelque chose pénètre dans l'œil

Divers corps étrangers peuvent pénétrer dans les yeux. Les plus inoffensifs d'entre eux sont les cils, les moucherons, les fibres de coton, les poils, les miettes, les motes. Vous pouvez essayer de les tirer vous-même. Autre chose: des éclats de métal, des cristaux de produits chimiques, du verre, du tartre. Ici, sans un médecin ne peut tout simplement pas faire.

Yeux de corps étrangers: quel est le danger

Le tissu oculaire est très délicat et sensible. Ainsi, si le corps étranger a des bords tranchants, il peut facilement pénétrer dans la sclérotique (partie visible du globe oculaire blanche) ou la cornée (tissu transparent situé devant la pupille et l'iris), puis au centre de l'œil. Ceci est lourd de complications sérieuses, jusqu'à la perte de vision.

Cependant, non seulement les dommages mécaniques sont dangereux pour les yeux. S'il contient des cristaux d'un produit chimique (par exemple, une poudre à récurer alcaline), une brûlure chimique de la conjonctive et de la cornée peut se développer. Dans de telles situations, il est nécessaire d’agir immédiatement après l’incident, car plus la membrane muqueuse de l’œil reste longtemps en contact avec le produit chimique, plus les lésions de l’organe de la vision deviennent graves.

Les particules de métal chauffées au rouge qui se forment pendant le soudage sont encore plus dangereuses pour les yeux. Ayant pénétré dans l'œil, ils sont soudés à ses tissus. Dans ce cas, plus la taille d'une telle particule est grande, plus la brûlure thermique de la sclérotique ou de la cornée est profonde. De plus, le métal sous l'action du liquide lacrymal commence à s'oxyder, exerçant ainsi un effet toxique sur tout l'organe de la vision.

Des conséquences désagréables peuvent également résulter du fait que du sable, de la terre et des particules de poussière ont touché l’œil. Ils sont une source d’infection et peuvent provoquer une suppuration. Si, en même temps, les structures de l'organe de la vision sont endommagées (souvent du fait qu'une personne se frotte sévèrement le œil douloureux), l'infection peut pénétrer profondément dans les tissus.

Et si quelque chose entre dans les yeux

La première chose à faire est de comprendre ce qui constitue un corps étranger et s’il est implanté dans le tissu oculaire ou non. L'inspection est souhaitable pour effectuer avec les mains propres, devant un miroir sous un bon éclairage. Le corps étranger peut être caché derrière les paupières, elles doivent donc être légèrement retardées. Un signe que la particule n'est pas à la surface de l'œil, mais est incrusté dans son tissu, est la stabilité de son placement. Si un corps étranger flotte sur l'œil en clignotant, tout va bien, il n'y a pas de pénétration.

Il est possible d'éliminer de l'œil uniquement les corps étrangers flottants, cils, cils, poils, poils, fibres de tissu, moucherons et grains de sable. Dans tous les autres cas, il est souhaitable de consulter un médecin. Pour ce faire, vous pouvez contacter les centres d’urgence des hôpitaux et des cliniques ophtalmologiques. Si la vue est altérée et qu'il n'y a personne à proximité qui puisse aider à se rendre au centre médical, vous devez appeler une ambulance.

Pendant que vous attendez le médecin et que vous transportez les yeux du patient, ceux-ci doivent être recouverts (mais non resserrés) d'un pansement propre. Si l'œil sain reste ouvert, le blessé bougera avec lui. En raison de tels mouvements, le corps étranger peut pénétrer encore plus dans le globe oculaire.

Comment enlever un corps étranger de l'oeil à la maison

À la maison ou à l'extérieur, vous pouvez utiliser de l'eau et des moyens improvisés pour retirer un œil d'un corps étranger: une serviette en gaze, un morceau de tissu propre, un coton-tige, un mouchoir. Rincer la tache des yeux peut être dans la douche ou de l'eau courante sur le lavabo. Dans la rue à ces fins, une bouteille d'eau propre fera l'affaire.

S'il y a le moindre soupçon de blessure, vous ne pouvez pas rincer les yeux. Toutes les manipulations sur la purification et l'extraction d'un corps étranger doivent être effectuées par le médecin. Mais, si une substance chimique pénètre dans l'œil (elle peut aussi être sous forme solide), il est impossible d'attendre. Le lavage devrait commencer immédiatement.

Lorsque les cils ou les moucherons pénètrent dans les yeux, il est plus facile de les enlever, plutôt que de les laver. Pour ce faire, lavez-vous soigneusement les mains, humidifiez un coin du tissu ou un coton-tige avec de l'eau ou une solution antiseptique pour les yeux, ouvrez votre œil plus grand et essayez de retirer le corps étranger. Si elle se trouve sous la paupière supérieure, on ne peut pas se passer d’aide extérieure, car il faut essayer de la paupière.

Pour transformer la paupière supérieure, vous devez procéder comme suit mapipulyatsii:

  • Jette ta tête en arrière.
  • Les yeux baissés.
  • D'une main, pressez le coton-tige au milieu de la paupière supérieure, tirez le bord ciliaire de la paupière vers le haut avec l'autre main, en le tournant.

Lorsqu'il n'y a pas d'aide extérieure, vous pouvez tirer la paupière supérieure sur la paupière inférieure et attendre un peu. Peut-être que le corps étranger va tomber et peut être atteint. S'il n'est pas possible de nettoyer les yeux d'un corps étranger ou si, après son retrait, des sensations désagréables se sont produites dans les yeux, il est nécessaire de consulter un ophtalmologiste. Et immédiatement ce jour-là, il est impossible d’attendre au lendemain - une inflammation ou d’autres complications plus graves vont se produire.

Les fonctions de l'œil dont le corps étranger a été retiré (mote, cil, moucheron, sable) sont généralement restaurées dans les 24 heures. En d’autres termes, le lendemain de l’incident, le patient ne devrait pas souffrir d’une rougeur et d’un gonflement des paupières, de protéines rouges, de problèmes d’ouverture et de fermeture des yeux. Si ces symptômes apparaissent, vous devriez également consulter un médecin, car c'est ainsi que se manifeste le processus inflammatoire.

En cas d’incidents plus graves (copeaux métalliques dans les yeux, par exemple), la période de récupération dure plus longtemps. Les patients reçoivent un traitement prophylactique composé de gouttes oculaires antibactériennes et d’autres procédures spéciales.

Quoi ne pas faire

Si un corps étranger pénètre dans les yeux, il est impossible de:

  • Grimpe à l’organe de la vue avec les mains sales ou des objets sales.
  • Frotter et masser les yeux.
  • Cligner des yeux.
  • Forcez-vous à cligner des yeux.
  • Mettre dans la pommade pour les yeux ou des gouttes pour les yeux.
  • Essayer de retirer un corps étranger qui a pénétré dans le globe oculaire.
  • Utilisez des objets pointus et durs à enlever - ciseaux, pincettes, etc.
  • Appliquer des remèdes populaires.
  • Réchauffer les yeux.

Ces manipulations peuvent considérablement aggraver l'état de l'œil. Il faut toujours se rappeler que l'organe de la vision est extrêmement vulnérable.

Zubkova Olga Sergeevna, commentatrice médicale, épidémiologiste

6,825 vues totales, 3 vues aujourd'hui

Que faire, le cil est tombé sous la paupière supérieure? Recommandations pratiques: 4 méthodes

Lorsque le cil est plié et tombe sous la paupière, la situation est extrêmement désagréable. Surtout si les terminaisons nerveuses du globe oculaire sont trop sensibles - dans ce cas, la personne ressent une douleur intense et aiguë.

En passant, l’œil tente de résoudre le problème lui-même, qui se traduit par un écoulement de larmes et des clignotements fréquents. Bien sûr, parfois, cela aide, mais dans la plupart des cas, certaines mesures doivent être appliquées.

Cil sous la paupière supérieure provoque une gêne et une douleur

L'article fournit des instructions détaillées sur la façon d'obtenir le cil de sous la paupière supérieure. Nous avons sélectionné pour vous les méthodes les plus efficaces et les plus éprouvées pour résoudre le problème de vos propres mains.

Moyens efficaces

Si vous avez une bulle sur la paupière supérieure sous les cils - dans une telle situation, il est fort probable que vous ayez besoin de l'aide d'un professionnel, contactez donc votre ophtalmologiste. Et si vous êtes sûr que tous les désagréments liés aux cils tombés sous la paupière, lisez attentivement les méthodes présentées ci-dessous.

Avec le long séjour du corps étranger, l'irritation et la rougeur de l'oeil se produisent.

Méthode 1: sans déchets

Si vous n'avez pas de miroir ou de coton-tige sous la main, procédez comme suit:

  • lave tes mains;
  • en se concentrant sur l'inconfort, déterminez l'emplacement des cils;
  • faites un mouvement de glissement avec votre doigt, en essayant de déplacer les cheveux vers l'intérieur de l'œil;
  • répétez ces mouvements jusqu'à ce que les cheveux soient dans le coin intérieur;
  • tirez doucement les cheveux.

Sur la photo - le processus d'élimination des cils de la coquille avec vos propres mains.

Vous pouvez également essayer de déplacer les cheveux avec une serviette en papier. Cela devrait être fait avec soin, afin de ne pas frotter la paupière.

À propos, vous pouvez acheter de telles serviettes dans tous les supermarchés et même dans le métro - leur prix symbolique. Portez-les toujours dans votre sac à main, mais gardez-les propres.

Les lingettes cosmétiques doivent être sèches et sans odeur.

Méthode 2: utiliser les outils disponibles

Parlons maintenant de la façon de résoudre le problème en utilisant ces moyens ou d’autres moyens improvisés. Les instructions pas à pas sont présentées dans le tableau.

Essayez juste de tirer la paupière sur le côté - peut-être que ça va libérer le cil

Comment enlever la paupière supérieure

Extrait mote, flottant sur le globe oculaire ou situé à l'intérieur de la paupière supérieure de deux manières.

Tirez doucement la paupière supérieure vers le bas. Attendez un moment et relâchez la paupière. Les larmes peuvent emporter un corps étranger. Il est également possible que la paupière soit éliminée par les cils.

Une autre façon: éteignez doucement la paupière avec un bâtonnet de coton.

Pour retirer un corps étranger de la surface interne de la paupière supérieure, procédez comme suit.

Inspectez la paupière supérieure. Tirez doucement les cils supérieurs vers le haut. Demandez à la victime de regarder vers le bas et d'inspecter la surface interne de la paupière supérieure.

Dévissez la paupière. Si vous voyez une tache, demandez à la victime de fermer l'œil. Ensuite, placez une baguette en coton ou quelque chose de similaire sur la paupière supérieure. Dévissez-le sur la baguette.

Retirez délicatement le mote. Encore une fois, tirez doucement les cils vers le haut. Demandez à la victime d'ouvrir les yeux et de regarder vers le bas. Si vous remarquez une tache dans la paupière supérieure, essuyez-la délicatement avec un coin de toile de gaze humide ou un chiffon propre.

Rincer les yeux. Si la tache est toujours dans les yeux mais que vous ne la voyez pas, baissez la tête et placez vos yeux sous un filet d’eau courante propre et chaude. Déplacez votre œil dans différentes directions.

Si l'irritation persiste ou si le point est toujours dans l'oeil

  • Ferme l'oeil.
  • Couvrez-le avec plusieurs couches de gaze.
  • Collez-les avec du plâtre.
  • Aller chez le médecin, à l'hôpital, à la salle d'urgence.

Si le mot est entré profondément, le médecin anesthésie l'œil puis l'enlève avec un outil spécial. Après cela, les gouttes avec un antibiotique doivent être instillées dans l'œil toutes les 3-4 heures. Le port d'un pansement compressif peut également être prescrit pour éviter toute irritation supplémentaire de la cornée lors du clignotement.

"Comment enlever la mote de la paupière supérieure", article de la section Symptômes des maladies des yeux

Inverser la paupière supérieure avec les doigts.

Ceci est réalisé en plusieurs étapes. On demande au patient de baisser les yeux. Vous devez prendre le bord ciliaire de la paupière supérieure avec l'index et le pouce de la main droite et la tirer légèrement vers le bas et vers l'avant. À ce stade, placez le pouce sur la paupière supérieure sous le sourcil et appuyez légèrement sur la paupière. Ensuite, avec les doigts de la main droite, vous devez tirer la paupière vers le haut et vers l’avant, et avec la main gauche, appuyer le cartilage de la paupière vers le bas, c.-à-d. comme pour tourner la paupière sur le doigt de la main gauche. Dans l'étape suivante, vous devez appuyer la paupière tordue derrière le bord ciliaire avec le pouce de la main gauche sur le bord inerte supérieur de l'orbite, en le maintenant dans cette position, et examiner soigneusement la conjonctive.

La deuxième façon de tourner la paupière se fait avec un bâtonnet en verre (œil) ou une allumette enveloppée dans du coton. Toutes les étapes de l'inversion sont identiques à celles de l'inversion avec les doigts, mais en tant que levier, au lieu du pouce de la main gauche, elles utilisent un bâton et tournent la paupière supérieure dessus.

Normalement, la conjonctive des paupières et du globe oculaire est rose, lisse, humide, et des vaisseaux et des glandes y apparaissent.

Si les paupières sont gonflées ou si le patient ne peut pas ouvrir l'œil lui-même (par exemple, un enfant), un beacceptor est utilisé pour l'examen. Pour que la procédure ne soit pas douloureuse, il faut que l'enfant soit correctement réparé, faute de quoi lorsqu'il se débattra, il se blessera. Pour ce faire, la mère ou l’infirmière doit asseoir l’enfant sur ses genoux. Le dos de l’enfant est appuyé contre la mère, les jambes croisées, elle tient les jambes de l’enfant, une main appuie sur son corps et ses mains, l’autre tête serre le front. Avec une très forte anxiété, vous pouvez examiner l'enfant en décubitus dorsal, un assistant fixe son corps et ses membres, l'autre - la tête.

L'inspection à l'aide du récepteur de balise est effectuée comme suit: le bicapacteur est pris dans la main droite, la paupière supérieure derrière le bord ciliaire est légèrement tirée vers le bas et en avant par les doigts de la main gauche, le bicuspider est inséré sous celle-ci et la paupière est soulevée avec elle. Si la procédure est douloureuse (en cas de gonflement de la paupière, de traumatisme), il est possible de réaliser une anesthésie préliminaire en faisant tomber 1-2 gouttes d'une solution de dikaïne à 0,5-1% dans le sac conjonctival.

Parfois, une paupière supérieure ne suffit pas, puis utilisez le deuxième récipient sur la paupière inférieure. Cela devrait être fait avec soin - donc. de sorte que les lifteurs du siècle ne touchent que la paupière, pas le globe oculaire.

En cas de pathologie conjonctivale, son examen permet de détecter un œdème, une hyperémie, un écoulement muqueux purulent ou séreux dans la cavité conjonctivale.

L'injection de vaisseaux oculaires (hyperémie du globe oculaire) est un signe important et diagnostique d'un certain nombre de maladies. Il peut être conjonctival (surface) et ciliaire (profond, péricornéen). L'agent de santé moyen devrait pouvoir les distinguer, l'injection conjonctivale étant un signe d'inflammation de la cornée, de l'iris et du corps ciliaire. Les signes de l’injection conjonctivale sont les suivants: la conjonctive du globe oculaire est rouge vif et autour de la cornée, cette rougeur s’estompe quelque peu. Des vaisseaux dilatés séparés de la conjonctive sont visibles. Si vous mettez un doigt sur le bord de la paupière et utilisez-le pour déplacer la conjonctive sur le globe oculaire. Ce réseau de vaisseaux se déplace avec la conjonctive. Les signes d'une injection ciliaire, qui sont causés par l'expansion des vaisseaux du réseau en boucle marginale autour du limbe, sont les suivants: il a l'apparence d'une corolle rose pourpre autour de la cornée, les vaisseaux individuels n'y sont pas visibles, il ne se déplace pas avec la conjonctive. Une injection ciliaire est un formidable signe d'inflammation des structures oculaires telles que la cornée, l'iris ou le corps ciliaire.

Les aides d’allaitement doivent pouvoir prélever un écouvillon sur la conjonctive des paupières. Cela est nécessaire pour identifier la flore de la cavité conjonctivale et déterminer sa sensibilité aux antibiotiques. Pour effectuer un trait, une boucle spéciale de fil fin est soudée à l'extrémité du support ou, en l'absence de boucle, d'un bâtonnet en verre. Un frottis est prélevé sur la conjonctive non traitée de la voûte inférieure avant le lavage et l’instillation de préparations antibactériennes dans le sac conjonctival. Avant de prendre une boucle de maculage (bâtonnet), on calcine sur un brûleur à alcool et on refroidit légèrement à l'air afin de ne pas brûler la conjonctive, puis cette boucle est réalisée sur la conjonctive dans la région de la voûte plantaire inférieure. Pour ce faire, utilisez les doigts de la main gauche pour abaisser la paupière inférieure, manipulez la boucle avec la main droite. S'il y a une décharge dans la cavité conjonctivale, essayez de saisir sa pièce par une boucle. Le frottis est appliqué avec une fine couche sur une lame de verre stérile, séché. Ensuite, la boucle contenant le contenu de la cavité conjonctivale est immergée dans un tube à essai avec un milieu nutritif. Le frottis et l'ensemencement sont envoyés au laboratoire de recherche avec la direction jointe, qui indique le nombre, le temps nécessaire pour le frottis, le nom du patient, le lieu d'où le frottis est envoyé (département, cabinet d'œil, etc.), quel œil est examiné et le diagnostic souhaité (par exemple, conjonctivite). Les résultats de l’étude permettront le diagnostic et le traitement corrects du patient. Après avoir examiné la conjonctive, ils procèdent à l'examen de la partie antérieure du globe oculaire. Ceci est fait par la méthode de l'éclairage latéral (focal). L'étude est menée dans une pièce sombre. Pour l'éclairage vif, on utilise des lampes qui permettent de rejeter de manière directionnelle un faisceau de lumière. Le patient est assis à la droite de la table, à sa gauche une lampe est placée sur la table de sorte qu'un faisceau de lumière tombe sur le visage du patient de côté et de face. De plus, la luminosité de la lumière peut être créée en la focalisant avec une lentille provenant d'un ensemble d'ophtalmoscopes. L'ensemble comprend 2 lentilles (13 et 20 dioptries), dont le pouvoir de réfraction est indiqué sur le manche. Dans l’étude, le travailleur médical moyen s’assied devant le patient, le coude de la main droite doit reposer sur la table et les genoux doivent se trouver du côté droit des genoux du patient. Avec l'index et le pouce de sa main droite, il prend l'objectif dans 13 dioptries. Avec la main gauche, vous pouvez légèrement tourner la tête du patient afin que la lumière de la lampe tombe exactement sur l'œil examiné. La lentille est installée entre l'œil et la lampe afin que la lumière soit focalisée sur la partie de l'œil actuellement examinée. Pour agrandir l'image de l'œil du patient, vous pouvez utiliser une loupe binoculaire. Appliquer et méthode d'inspection combinée. Pour ce faire, vu de l'éclairage latéral décrit ci-dessus, prenez en plus de sa main gauche une loupe de 20 dioptries, placez-la devant l'œil du patient et examinez l'œil à travers l'objectif. Ces méthodes vous permettent d’examiner la cornée, l’iris, la pupille et, dans sa lumière, une lentille.

Lors de l'inspection de la cornée, il convient d'évaluer sa taille, sa forme et sa transparence. Normalement, la cornée a un diamètre de 9 mm chez le nouveau-né et de 11 mm chez l'adulte, elle est transparente, réfléchit la lumière comme un miroir, scintille, sa forme est uniformément convexe, sphérique, elle ne contient pas de vaisseaux; en présence de modifications pathologiques, la cornée ou ses différentes zones deviennent ternes et opaques et des vaisseaux y apparaissent. Si ces modifications sont cicatricielles, alors il n'y a pas de rougeur autour de la cornée, les yeux n'arrosent pas, le patient tolère bien la lumière. Si les modifications de la cornée sont inflammatoires, le patient ressent de la douleur, ne peut pas regarder la lumière, ses yeux pleurent, il y a une injection ciliaire autour du limbe. La présence d'une inflammation nécessite la fourniture de premiers secours d'urgence. Souvent, lors d’une inflammation ou d’une lésion de la cornée, il se produit un défaut dans l’épithélium, qui peut être détecté à l’aide d’un colorant d’une solution fluorescente à 1%. Une goutte de solution est instillée dans le sac conjonctival. Ensuite, il est lavé avec une solution de furatsiline 1: 5000. La peinture est lavée des zones de la cornée recouverte d'épithélium et ne laisse aucune trace. Dans le même endroit où il n'y a pas d'épithélium, la peinture reste et ces zones sont peintes en vert.

Lors de l'évaluation de l'état de la cornée est très important de déterminer sa sensibilité. À cet effet, un mince bout de coton hydrophile touche la cornée d'un œil, de l'autre œil. Si la sensibilité de la cornée est préservée, un réflexe de protection apparaît (fermeture des paupières, traction de la tête), sinon le patient ne ressent rien.

Après la cornée, ils inspectent la chambre antérieure de l'œil, évaluent la profondeur, l'uniformité et la transparence de l'humeur aqueuse. En cas de pathologie dans l'humidité de la chambre antérieure, du pus peut apparaître - hypopyon ou sang - hyphéma.

À l'examen, l'iris détermine sa couleur, son motif et son état du bord pupillaire. Des défauts de colobome congénitaux ou acquis peuvent être détectés dans l'iris, par exemple après une opération au globe oculaire, des larmes après une blessure, des larmes de l'iris; après des inflammations - fusion de l'iris avec la cornée: les commissures frontales de l'iris (synéchies avant) ou le cristallin les commissures arrière de l'iris (synéchies arrière).

La pupille a normalement une forme uniformément arrondie, la même taille dans les yeux droit et gauche. Lorsque la pupille frappe l'œil, la pupille se rétrécit lorsqu'une réaction directe de la pupille à la lumière, ainsi que lorsque le deuxième œil est éclairé - une réaction amicale de la pupille à la lumière. La dilatation de la pupille est appelée mydriase, la constriction par le myosis, la différence dans la taille des pupilles des yeux droit et gauche est anisocorienne.

Normalement, la zone de la pupille semble être noire en éclairage latéral. Cela signifie que la lentille derrière elle est transparente. Lorsque la lentille de la cataracte devient trouble, la région de la pupille devient grise. Pour que la lentille soit clairement visible, il est préférable de dilater la pupille. Les médicaments qui développent l'élève sont appelés mydriatiques. Ceux-ci incluent des solutions de sulfate d'atropine à 1%, d'hydrobromure de scopolomine à 0,1%, de 0,25%, une solution à 1% d'hydrobromine de gomatropine, etc. Cependant, la pupille n'est dilatée que chez les patients ne souffrant pas de glaucome. Sinon, vous pouvez provoquer son attaque aiguë. Étant donné que la probabilité d'un stade caché du glaucome augmente chez les personnes de plus de 40 ans, à cet âge, l'instillation (instillation) des patients mydriatiques ne peut être effectuée qu'après avoir mesuré la pression intra-oculaire, laquelle ne devrait pas dépasser 25 mm Hg.

L'examen de l'œil en lumière transmise et l'examen du fond de l'œil (ophtalmoscopie) ne font pas partie du nombre de manipulations de base requises pour le personnel infirmier et sont donc traités dans ce manuel uniquement à des fins de familiarisation.

Examen en lumière transmise Pour examiner la transparence des moyens optiques profonds de l'oeil, un examen en lumière transmise est utilisé. Les violations de la transparence de la cornée et des sections antérieures du cristallin sont visibles lors de l'éclairage latéral de l'œil, et les violations de la transparence des parties postérieures du cristallin et du corps vitré - en lumière transmise.

Lorsque examiné en lumière transmise, le patient et l'investigateur sont dans une pièce sombre dans la même position. Comme vu des lumières latérales. La lampe d'éclairage est placée sur la table à gauche et un peu en arrière du patient afin que le visage de Kgo soit dans l'ombre. L'enfant est tenu par la mère ou l'infirmière; s'il n'ouvre pas l'œil, utilisez l'ascenseur pour ailes. La lumière de la lampe est dirigée dans l'œil du patient par un miroir concave de l'ophtalmoscope. Pour ce faire, prenez l'ophtalmoscope par la poignée avec la main droite et placez-le contre votre œil droit afin de pouvoir voir l'œil du patient à travers le trou du miroir. La lumière de l'ampoule est dirigée par le miroir de l'ophtalmoscope vers la pupille du patient. Normalement, en passant par le support optique de l'œil, elle sera réfléchie par le fond de l'œil. Une partie des rayons réfléchis à travers le trou de l'ophtalmoscope pénètre dans l'œil du médecin. Dans le même temps, le chercheur verra une lueur rose uniforme de la pupille du patient. Cette lueur s'appelle le réflexe de fundus. S'il y a une opacification dans le support optique de l'œil, la pupille ne brillera pas ou sera inégale.

Avec les supports optiques transparents, une ophtalmoscopie peut être réalisée (ceci est fait par un docteur). Vous pouvez effectuer une ophtalmoscopie avec un ophtalmoscope à miroir. Pour ce faire, après avoir reçu le réflexe du fond d'œil en lumière transmise, devant la pupille de la densité de l'œil lors de l'examen de palpation. Les yeux T +1 sont moyennement denses, T + 2 - les yeux sont très denses, T + 3 - les yeux sont durs "comme une pierre". Lorsque la pression intra-oculaire est abaissée, on distingue trois degrés d'hypotension: T_1 - l'œil est plus mou que la normale, T_2 - l'œil est mou, T_3 - l'œil est très doux, le bout des doigts ne rencontre pas la résistance de l'œil lorsque vous appuyez dessus.

La pression intra-oculaire peut être déterminée plus précisément par la méthode de tonométrie mise au point par le scientifique russe A.N. Maklakov au XIXème siècle. Cette méthode est simple et tellement précise qu'elle est toujours utilisée dans le monde entier. Pour la tonométrie de Maklakov, utilisez généralement un tonomètre de 10 g (parmi un ensemble de tonomètres). Dans cet ensemble, il y a des tonomètres pesant 5, 7,5, 10 et 15. La mesure séquentielle de la pression intra-oculaire avec ces poids est appelée élastométrie de Filatov-Kalf.

Le tonomètre de Maklakov est un cylindre en métal creux de 4 cm de haut, dont la base est élargie et muni de tampons en verre blanc laiteux d'un diamètre de 1 cm.

Dans l’ensemble, il y a un porte-stylo avec lequel le tonomètre peut être maintenu en position verticale sans l’appuyer.

La méthode de tonométrie est la suivante: la tonométrie est effectuée 3 à 5 minutes après l’anesthésie locale cornéenne locale préliminaire avec une solution de dicainum à 0,25% à 0,5% (ou une solution à 5% de novocaïne, une solution à 3% de cocaïne). Les gouttes ont été instillées dans le sac conjonctival 3 fois avec un intervalle de 1 à 2 minutes. Pendant ce temps, vous devez préparer un tensiomètre pour l’étude. Avant la mesure, les deux sites de deux cargaisons du tonomètre, de 10 g chacun, sont frottés à l'alcool. Puis séchez avec un coton-tige stérile. Sur la zone du tonomètre des deux côtés, une fine couche uniforme de peinture est constituée de 3 g de collargol, broyée dans un mélange de 50 gouttes de glycérine et 50 gouttes d’eau distillée. La peinture est appliquée à l’aide d’une baguette de verre ou est imprégnée d’un tampon encreur issu d’un ensemble de tonomètres, avec une touche sur laquelle les zones du tonomètre sont peintes. La couleur du tampon de peinture doit être jaune clair, la peinture doit être uniformément appliquée. S'il y a un excès de peinture sur le site, il convient de l'enlever à l'aide d'un coton-tige sec.

Le patient doit être étendu sur le canapé, face visible. L'infirmière est située à sa tête. La pression est mesurée au début de l'œil droit, puis de l'œil gauche en touchant la cornée alternativement sur l'une et l'autre zone de charge. La cornée de l'oeil examiné doit être strictement horizontale afin que la charge puisse être placée strictement sur son centre, pour lequel le menton du patient doit être légèrement relevé. On demande au patient de regarder le bout de l'index de sa main, au-dessus du visage. L'infirmière donne une unité de parole au patient: "Ne clignez pas des yeux, ne dirigez pas les yeux, regardez de deux yeux sur le bout du doigt." Avec sa main gauche, elle ouvre doucement ses paupières. Dans la main droite est pris le titulaire avec le tonomètre dans une position verticale. La charge est placée verticalement au centre de la cornée, sans inclinaison, le support glisse librement le long du cylindre du tonomètre jusqu’au centre. Dans le même temps, le tonomètre aplatit légèrement la cornée. La peinture est enlevée au point de contact avec la plate-forme du tonomètre, un cercle dépourvu de peinture reste sur la plate-forme. En outre, plus la pression dans l'œil est faible et plus l'œil est mou, plus la charge aplatit la cornée, plus le contact du site avec la cornée est important et plus le diamètre de l'empreinte restante sans peinture est grand. Inversement, plus la pression intra-oculaire est importante, moins la cornée s’aplatit et plus le diamètre du cercle sur la zone du tonomètre est petit. Après avoir retiré la charge de la cornée, la barre est interceptée de sorte que le tampon avec l'empreinte résultante se trouve en haut et que le tampon avec la peinture appliquée soit en bas et pour la deuxième fois avec la même charge, ils mesurent la pression exercée sur le même œil. Cela est nécessaire pour clarifier les résultats. Ensuite, le support est retiré de cette charge, la charge avec les impressions est placée dans un étui ou sur une boîte de Petri propre et un second poids de 10 g avec de la peinture préparée pour la deuxième tonométrie est pris avec le manipulateur, après deux mesures, la charge (sans retirer le support) est également placée sur la boîte de Petri. Une telle commande est nécessaire pour que, à la fin de l’étude, sachez que la charge de l’œil droit a été mesurée par la charge sans la main et la charge du bâton sur l’œil gauche. Mesurer la pression. Au furatsilin 165000, Medsetter élimine les résidus de peinture de la cornée de chaque œil. Les impressions sur la zone du tonomère doivent être claires, de forme ronde et situées au centre de la zone.

La prochaine étape consiste à mesurer le diamètre des cercles d’aplatissement. Pour ce faire, prenez une feuille de papier blanc et humidifiez-la avec un coton-tige imbibé d'alcool. Lorsque la tache d'alcool se dessèche un peu, ils tamponnent alternativement chaque tampon au début de celui-ci. Puis un autre tonomètre. Pour ce faire, le tonomètre est pris avec la main droite par le cylindre (sans toucher les pads) et fait une empreinte sur papier. Les restes de peinture des sites du tonomètre sont enlevés avec un coton-tige, des charges propres et le support sont placés dans le boîtier du tonomètre. Le papier enregistre le nom et le numéro du patient. Le temps de mesure (la pression intra-oculaire à différentes heures de la journée peut varier (notez que les empreintes ont été obtenues à partir des yeux droit et gauche (O5). La mesure du diamètre des cercles produit une mesure spéciale qui permet d'obtenir immédiatement des données en millimètres de mercure. au-dessus de l’empreinte pour qu’elle corresponde à son diamètre entre les deux lignes de l’échelle.

Sur le diamètre de gauche, il doit y avoir une ligne au-dessus de laquelle est indiquée la figure 10.0, qui correspond à la masse de la charge utilisée en tonométrie. Par cette figure. Correspondant au milieu du cercle de l’empreinte, jugez du niveau de pression reçu. Normalement, la pression intra-oculaire se situe entre 14 et 28 mm Hg. La différence de pression entre les yeux gauche et droit ne doit pas dépasser 5 mm Hg. La pression fluctue au cours de la journée (le matin après le sommeil, elle est supérieure à celle du soir) et cette différence ne doit pas dépasser 5 mm de mercure. Le changement des fluctuations quotidiennes de la pression, en particulier de son augmentation le matin, peut être un signe précoce de la pathologie de la pression intra-oculaire. Il est donc nécessaire, pour le diagnostic, de définir une mesure de la pression artérielle quotidienne le matin après le sommeil et le soir.

Chez les nourrissons et les jeunes enfants, la pression intraoculaire est examinée sous anesthésie générale. Lors des examens de masse de l'organe de la vision, un indicateur de pression intra-oculaire est utilisé, qui permet de déterminer s'il est supérieur ou inférieur au chiffre de contrôle de 26 mm Hg. Mesure prise en position assise. Le prisme en verre de l'appareil appuie sur la cornée pré-anesthésiée. Sur un prisme le cercle est mis. Si le cercle d'aplatissement est plus grand que le diamètre du cercle, la pression ne dépasse pas la limite supérieure de la norme, la pression intra-oculaire (ophtalmotonus) est moins augmentée.

En pratique clinique, la méthode de la tonographie est utilisée pour étudier la production et le débit du liquide intraoculaire. La tonographie vous permet de déterminer graphiquement l'état de l'hydrodynamique de l'œil.

Les méthodes de recherche en échographie sont largement utilisées dans la pratique ophtalmique. L'échoophtographe de périphérique vous permet de déterminer l'antéro-postérieur et les autres tailles de l'œil, ainsi que l'état de son support optique. L'échographie est utilisée pour détecter les corps étrangers dans l'œil, diagnostiquer le décollement de la rétine, les tumeurs, en particulier dans les cas où le fond d'œil est impossible à étudier en raison de l'opacification du support transparent de l'œil.

Que dois-je faire si une puce, un picot, un cil, une balance ou un autre corps étranger pénètre dans l'œil?

Le site fournit des informations de base. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la surveillance d'un médecin consciencieux.

Pourquoi un corps étranger devrait-il être retiré dès que possible?

Cligner des yeux peut être dangereux.
La réaction à une irritation mécanique de l’œil se traduit par un clignement accru des yeux ou un plissement des yeux. Dans le cas où un corps étranger serait collé à la membrane muqueuse de la paupière, le clignotement provoquerait une éraflure de l'épithélium cornéen ou de la conjonctive de l'œil. Par conséquent, ce mécanisme d'élimination des réflexes peut causer des lésions oculaires graves (érosion de la cornée, conjonctivite traumatique).

Les yeux qui louchent peuvent être nocifs.
Si l'œil se serre par réflexe, cette action peut entraîner une pénétration plus profonde du corps étranger dans la conjonctive, la membrane muqueuse de la paupière et sa fixation.

Formation de rouille autour du corps étranger métallique.
Les corps étrangers métalliques sous l’influence des larmes de sel s’oxydent rapidement. La rouille qui en résulte pénètre dans les couches profondes de la membrane muqueuse de l’œil, provoquant inflammation et douleur.

Ainsi, le retrait précoce d'un corps étranger réduit les dommages oculaires. Cependant, l'enlèvement d'un corps étranger ne devrait pas non plus causer de blessures supplémentaires.

Comment enlever les copeaux ou les cils de l'œil?

  • Tenez-vous devant un miroir dans une pièce bien éclairée.
  • Jetez votre tête en arrière autant que possible (comme si vous regardez le plafond).
  • Vos yeux en regardant autant que possible vers le bas (comme si vous essayez de regarder ses pieds).
  • Tenez doucement les cils d'une main avec vos doigts.
  • De l’autre main, pressez le coton-tige hygiénique contre le milieu du bord des paupières.
  • En tenant la paupière bâton hygiénique, il est nécessaire de tirer les cils vers le haut avec l’autre main pour retourner la paupière.
  • Ayant tourné la paupière, il est nécessaire d'examiner le mucus dans un miroir.
  1. Aide le voisin. Il est préférable de faire tourner la paupière et d’examiner le mucus par une autre personne - c’est très difficile de le faire sans habileté.
  2. Enlèvement d'un corps étranger. Après avoir examiné la paupière et identifié visuellement un corps étranger, retirez-le à l'aide d'un coton-tige hygiénique (ou d'un morceau de serviette plié d'un triangle).
  3. Si le retrait lui-même n'a pas fonctionné - dans ce cas, il est nécessaire de contacter la clinique ou l'hôpital le plus proche où se trouve un ophtalmologiste. Si la douleur oculaire ne vous permet pas d'aller voir l'ophtalmologiste vous-même, vous devriez appeler une ambulance.
  4. Le corps étranger est enlevé, mais la sensation de sa présence dans l'œil demeure. La cause probable peut être des micro-rayures apparaissant à la suite du frottement du corps étranger sur la cornée lors du clignotement ou du retrait imprécis du corps étranger. Commencez à faire couler un antibiotique dans les yeux sous forme de gouttes oculaires (tobrex, gentagut, moxicine, etc.) à la 1ère goutte 4 fois par jour pendant 4 à 7 jours. Dans ce cas, il est conseillé de demander conseil à un ophtalmologiste.

  1. se frotter les yeux
  2. forcez-vous à cligner des yeux plus souvent
  3. plisser les yeux
  4. enterrer les gouttes (dexaméthasone, albumine et autres gouttes)
  5. essayer de rincer les yeux avec de l'eau du robinet
  6. verser le miel et le jus d'aloès dans les yeux et utiliser d'autres méthodes traditionnelles

Que faire si des scories tombaient dans les yeux?

On entend par scories un corps étranger dans les yeux, une étincelle provenant d'un broyeur, d'une rectifieuse, d'une étincelle à souder et de tout autre corps en métal chaud.

L'échelle provoque une brûlure au point de contact de l'épithélium de la conjonctive ou de la cornée - elle est donc bien fixée à la surface de l'œil et son extraction indépendante est impossible.

Si la balance elle-même a été supprimée, la gravure restante doit être supprimée. Seul un ophtalmologiste peut utiliser une goutte pour la congélation locale des yeux, une aiguille stérile d'une seringue et un microscope pour retirer une brûlure causant un traumatisme minimal.

Comment tourner la paupière

Conjonctivite: types, symptômes

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Eye-Plus. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

La conjonctivite est une maladie ophtalmologique dans laquelle une conjonctive (muqueuse oculaire) souffre d'inflammation, de gonflement et d'hyperémie (rougeur sévère). Environ 30% de tous les patients en ophtalmologie consultent un médecin présentant ces symptômes. Dans la plupart des cas, ces patients sont des enfants, car ils se frottent souvent les yeux avec des mains non lavées et souffrent de maladies catarrhales. Et en fait, et dans un autre cas, des bactéries et des virus s’infiltrent dans la membrane muqueuse de l’œil. Les personnes d'âge moyen peuvent aussi "rattraper" la conjonctivite, mais leur étiologie et leurs symptômes sont légèrement différents.

Types de conjonctivite

En ophtalmologie, le terme "conjonctivite" désigne une variété de maladies hétérogènes qui se manifestent par une inflammation de la membrane muqueuse de l'œil.

"Yeux de lapin" - comme on appelle la conjonctivite - une maladie ophtalmique commune

Donc, toute la conjonctivite est divisée

- selon l'origine:

  • pour endogène (associé à d'autres maladies);
  • exogène (après le contact avec l'agent pathogène).

- en fonction du débit:

- en fonction de la forme clinique:

- en fonction de l'étiologie:

  • bactérien;
  • la chlamydia;
  • viral;
  • les champignons;
  • allergique et auto-immune;
  • avec des maladies communes.

Considérons en détail les symptômes de certains types.

Bactérienne

La conjonctivite aiguë affecte deux yeux en alternance et la maladie survient soudainement avec une vive douleur dans les yeux.

  • Collage des cils le matin (en raison d'une sécrétion abondante, dont la nature change rapidement: d'abord, le mucus, puis le mucus et le pus, uniquement du pus);
  • Hyperémie de congestion (rougeur);
  • Gonflement des paupières;
  • Sensation de brûlure;
  • Déchirer

Les symptômes de la conjonctivite chronique n'apparaissent pas aussi brillants que sous forme aiguë, mais ils augmentent toujours le soir. Il se caractérise par un long parcours avec des périodes d'amélioration. L'hypovitaminose, les maladies de la cavité buccale, la violation de l'écoulement des larmes, l'inflammation des sinus nasaux peuvent contribuer à l'activation de la maladie «endormie».

  • Brûlure, démangeaisons;
  • Sensation de présence d'un corps étranger;
  • Fatigue visuelle accrue;
  • Rougeur modérée de la membrane muqueuse de l'œil;
  • Le bord du siècle encadré croûte (décharge séchée).

La conjonctivite à pneumocoque se transmet par la voie contact-ménage. Si l’enfant qui fréquente l’équipe d’enfants tombe malade, une épidémie commence. Après la fin de la période d'incubation (1-2 jours), la phase aiguë commence.

  • Gonflement des paupières;
  • La présence de pellicules gris blanchâtre sur la membrane muqueuse des paupières et sur la voûte plantaire inférieure (elles sont facilement éliminées à l'aide d'un coton-tige).

La conjonctivite à diphtérie est une forme assez rare de la maladie (survient chez les enfants et les adultes non vaccinés). Il est souvent associé à la diphtérie des voies respiratoires supérieures.

  • Enflure grave;
  • Consolidation des paupières et de leurs douleurs (tourner les paupières presque impossible);
  • La dilution des paupières produit un liquide trouble avec des taches de flocons;
  • Tache grise sur les bords des paupières (il est très difficile de les enlever, elles disparaissent toutes seules au bout de 7 à 10 jours).

Le type est chargé de la défaite de la sclérotique et de la possibilité de formation de cicatrices étoilées.

La conjonctivite gonococcique se développe chez les adultes atteints de gonorrhée (en amenant l'agent pathogène dans les yeux), chez les personnes en contact avec un patient atteint de gonorrhée et chez les nouveau-nés (ils sont infectés au moment de l'accouchement si la mère est gonorrhée). La maladie progresse rapidement et sans traitement conduit à la perforation de la cornée.

  • Puffiness des paupières;
  • Conjonctive rouge vif;
  • Écoulement abondant des yeux;
  • La conjonctive est collectée dans des plis bombés.

Chez les nouveau-nés, les symptômes sont quelque peu différents: gonoblnenya se développe entre 2 et 5 jours; écoulement purulent sanglant sort de l'oeil lorsqu'il est appuyé sur l'oeil fendu, paupières enflées. Une complication dangereuse de la forme est la défaite de la cornée et la formation d'un receveur.

La conjonctivite épidémique aiguë affecte des familles entières et des groupes d'enfants, qui tombent malades dans tous les pays au climat chaud. Vous pouvez être infecté par des mains sales, des vêtements, etc. Même les mouches peuvent être porteuses de bactéries pathogènes.

  • Rougissement soudain de la conjonctive des paupières et du globe oculaire;
  • La photophobie;
  • Déchirure;
  • Le premier jour, l'écoulement est maigre et ressemble à du mucus, puis devient abondant et purulent; La conjonctivite bactérienne produit souvent du pus à partir des yeux.
  • Les yeux sont affectés en alternance (intervalle de plusieurs heures à 1-2 jours);
  • Écoulement nasal possible, fièvre, maux de tête, malaise général.

La durée de la maladie est de 5-6 jours.

La conjonctivite angulaire est transmise par la voie du contact et diffère des autres clignotements douloureux fréquents. De plus, les patients s'inquiètent de pertes par petits volumes, ressemblant à du mucus visqueux. Il s'accumule dans les coins de l'œil, formant une croûte cireuse.

Chlamydia

La conjonctivite à Chlamydia est connue depuis l'Antiquité. Leurs agents pathogènes sont de petits parasites intracellulaires qui présentent les propriétés des bactéries et des virus au cours de leur cycle de développement. Il existe deux formes de la maladie: le trachome et le paratrahoma.

Le trachome est considéré comme une maladie sociale et ne se rencontre aujourd'hui que dans les pays où la population est nombreuse et pauvre. Paratrahoma - le deuxième type - est diagnostiqué beaucoup plus souvent. Les deux enfants peuvent en souffrir (l'infection survient au moment de l'accouchement d'une mère malade) et celle des adultes, et les modes d'infection peuvent être très différents. C'est de l'eau contaminée dans les piscines et des mains sales.

Il est plus fréquent chez les jeunes femmes (de 20 à 30 ans). Dans la plupart des cas, la conjonctivite à chlamydia affecte un œil.

  • Rougeur et gonflement des paupières;
  • Une augmentation des glandes parotides (se manifeste en 3-5 jours);
  • Au début, la membrane muqueuse est maigre, puis le pus est abondant;
  • À 2-3 semaines, de nombreux follicules non cicatriciels se forment sur la conjonctive;
  • La perte d'audition et le mal d'oreille peuvent déranger.

Virale

Les experts suggèrent que plus de la moitié des cas d'inflammation sont causés par des virus. Parmi les infections oculaires, les principales positions sont occupées par les infections adénovirales et herpétiques, qui se présentent souvent sous la forme d'épidémies.

La conjonctivite adénovirale a deux formes virales.

Fièvre pharyngoconjonctivale (période d’incubation de 7 à 8 jours). Maladie virale aiguë, souvent observée chez les enfants d’âge préscolaire et les plus jeunes. Les 2 à 4 premiers jours ne concernent que les manifestations cliniques courantes: rhinite, fièvre et augmentation des ganglions lymphatiques.

La conjonctivite survient ensuite - unilatérale ou bilatérale, avec des symptômes caractéristiques: œdème des paupières, écoulement muqueux ou mucopurulent peu abondant. Lorsque la forme membraneuse peut former des films blanc grisâtre, avec des follicules petits ou grands folliculaires sur la membrane muqueuse des paupières.

Kératoconjonctivite épidémique (période d'incubation de 4 à 7 jours). Malade de cette maladie contagieuse principalement des adultes. Particularités de ce type de conjonctivite: durée jusqu’à 2 mois, après subsistance de l’immunité de convalescence. Symptomatologie: malaise général, ganglions lymphatiques enflés, rougeur aiguë des paupières, hémorragies ponctuées, multiples petits follicules de la conjonctive, écoulement non purulent, possibilité de perte de vision temporaire, sensation de débris dans l'œil.

La conjonctivite herpétique, souvent détectée dans l’enfance, se caractérise par une récidive lente, longue et durable. Dans la plupart des cas, cela affecte un œil. Il existe trois formes cliniques. Les symptômes de la forme catarrhale sont similaires à ceux de la conjonctivite aiguë, la forme folliculaire est caractérisée par une éruption cutanée sur la conjonctive de la paupière inférieure, avec formation de pellicules douloureuses vésiculaires-ulcéreuses recouvrant l'érosion, la déchirure et la photophobie.

Fongique

Pour l’œil humain, environ 50 espèces de champignons sont dangereuses, notamment les champignons ressemblant à des levures, les dermatophytes et les mycètes de moisissures. Ils se déplacent vers l'oeil muqueux des lésions mycotiques sur la peau, endommagent la conjonctive et la cornée.

La conjonctivite d'étiologie fongique se produit souvent chez les personnes dont l'immunité est affaiblie. Il existe deux types de maladie:

La conjonctivite granulomateuse est caractérisée par une hyperhémie conjonctivale, l'apparition de grains jaunâtres denses ou d'ulcères superficiels avec une teinte verdâtre sur la muqueuse. Les ganglions lymphatiques de ce type de conjonctive augmentent toujours (le pus s'y accumule).

La conjonctivite exsudative provoque des champignons ressemblant à la levure, Candida. Le symptôme principal de la maladie est une plaque pseudomembraneuse sur une conjonctive hyperémique.

Allergiques

Se produisent lorsque la sensibilité à certains allergènes est génétiquement incorporée. La conjonctivite allergique peut être associée à la dermatite atopique, à l’asthme bronchique et à la rhinite allergique.

Variations de la conjonctivite allergique:

  1. Printemps Qatar. Se développe souvent chez les garçons âgés de 5 à 12 ans en raison d’une sensibilité accrue aux rayons ultraviolets. La symptomatologie a la plus grande sévérité en été, elle régresse en automne: sensation de corps étranger, photophobie, paupière supérieure pâle, entrecoupée de grandes papilles denses.
  2. Une conjonctivite médicamenteuse peut survenir lors de l'utilisation de gouttes oculaires et de médicaments systémiques. Il peut apparaître comme aigu (immédiatement après l'utilisation du médicament), cela pour le subaigu (sur le fond du traitement à long terme). Principaux symptômes: démangeaisons sévères, sensation de brûlure, érosion de la muqueuse conjonctivale, sécrétions abondantes de muqueuses ou de membranes, hémorragies sous-conjonctivales pouvant survenir.
  3. La pollinose est une manifestation saisonnière de l'allergie causée par la floraison des herbes et d'autres phénomènes naturels. Pollinose combinée avec lésions de la peau, des voies respiratoires supérieures. Le début de la maladie est aigu, il y a des démangeaisons intolérables, un gonflement prononcé de la conjonctive, un écoulement épais et transparent.
  4. La conjonctivite hyperpapillaire survient lors d'un contact prolongé de la conjonctive avec un objet étranger, y compris des lentilles de contact. Les symptômes de la maladie ressemblent aux manifestations du catarrhe de printemps.

Traitement

Selon les causes, les ophtalmologistes utilisent divers médicaments. Cependant, ce n’est pas le traitement initialement prescrit, mais la pathologie qui a provoqué la conjonctivite est éliminée (d’abord, l’agent causal direct de l’infection est éliminé, puis ses conséquences douloureuses).

Un ophtalmologiste peut nommer:

  • Médicaments antibactériens;
  • Médicaments antifongiques;
  • Médicaments antiviraux;
  • Médicaments antiparasitaires;
  • Médicaments antiallergiques;
  • Immunostimulants.

En général, le traitement de la conjonctivite consiste en un lavage fréquent des yeux avec des solutions médicamenteuses, en utilisant des onguents et des gouttes pour les yeux.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Eye-Plus. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Orge à l'oeil et méthodes de traitement

L'orge est un processus inflammatoire purulent limité de nature infectieuse dans la région des paupières. Le nom officiel de cette maladie est hordeolum, mais le terme «orge», associé à l’apparition d’un siècle enflammé, n’est pas moins répandu dans la littérature médicale, mais est aussi beaucoup plus utilisé et familier dans l’environnement populaire.

Symptômes et types

En règle générale, les premiers symptômes de l'orge sont:

  • des démangeaisons;
  • légère sensation de brûlure;
  • rougeur des paupières;
  • inconfort en clignotant.

Ces phénomènes progressent assez rapidement et, en peu de temps, les derniers signes de la maladie commencent à apparaître. Les plus caractéristiques d'entre eux sont:

  • la présence d'un abcès conique en forme de gonflement avec une tache jaune sur la paupière;
  • douleur au toucher;
  • rougeur grave et gonflement local important de la paupière;
  • larmoiement fréquent;
  • sensation de corps étranger dans les yeux.

L'orge se distingue par son emplacement:

Chez l’orge externe, un abcès se situe à l’extérieur de la paupière et est généralement causé par une inflammation des follicules pileux ciliaires, moins souvent par les petites glandes sébacées de Zeiss.

Avec l'orge interne, les glandes dites de Meibomius et le couvercle cartilagineux de la paupière s'enflamment. Dans ce cas, un abcès avec une tache jaune se trouve sur la surface interne et, pour le voir, vous devez fermer la paupière (il est clair qu’en raison de la douleur et du gonflement, cela peut être difficile).

L'orge d'extérieur est beaucoup plus commune à l'interne. L'orge domestique se caractérise par une douleur accrue et un développement plus lent des symptômes.

Selon le nombre d'ulcères, l'orge peut être:

  • célibataire;
  • multiple;
  • se produire sur un oeil;
  • soit être à double sens.

Par la nature de l'évolution de la maladie peut être:

Matière enseignée: Comment éviter l'apparition d'orge

Causes de

La cause directe de l'orge est une infection, le plus souvent une infection bactérienne, plus de 90% des cas de la maladie surviennent à Staphylococcus aureus.

Staphylococcus aureus est souvent à l'origine de l'orge.

Beaucoup moins souvent, la maladie est causée par:

  • streptocoques ou autres bactéries;
  • les champignons;
  • acariens démodex microscopiques.

Outre l'infection, l'affaiblissement du système immunitaire joue un rôle important dans le développement de la maladie. Ce facteur est particulièrement important dans les cas d'orge multiple, ainsi que dans les maladies chroniques ou récurrentes.

Matériel: orge pendant la grossesse

Les facteurs prédisposant au développement de cette pathologie peuvent être des maladies telles que:

  • diabète sucré;
  • l'avitaminose;
  • Infection par le VIH;
  • dermatite séborrhéique;
  • la furonculose;
  • le stress;
  • épuisement total du corps;
  • maladies oculaires localisées similaires: conjonctivite, blépharite, etc.

Complications possibles

Les complications de l'orge sont assez rares et sont généralement liées:

  • la présence de maladies concomitantes;
  • immunodéprimés;
  • avec non-respect de l'hygiène des yeux;
  • illettré soi.

En ce qui concerne le dernier point, il convient de noter en particulier qu’il ne faut en aucun cas extraire l’orge à la main; sinon, cela pourrait entraîner la propagation de l’infection et la survenue de complications graves, telles que:

  • phlegmon des orbites:
  • thrombose des sinus cérébraux;
  • méningite purulente;
  • septicémie, etc. - jusqu'à un résultat mortel.

Les autres effets possibles incluent:

  • chronicité et récurrence de la maladie;
  • transfert de l'infection à l'autre œil;
  • Chalazion - gonflement indolore de la paupière, nécessitant parfois un retrait chirurgical.

Traitement à domicile

Dans de nombreux cas, l'orge passe sans traitement médicamenteux - il suffit d'observer l'hygiène des yeux:

  • ne pas essuyer l'oeil douloureux avec vos mains, afin de ne pas infecter l'infection sur ses autres zones;
  • ne pas utiliser de maquillage jusqu'à la récupération complète;
  • Nettoyez les écoulements purulents et les croûtes sèches avec un coton-tige imbibé d’eau.

Vous pouvez également lubrifier la zone problématique de la peau des paupières avec du vert ordinaire. Cependant, s'il n'y a pas d'amélioration après 3 à 5 jours, ou inversement, la taille de l'orge augmente - il est donc nécessaire de commencer le traitement pour éviter les complications.

Matériel sur le sujet: Comment traiter l'orge sur la paupière supérieure

Le traitement de l'orge peut généralement être effectué à la maison, mais il est important de le faire correctement:

  1. Tout d'abord, comme mentionné ci-dessus, il est absolument impossible de serrer l'abcès avec les mains.
  2. Les compresses humides doivent également être évitées, car elles contribueront à propager l'infection dans des zones saines de l'œil.
  3. Un bon effet a une chaleur sèche, contribuant à la percée de l'abcès. Pour ce faire, vous pouvez verser de l'eau chaude dans la bouteille et, en enveloppant une serviette, appliquez-la sur la paupière malade 3 à 4 fois par jour pendant 10 à 15 minutes.
  4. Cependant, après avoir percé le pus, les procédures thermiques doivent être interrompues.

À partir de médicaments ophtalmiques topiques, l'instillation peut être appliquée:

  • Solution à 30% de sulfacyl-sodium;
  • gouttes pour les yeux et pommades contenant des antibiotiques (gentamicine, érythromycine, ciprofloxacine, etc.).

Sans ordonnance du médecin, ils peuvent être utilisés si le patient n'est pas allergique aux antibiotiques ou à d'autres médicaments.

Pour le traitement de l'orge à la maison, vous pouvez également utiliser des outils de la médecine traditionnelle, par exemple:

  • laver l'œil du patient avec une décoction d'inflorescences de calendula ou de jus d'aloès dilué dans de l'eau bouillie dans un rapport de 1:10;
  • pour le lavage, vous pouvez également utiliser une solution de bicarbonate de soude (une cuillerée à thé par tasse d’eau bouillie) ou d’acide borique (cuillère à soupe incomplète pour 1 litre d’eau);
  • appliquer des feuilles de plantain fraîches sur l'œil douloureux, les laver à l'eau froide en les changeant toutes les 5 à 8 minutes;
  • plusieurs fois par jour, essuyez légèrement la paupière avec une tranche d'ail;
  • lubrifier l'orge avec de la salive, et la salive affamée est particulièrement efficace;
  • utilisez de la levure de bière fraîche et des fleurs sèches de tanaisie à l'intérieur.

Cas où vous devez voir un spécialiste

Les méthodes de traitement ci-dessus sont assez efficaces, cependant, elles peuvent parfois être insuffisantes. Si les symptômes de l'orge ne disparaissent pas malgré le traitement, vous devriez contacter un ophtalmologiste.

Les raisons de rechercher des soins médicaux sont également:

  • la présence d'orge multiple;
  • récurrence fréquente de la maladie;
  • la présence d'orge chronique.

Selon les indications, un ophtalmologiste peut prescrire:

  • antibiothérapie systémique;
  • traitement de physiothérapie (UHF, UV);
  • thérapie de vitamine;
  • traitement réparateur;
  • autohémothérapie, etc.;

Ou il peut faire une ponction de l'abcès avec une aiguille ou une petite incision pour le drainage du pus. Une des options possibles peut également être l’élimination des cils. Aucune de ces procédures ne doit être effectuée par le patient seul.

Parfois, certains tests de laboratoire peuvent également être prescrits par un médecin:

  • cils pour la présence d'acariens Demodex,
  • analyse des matières fécales pour l'helminthiase,
  • détermination de la glycémie et de l'urine, etc.

En présence de comorbidités, des consultations supplémentaires peuvent être nécessaires pour un traitement complexe réussi:

  • dermatologue;
  • spécialiste des maladies infectieuses;
  • endocrinologue;
  • un gastroentérologue;
  • d'autres professionnels.

Voir aussi:

  1. Kératoconjonctivite: symptômes et traitement
  2. Pourquoi mes yeux me démangent-ils et comment y faire face?
  3. Traitement de la conjonctivite sous diverses formes

Comment obtenir des puces de l'oeil?

Je travaille sur un chantier de construction, creuse la balustrade et des copeaux frappent l'œil. L'œil lui-même ne gonfle pas beaucoup, on sent le corps étranger dans l'œil. Comment puis-je obtenir les puces?

Il est assez difficile de retirer seul un corps étranger localisé dans la paupière supérieure. Vous devez donc être extrêmement prudent lorsque vous effectuez une telle manipulation. Des douleurs coupantes peuvent survenir lors du retrait des copeaux. Vous devez donc vous assurer que le corps étranger ne gratte pas la cornée de l’œil. Pour ce faire, vous pouvez simplement tirer les cils ou légèrement tourner la paupière. Si les copeaux ont bougé, il est recommandé de les retirer avec un coton. Vous pouvez également retirer un corps étranger coincé dans l'œil en plongeant votre visage dans un récipient rempli d'eau. Une fois immergés dans le liquide, les paupières ne doivent pas être fermées.

Il convient de noter que la sensation d’un corps étranger dans les organes de l’œil subsiste souvent après le retrait des puces ou des particules. Pour se débarrasser de l'inconfort, il est nécessaire d'appliquer des gouttes oculaires avec un effet antibactérien. Aussi à ces fins gel pour les yeux approprié, qui se trouve sous la paupière inférieure. Cependant, si les éclats sont suffisamment profonds dans l'œil, il est préférable de ne pas effectuer de manipulations. Si vous ne voulez pas perdre votre œil, essayez dès que possible de demander de l'aide à la salle d'urgence la plus proche. Sur le chemin de l’hôpital, ne vous frottez pas les yeux et ne clignez pas des yeux. Cela aidera à vous fournir une aide rapide et efficace, en préservant la santé des organes de la vision.

En Savoir Plus Sur La Vision